Découvrez votre magazine doctinews en ligne

La bonne technique à adopter par les mamans

stérimar, partenaire santé de la 8e édition du salon Planète maman bébé, a organisé plusieurs ateliers pratiques dédiés à l'apprentissage de la technique de mouchage pour bébé.

Avènement d’une nouvelle ère en médecine

La « santé connectée » est un concept qui est en passe de révolutionner notre approche de la médecine. Basée sur l’utilisation d’appareils ou d’applications mobiles destinés à recueillir des données sur la santé des patients, la santé connectée, appelée également « e-santé », ouvre des perspectives prometteuses en matière de prévention des maladies et de suivi des patients.

Un programme varié et de qualité

L’Association des médecins d’El Fida-Mers Sultan (AMEF) a organisé du 29 septembre au 1er octobre derniers son 2e congrès annuel. Selon son président, le Dr Abdelaziz Anbari, l’objectif de cet événement scientifique a été de permettre aux médecins participants de découvrir les dernières actualités en matière de prise en charge de différentes pathologies.

Lancement officiel au Maroc

Gazyva® est un anticorps monoclonal anti-CD20 humanisé de type II utilisé en onco-hématologie. L’obinutuzumab a été spécialement développé pour se lier à la protéine CD20, qui se trouve sur certaines cellules B, mais pas sur les cellules souches ni sur les cellules plasmatiques. Il est destiné au traitement de la leucémie lymphoïde chronique et du lymphome folliculaire. Ce médicament est désormais disponible au Maroc.

Participation marocaine très remarquée

Le 1er Forum de l’officine, organisé par le Syndicat des pharmaciens d’officine de Tunisie du 29 au 30 septembre derniers, a été marqué par la participation remarquée de représentants marocains de la profession.

La réalité virtuelle pourrait-elle nuire à la santé ?

Si la réalité virtuelle n’est pas une technologie récente (la première machine de réalité augmentée a été créée par l’ingénieur en informatique Ivan Sutherland en 1968), son utilisation commence à peine à se démocratiser. Mais d’ores et déjà, il semblerait que cette technologie puisse rapidement venir en aide aussi bien aux professionnels de santé qu’aux patients.

 

Questionnement sur l’évolution des systèmes de santé

La médecine interne est une discipline médicale qui s’occupe particulièrement du diagnostic des maladies complexes. Elle est la troisième voie de la pratique de la médecine à côté des spécialités d’organes et de la médecine générale. Elle est encore un peu méconnue du grand public marocain et, de ce fait, a parfois des difficultés à faire reconnaître son identité et son intérêt, alors qu’elle bénéficie d’un regain d’intérêt et a même le vent en poupe dans l’évolution des systèmes de santé de nombreux pays.

Un congrès dédié à Marrakech

« Comorbidités : affections psychiatriques et addictions, soins intégrés et traitements croisés », tel a été le thème du 1er congrès francophone de psycho-addictologie qui s’est déroulé à Marrakech du 28 au 30 septembre derniers.

Des avancées dans leur prise en charge

Etalé sur deux jours, du 5 au 7 octobre derniers, le 10e Congrès de la Société marocaine des immunodéficiences primaires a été l’occasion de riches échanges entre spécialistes marocains, africains, arabes et européens autour des avancées en matière de prise en charge des immunodéficiences primaires.

 

Un événement fréquent

L’hémorragie des fosses nasales, appelée épistaxis, est considérée comme l’urgence ORL la plus fréquente. Ainsi, près de 60 % de la population connaîtra au moins un épisode d’épistaxis avec une prévalence augmentée chez les enfants âgés de moins de 10 ans et chez les adultes de plus de 70 ans. Heureusement, dans la majorité des cas, l’épistaxis est bénigne. Toutefois, l’hémorragie nasale, dans sa forme grave, peut engager le pronostic vital du patient. Elle peut également révéler une pathologie préexistante aussi bien nasale que générale.

Des progrès et des défis

La 14e édition du cours supérieur franco-maghrébin de sénologie, qui s’est tenu du 6 au 7 octobre derniers à Tanger, a rassemblé des centaines de médecins spécialistes en oncologie, résidents en 4e année, chirurgiens et généralistes venus débattre notamment des nouveautés en matière de traitements conservateurs du sein.

La mobilisation ne fléchit pas

Le Collège syndical national des médecins spécialistes privés (CSNMSP), l’Association nationale des cliniques privées (ANCP) et le Collège syndical national des médecins généralistes libéraux (CSNMGL) ont organisé le 12 octobre dernier une assemblée générale conjointe pour discuter des revendications des médecins libéraux et des cliniques privées.

Page 1 sur 136

Copyright © 2017 Doctinews.

All rights reserved.