Centre psycho eveil

Centre psycho eveil 10 janvier 2017

Une vision intégrative de l'enfant

Créé en 2012, le centre Psycho Eveil regroupe plusieurs professionnels spécialisés dans la prise en charge des troubles d’apprentissage de l’enfant. Cette multidisciplinarité permet une évaluation globale des différentes problématiques du jeune patient tout autant que de ses ressources, dans l’objectif de proposer la démarche thérapeutique la mieux adaptée.

Doctinews N°94 Décembre 2016

Avec la collaboration de Fedoua BERRADA
Psychologue clinicienne

P
our pallier le manque de coordination entre les différents professionnels qui interviennent dans la prise en charge des enfants en difficulté et privilégier une vision intégrative de l’enfant, Fedoua Berrada, psychologue clinicienne, a créé Psycho Eveil, un centre spécialisé dans l’évaluation neuropsychologique et la rééducation des troubles d’apprentissage. Une équipe multidisciplinaire composée notamment de psychologues spécialisés, neurologue, orthophoniste et psychomotricienne, intervient, en fonction des besoins, dans la prise en charge du jeune patient. Cette approche facilite le parcours de l’enfant et de sa famille et constitue une force pour l’équipe. « Le travail en groupe permet d’échanger autour du travail thérapeutique et d’apporter un regard nouveau qui sera toujours bénéfique à l’enfant. De plus, la coordination entre chaque intervenant évite aux parents de retracer une nouvelle fois l’histoire de l’enfant et la raison qui les amène à consulter », explique Fedoua Berrada.

Alliance thérapeutique

La première consultation est organisée en tenant compte de la demande des parents, lesquels sont bien souvent alertés des difficultés de l’enfant par l’école. Un premier entretien est organisé en présence de l’enfant et, de préférence, des deux parents. « La présence de l’enfant est essentielle pour commencer à construire une alliance thérapeutique. La présence du papa est également très importante et je remarque qu’ils sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à l’avenir de leur enfant », souligne la fondatrice du centre. A l’issue de ce premier entretien, des pistes diagnostiques sont évoquées qu’il est important de confirmer ou d’infirmer à l’aide d’un bilan.

Bilan d'évaluation

Les tests proposés lors du bilan permettent d’évaluer comment l’enfant pense, raisonne, se situe face aux apprentissages, comment il mémorise, quelles sont ses capacités d’attention, de concentration, quels sont ses points forts, ses points faibles. Ils permettent d’étudier la personnalité de l’enfant, son équilibre psychologique, la gestion de ses émotions, la confiance qu’il a en lui-même, le stress qu’il peut ressentir face à certaines situations d’apprentissage,…. « Un bilan psychoaffectif peut être nécessaire pour mesurer l’impact de certaines situations sur l’état général d’un enfant et une éventuelle inhibition intellectuelle générée par cette situation. Dans d’autres cas, le bilan orthophonique sera privilégié ou encore un bilan neuropsychologique pour détecter une précocité, un trouble de l’attention…», précise Fedoua Berrada. Les bilans permettent, tout comme les examens complémentaires en médecine, d’établir un diagnostic différentiel. Ils aident à comprendre ce qui ne va pas et, surtout, à identifier les points forts à renforcer pour contribuer à l’épanouissement de l’enfant.
A l’issue, un entretien de restitution est organisé au cours duquel les résultats du bilan sont expliqués et des mesures d’accompagnement proposées. « Un compte-rendu n’a aucune valeur s’il n’est pas verbalisé avec les parents et l’enfant en fonction de sa maturité à comprendre. Ce temps d’échanges est important même si un écrit est toujours remis aux parents », indique Fedoua Berrada.

Chaque séance tient compte des spécificités de l'enfant
Chaque séance tient compte des spécificités de l'enfant

Prise en charge individualisée

Les mesures d’accompagnement diffèrent selon les besoins de l’enfant. Il peut s’agir d’une prise en charge de type psychothérapie dynamique, thérapie à médiation cognitive, thérapie corporelle de gestion du stress, rééducation neuropsychologique, travail autour de la méthodologie des apprentissages, coaching scolaire… avec une orthophoniste, une psychomotricienne, une psychologue et/ou une neuropsychologue du centre. L’orthophoniste travaille sur les troubles de type dyslexie, dyscalculie, dysorthographie qui relèvent du langage écrit et oral, la psychomotricienne est spécialisée dans la rééducation de la motricité, y compris la motricité fine, la neuropsychologue s’intéresse plus particulièrement aux fonctions cognitives comme les troubles de la mémoire, les troubles de l’attention… Enfin, la psychologue prend en charge les thérapies ou encore la guidance parentale. Le centre Psycho Eveil travaille également en collaboration avec un réseau de partenaires extérieurs afin de référer un patient lorsque le diagnostic le suggère.

