Voir ce message dans votre navigateur
like Rejoignez-nous forward Nous Contacter
Doctinews

N°355 Jeudi 12 Juillet 2018

[ Editorial ]

VIH

Par Ismail BERRADA

Le ministère de la Santé met en œuvre des actions visant à éliminer la transmission du VIH de la mère à l'enfant et de la syphilis congénitale d'ici 2020, un objectif qui figure dans le Plan stratégique national de lutte contre le Sida 2017/2021. Si, au Maroc, la prévalence du VIH est faible chez les femmes enceintes puisqu'elle ne dépasse par 0,1 %, seules 63 % des femmes enceintes vivant avec le VIH reçoivent un traitement permettant de prévenir la transmission du virus à l'enfant. De nombreux obstacles subsistent encore, et c'est bien dommage car les traitements existent et sont disponibles. Espérons que le plaidoyer sur lequel le ministère compte s'appuyer permettra réellement de faire évoluer la situation.

[ Actualités ]

Tarification nationale de référence

A quand la revalorisation ?

L'Association nationale des cliniques privées (ANCP) a appelé à une revalorisation de la tarification nationale de référence relative au remboursement des soins. « L'obligation pour le patient de supporter les surcouts liés aux soins prodigués au niveau des cliniques...

Lire La Suite >>>

Spécialités à base de valsartan

Retraits de lots

Le ministère de la Santé a décidé de retirer des lots de médicaments à base de valsartan. Cette décision intervient à la suite d'une alerte émise au niveau mondial après la détection de N-nitrosodiméthylamine (NDMA) dans la substance active « valsartan »...

Lire La Suite >>>

CHU

Adoption du décret de la nouvelle loi

Le Conseil de gouvernement a adopté le décret d'application de la nouvelle loi sur les CHU. Le décret instaure notamment la tutelle du ministère de la Santé sur les CHU et introduit une refonte des missions des centres ainsi que la composition ....

Lire La Suite >>>

Ressources humaines

430 médecins spécialistes recrutés en 2018

En réponse à une question orale à la Chambre des représentants, le ministre de la Santé, Anass Doukkali, a donné des précisions sur la répartition des ressources humaines. Ainsi, 16 593 médecins et infirmiers exercent dans...

Lire La Suite >>>

Chirurgie cardiovasculaire pédiatrique

Un centre dédié à Fès

Un centre de chirurgie cardiovasculaire pédiatrique devrait voir le jour grâce à un partenariat signé entre le CHU Hassan II de Fès et l'association « Leilah Foundation ». L'objectif est de pallier l'absence de structure publique dédiée à la prise en charge de la chirurgie cardiovasculaire pédiatrique au Maroc et réduire ainsi le nombre de décès qui s'élève à 231 enfants chaque année dans la région Fès-Meknès....

Lire La Suite >>>

Scorpions et serpents

1 100 kits d'antidotes distribués

1 100 kits d'antidotes destinés aux personnes victimes de piqures de scorpions et morsures de serpents ont été distribués à travers le Royaume. Lors de son intervention à la Chambre des représentants, le ministre de la Santé, Anass Doukkali, a donné des précisions sur la répartition de ces kits, à savoir 360 pour Marrakech, 140 pour la région du Souss-Massa, 160 pour la région de Beni-Mellal-Khénifra, 80 pour la région du Drâa-Tafilalet,....

Lire La Suite >>>

[ Flash ]

Volvulus aigu du grêle fœtal

Aspect écho-IRM

A l'occasion des 3es journées d'imagerie de la femme et du fœtus organisées par le Collège national des gynéco-obstétriciens de France, le Dr Mustapha Akiki a présenté sous forme de poster l'observation d'un volvulus aigu du grêle fœtal pris en charge chirurgicalement.....

Lire La Suite >>>

Néphrologie pédiatrique

Aspects pratiques et actualités

Les maladies rénales chez l'enfant représentent un lourd problème de santé à travers le monde et sont souvent négligées dans les pays à faible revenu. Or, les maladies du rein des enfants sont des maladies à vie et la majorité d'entre eux arrivent en phase terminale de la maladie rénale à l'âge. ..

Lire La Suite >>>

[ Article de la semaine ]

Interview

Dr Najib AMGHAR

Afin de répondre aux attentes spécifiques des néphrologues issus du secteur privé, un tout nouveau syndicat a vu le jour. Il s'agit du Syndicat des néphrologues privés du Maroc, présidé par le Dr Najib Amghar. Explications.

Doctinews : Vous êtes le président d'un tout nouveau syndicat, le Syndicat des néphrologues privés du Maroc (SNPM). Pourquoi les néphrologues ont-ils choisi de se regrouper autour d'un syndicat ?

Dr Najib AMGHAR : La création du syndicat est effectivement très récente puisque nous avons tenu notre première assemblée générale le 11 mars dernier. Toutefois, la décision de créer un syndicat est plus ancienne. Nous avons entamé les premières démarches voilà plus d'un an, mais la procédure de création d'un syndicat est longue au Maroc.

Lire La Suite >>>

[ Votre Agenda ]

2e Congrès d'optométrie EMCO

Du 21 au 22 septembre


3e Congrès national de médecine générale

Du 28 au 30 septembre


Journée d'automne de la Société marocaine d'ophtalmologie

Du Le 29 septembre


23e congrès national de cardiologie

Du 18 au 20 octobre

[ Consultez votre Magazine Numérique ]

Doctinews N°112 juillet-août 2018

Fondamentaux
AUX PRODUITS SANGUINS LABILES
DONS, QUALIFICATION ET USAGE THÉRAPEUTIQUE
Alternative
SYNDROME D'APNÉES DU SOMMEIL ​ ​ ​
DES APPAREILS CONNECTÉS POUR AMÉLIORER L'OBSERVANCE
Interview
DR NAJIB AMGHAR ​​ ​ ​ ​
PRÉSIDENT DU SYNDICAT DES NÉPHROLOGUES PRIVÉS DU MAROC

Consulter >>>
Désinscription.