AINS et complications infectieuses

AINS et complications infectieuses 19 avril 2019

Mise en garde de l’ANSM

Les résultats d’une enquête menée à la demande de l’ANSM France suggèrent le rôle aggravant de l’ibuprofène et du kétoprofène en cas d’infection.

Cette enquête a été confiée au mois de juin 2018 aux centres régionaux de pharmacovigilance de Tours et de Marseille en France à la suite de signalements de complications infectieuses graves avec les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) tels que l’ibuprofène et le kétoprofène. Dans ce contexte, et en attendant qu’une analyse collective soit engagée avec ses homologues européens, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) en France met en garde les professionnels de santé, les patients et les parents sur ce risque de complication infectieuses graves. Pour accéder au rapport d’enquête, cliquez ici.

dans la même rubrique

Quartier Diour Jamaâ

Quartier Diour Jamaâ

Inauguration d’un centre de santé

Un centre de santé de 2e niveau vient d’être inauguré dans le quartier de Diour Jamaâ à Rabat.

...
Conseil des ministres arabes de la Santé

Conseil des ministres arabes de la Santé

Le Maroc réélu au sein du bureau exécutif

Le Maroc a été réélu pour trois nouvelles années membre du bureau exécutif du Conseil des m...

Casablanca

Casablanca

Inauguration d’un nouveau centre médical de proximité

Un nouveau centre médical de proximité a été inauguré à l’arrondissement Sid...

Côte d’Ivoire

Côte d’Ivoire

Agentis va construire des hôpitaux

Agentis, spécialiste de la distribution de dispositifs médicaux, paramédicaux et matériel du bloc opé...

Physio-kinésithérapeutes

Physio-kinésithérapeutes

Début d’un mouvement de protestation

Les associations représentant les physio-kinésithérapeutes ont vivement dénoncé leur non implicat...

Etudiants en médecine

Etudiants en médecine

Le mouvement de boycott reconduit

Les étudiants en médecine maintiennent leur mouvement de boycott des cours magistraux, TP-TD, stages hospi...

Copyright © 2019 Doctinews.

All rights reserved.