Ophtalmologie

Ophtalmologie 14 mars 2019

Un projet de loi inquiète

Les ophtalmologues rejettent le projet de loi 45-13 relatif à l’exercice des professions de rééducation, de réadaptation et de réhabilitation fonctionnelle.

En cause, l’article 6 qui reprend le dahir de 1954 réglementant la profession d’opticien lunetier et qui donnait le droit à l’opticien de faire une réfraction au malade en raison de l’absence d’ophtalmologues à l’époque. Pour le Dr Mohamed Chahbi, vice-président du Syndicat national des ophtalmologistes libéraux du Maroc, « On ne peut pas être à la fois prescripteur et vendeur. L’opticien n’a aucune formation médicale pour être en mesure d’examiner l’œil du malade. Il est chargé uniquement de vendre des lunettes ». Le risque pourrait être de passer à côté d’une pathologie évolutive qui ne serait pas détectée.

Source : Aujourd’hui

dans la même rubrique

VIH

VIH

Un autotest bientôt au Maroc

L’autotest du VIH pourrait faire son entrée au Maroc. L’Association de lutte contre le Sida (ALCS) et le mi...

Tuberculose

Tuberculose

Mobilisation à Casablanca

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la tuberculose, les laboratoires Pharma 5 s’associent à l...

Alliance des centres hospitaliers universitaires

Alliance des centres hospitaliers universitaires

Réunion avec le ministère de la Santé

Le ministre de la Santé, Anass Doukkali, s’est réuni avec des représentants de l’Alliance des ...

Santé buccodentaire

Santé buccodentaire

Le CHU Ibn Rochd a célébré la journée mondiale

Le centre de consultations et de traitements dentaires du CHU Ibn Rochd a organisé une jou...

Phénoxyéthanol

Phénoxyéthanol

Restriction d’utilisation

L’ANSM France indique dans un point d’information que les produits cosmétiques non rincés contenant du phén...

Obligation de bioéquivalence

Obligation de bioéquivalence

Le décret publié au BO

Le nouveau décret relatif à la bioéquivalence des médicaments génériques a été publié au Bulletin officiel (...

Copyright © 2019 Doctinews.

All rights reserved.