Découvrez votre magazine doctinews en ligne

Attention à l’Ibuprofène

L’ibuprofène est devenu actuellement la molécule de préférence pour le traitement symptomatique de la fièvre chez l’enfant : « c'est un médicament qui plaît souvent aux parents parce qu'il fait vite baisser la fièvre et il redonne vite du dynamisme à l'enfant » explique un médecin traitant. Il est toutefois nécessaire de s’interroger sur la sécurité de l’utilisation d’un anti-inflammatoire pour le traitement des états fébriles d’origine infectieuse.

Mécanisme

Mécanisme Les mycoses de la peau résultent d’une contamination par des levures ou des dermatophytes dans la plupart des cas (Candida albicans, Malassezia furfur, Trichophyton, Epidermophyton, Microsporum).

Président de la Société marocaine de sciences médicale

Lors de son Assemblée générale organisé le 23 juin dernier, la Société marocaine des sciences médicales (SMSM) a élu un nouveau bureau avec, à sa présidence, le Dr Saïd Afif. Elle a, également, apporté des modifications à ses statuts. Le point avec le nouveau président.

Des insuffisances et des défis

« L’économie de la santé au Maroc : défis et perspectives d’avenir », tel a été le thème de la conférence organisée par la Chambre de commerce britannique en collaboration avec les laboratoires Glaxo Smith Kline le 12 juillet dernier à Casablanca.

Améliorer l’accès des couples aux traitements

L’Association marocaine des aspirants à la maternité et à la paternité a organisé la 4e conférence nationale sur l’infertilité le 30 juin dernier à Casablanca.

 Pédiculose du cuir chevelu

Affection fréquente et bénigne, la pédiculose du cuir chevelu est une infestation parasitaire due au pediculus humanus capitis, une variété de pou qui s’attaque au cuir chevelu. Le traitement 100 % mécanique représente une alternative intéressante aux traitements chimiques et aux remèdes de « grand-mère » dont l’efficacité n’est pas toujours garantie.

Mécanisme

L’acné de l’adolescent est essentiellement liée aux changements hormonaux qui caractérisent cette période, et plus particulièrement à la sécrétion des hormones androgènes qui stimulent la production de sébum et modifie sa composition. Cette production excessive associée à un épaississement de la couche cornée (hyperkératinisation) conduit à l’obstruction de l’orifice du follicule pilosébacé et à la formation de comédons ouverts (appelés classiquement points noirs) et de microkystes (appelés points blancs). Cette forme d’acné, dite rétentionnelle, peut évoluer en acné inflammatoire dès lors que la bactérie Propionibacterium acnes, naturellement présente dans le sébum, prolifère. Plusieurs types de lésions peuvent alors apparaître comme les papules (lésions rouges et douloureuses), les pustules (lésions rouges infectées en surface) ou les nodules qui correspondent à une infection qui progresse vers le derme.

Risque inutile dans les hyperuricémies asymptomatiques

Le Centre Anti Poison et de Pharmacovigilance du Maroc continue de recevoir des cas de DRESS syndrome sous Allopurinol indiqué pour hyperuricémie. Les cas reçus sont graves et nécessitent une prise en charge en milieu spécialisé.

Eliminer la rage humaine au Maroc

Fondée en 2015, l’Association marocaine de lutte contre la rage (AMLR) s’est fixée comme principal objectif de contribuer à la lutte contre la rage au Maroc à travers différentes initiatives pour compléter l’action gouvernementale en vue d’éliminer cette pathologie à l’horizon 2030.

Un congrès dédié à Fès

Etalé sur deux jours, du 22 au 23 juin derniers, le 16e congrès national de la Société marocaine d’endoscopie digestive (SMED) a été l’occasion pour les participants de faire le point sur l’actualité de la discipline.

L’ANCP veut la revaloriser

Lors d’une conférence de presse tenue le 9 juillet dernier, l’Association nationale des cliniques privées (ANCP) a rappelé les nombreuses difficultés auxquelles fait face aujourd’hui le secteur, notamment le problème de la fiscalité inadaptée qui « pénalise lourdement les cliniques privées et limite les investissements dans le secteur ».

 Un mal courant généralement négligé

L’ongle incarné, ou onychocryptose, résulte d’un conflit douloureux entre les bords latéraux de la lame unguéale et les sillons péri unguéaux. La pénétration provoque une réaction inflammatoire sans tendance à la guérison spontanée, puis une effraction tissulaire péri unguéale. Cette affection est très courante, surtout chez le sujet jeune, et survient le plus souvent au niveau du gros orteil. Mais elle peut aussi atteindre les autres orteils.

 

Page 1 sur 146

Copyright © 2018 Doctinews.

All rights reserved.