TROIS QUESTIONS À FEDOUA BERRADA
FONDATRICE DU CENTRE PSYCHO EVEIL

Comment avez-vous eu l'idée de créer Psycho Eveil ?
Lorsque j'ai créé Psycho Eveil, je souhaitais mettre en place une structure avec plusieurs professionnels qui travaillent en synergie autour de l'enfant pour apporter un véritable accompagnement aux enfants et à leurs parents. Je m'étais rendu compte en effet qu'il existait un manque de coordination entre tous les professionnels qui gravitent autour de l'enfant, aussi bien d'ailleurs entre eux, qu'entre eux et les parents. Ce modèle d'organisation est bénéfique à tous car il favorise la concertation et les échanges entre professionnels pour apporter la meilleure réponse à la demande de l'enfant et de ses parents. Il favorise également les échanges avec les parents, trop souvent livrés à eux-mêmes, alors que je crois qu'il n'y a pas de meilleur thérapeute pour un enfant que son parent qui a su s'adapter à lui durant toute son enfance et qui le connaît mieux que quiconque. Il suffit parfois de peu pour redonner confiance à un papa ou une maman dans son rôle de parent.

Vous vous êtes engagées, vous et votre équipe, dans une démarche de supervision. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette démarche ?
Comme je viens de le dire, la concertation et les échanges entre professionnels sont importants. Le travail thérapeutique fait appel au transfert et au contre-transfert. Un transfert négatif peut altérer le travail thérapeutique, d'où l'intérêt de partager son travail pour avoir un regard nouveau et, parfois, céder sa place à un confrère. Je considère cela comme une force. Pour aller plus loin, depuis deux ans, nous avons fait appel à un superviseur lors de nos réunions d'équipe hebdomadaires. Il s'agit d'une intervenante externe qui apporte un regard nouveau à nos questionnements pour nous orienter vers un chemin plus productif avec le patient. Cette démarche est volontaire et courageuse car le spécialiste se donne à voir, il expose ses difficultés, parle de son travail, de son approche thérapeutique,… mais elle est surtout constructive et bénéfique pour tous.

Pour aider l'enfant, il est souvent nécessaire de collaborer avec son entourage, c'est-à-dire ses parents et l'école. Etes-vous confrontée à des réticences ?
La collaboration avec l'école, qui est un partenaire privilégié, est indispensable quand elle est possible. Les troubles d'apprentissage sont souvent détectés par l'école qui accueille aussi bien des enfants en avance que des enfants en retrait. Qu'ils soient en avance ou en retrait, ces enfants doivent être pris en charge à l'extérieur et l'école doit tenir compte de ces spécificités. Avec les parents, il est important de pouvoir établir une relation de confiance. L'enfant a besoin de savoir que les parents font confiance au professionnel pour lui accorder la sienne. La collaboration passe aussi parfois par un changement d'attitude, de comportement de la part des parents car l'enfant est une éponge émotionnelle. L'existence de conflits intra familiaux par exemple peut influencer négativement ses apprentissages. Le travail de guidance avec les parents joue un rôle important.

Dans la même rubrique

Soins palliatifs en pédiatrie

Soins palliatifs en pédiatrie

Des questions éthiques !

L’enfant malade est un mineur qui ne peut pas légalement prendre toutes les décisions qui le concernent. Dans ce...

Lire la suite

Santé connectée

Santé connectée

Avènement d’une nouvelle ère en médecine

La « santé connectée » est un concept qui est en passe de révolutionner notre approche de l...

Lire la suite

Varices

Varices

Une nouvelle approche et de nouvelles thérapies innovantes

En plus d’être un problème esthétique, les varices sont une insuffisance de d...

Lire la suite

L’ostéopathie chez les sportifs

L’ostéopathie chez les sportifs

Mode d’emploi 

Dans le domaine du sport plus que dans d’autres, la santé durable passe nécessairement par une prévention efficace et r...

Lire la suite

Prise de médicaments

Prise de médicaments

Le bon médicament au bon moment

L’efficacité et la tolérance d’un traitement peut parfois dépendre de plusieurs facteurs, notamment  ...

Lire la suite

Réalité augmentée et santé

Réalité augmentée et santé

Une révolution silencieuse en marche 

Concept futuriste il y a quelques années, la réalité augmentée est en passe de révolutionner la m...

Lire la suite

Copyright © 2018 Doctinews.

All rights reserved.