L’ostéopathie chez les sportifs

Mode d’emploi 

Dans le domaine du sport plus que dans d’autres, la santé durable passe nécessairement par une prévention efficace et régulière et des soins complémentaires efficaces cohérents et exempts de produits dopants ou chimiques nocifs. L’ostéopathie représente pour le sportif de haut niveau comme pour le sportif amateur un moyen efficace d’améliorer le rendement du geste sportif (puissance, souplesse articulaire, capacité respiratoire) tout en augmentant la récupération après l’effort.

Doctinews N°101 Juillet 2017


Par le Dr Brahim Nimzilne

Médecin spécialiste en médecine physique & ostéopathe DO


L
es sportifs amateurs comme professionnels soumettent leurs corps à rude épreuve lors de la pratique sportive. L’ensemble des structures biomécaniques est sollicité et soumis à un certain nombre de contraintes au niveau des articulations, des muscles, des tendons et des ligaments. Un déséquilibre peut rapidement s‘installer et se transformer en contracture, blessure ou douleur chronique. L’intervention d’un ostéopathe peut être tout à fait intéressante pour les sportifs à tous les niveaux, qu’il s’agisse d’un amateur qui veut pratiquer sans risque tout en se faisant plaisir, d’un semi-professionnel qui souhaite améliorer ses performances ou d’un professionnel qui désire récupérer rapidement après une blessure ou qui cherche à se préparer à une épreuve particulière.
C’est pourquoi, de plus en plus de structures sportives et des fédérations font appel à des ostéopathes pour compléter leurs équipes.

Origine de l’ostéopathie

L’ostéopathie est une médecine manuelle originale. Elle vise à rétablir un bon fonctionnement des structures articulaires, ligamentaires, musculaires et viscérales afin d’optimiser les capacités du corps humain.
Andrew Taylor Still (Etats-Unis) est considéré comme le père de l’ostéopathie. Il fut l’un des premiers à comprendre les relations entre l’équilibre fonctionnel de l’ensemble des structures du corps et la notion de santé. Médecin et ingénieur, il a rompu avec la médecine traditionnelle de son époque (fin du 19e siècle) et structuré de manière cohérente ce que pressentaient les médecins de l’Antiquité égyptienne et grecque et, un peu plus tard, ceux de la Renaissance. En 1874, il comprend que l’équilibre propre à la santé passe par l’équilibre de la charpente osseuse, responsable de l’harmonie des systèmes nerveux, musculaire et circulatoire. Il formule alors le postulat suivant : « La structure gouverne la fonction ».
En somme, l’ostéopathe considère le patient dans sa globalité. Son objectif est de rétablir un équilibre physique et, par conséquent, psychique et chimique du corps à l’aide de techniques exclusivement manuelles.

Intérêt et particularités chez les sportifs

La pratique ostéopathique chez les sportifs varie en fonction de l’âge, de la condition physique, de la demande du patient, du lieu d’intervention et de l’urgence de la situation.
Aujourd’hui, les sportifs font de plus en plus souvent appel à des ostéopathes, certaines équipes internationales possèdent même un ou plusieurs médecins ostéopathes attitrés (équipe de France de football, XV de France, toutes les équipes olympiques etc.).
Les sportifs professionnels s’intéressent notamment à l’ostéopathie parce qu’elle joue un rôle à plusieurs niveaux.
L’ostéopathie permet :
l D’avoir une action préventive ;
l De traiter certains déséquilibres ;
l D’effectuer un suivi ;
l De soulager des douleurs ;
l D’améliorer les performances ;
l De préparer à une épreuve.

L’ostéopathie comme action de prévention

L’aspect préventif de l’ostéopathie est fondamental au sein des grandes équipes et des sportifs, là où l’ostéopathe pratique en étroite collaboration avec toute une équipe médicale.
Il est possible pour des sportifs de consulter l’ostéopathe en dehors de toute douleur ou de tout problème particulier. Ainsi, il peut programmer une visite régulière avec un timing qui prend en compte les différentes phases de la préparation dans l’année, une visite ponctuelle avant chaque évènement ou encore après une pratique sportive. A ce stade là, l’ostéopathe intervient sur la structure osseuse qu’il rééquilibre ainsi que sur les limitations et les blocages qu’il ôte.
L’ostéopathe, selon le principe de la lésion totale, observe et examine méthodiquement toute la structure biomécanique de façon à ne négliger et à ne délaisser aucun paramètre. En effet, si une chaîne lésionnelle en devenir n’est pas corrigée, des pertes de compensation surviendront.
Il est toutefois possible de procéder à quelques ajustements mineurs quelques heures avant l’épreuve. Dans ce cas, en fonction du sport pratiqué, le praticien procédera soit à une action de détente, soit, au contraire, à un travail plus dynamique avec une approche essentiellement structurelle.
De manière préventive, des bilans réguliers sont également recommandés pour suivre l’enfant sportif dans son développement. Il est intéressant de contrôler les candidats qui se destinent à une activité sportive intense. La conservation de l’équilibre du corps permet la pratique du sport de façon durable.
Il est à noter également que le traitement ostéopathique permet de raccourcir considérablement la durée d’immobilisation ou de consolidation des blessures les plus graves (entorses et tendinites notamment) lorsqu’elles surviennent.

Aspect curatif de l’action ostéopathique

Le traitement ostéopathique des sportifs privilégie les techniques d’ostéopathie structurelle.
En effet, les zones les plus souvent sollicitées en cas de pratique sportive sont essentiellement d’ordre ostéoarticulaire et musculosquelettique et des douleurs musculaires peuvent survenir.
Bien entendu, il ne s’agit pas là d’une réalité figée, et l’ostéopathe devra adapter son traitement à son patient. Il est par exemple nécessaire d’avoir une approche crânienne plus spécifique chez un boxeur que chez un archer.
Des techniques parfaitement maîtrisées et précises doivent être à la fois efficaces et sans danger pour ne pas nuire à la reprise de l'activité et à la récupération.
La plupart du temps, des séances d'ostéopathie nécessitent la mise au repos du segment traité pendant quelques jours.

Suivi thérapeutique

Un suivi thérapeutique est parfois indispensable. Bien que les sportifs souhaitent le plus souvent des résultats rapides afin de pouvoir reprendre leur activité le plus vite possible, plusieurs séances sont parfois nécessaires pour conforter un traitement.
Pour les sportifs de haut niveau, s’assurer régulièrement qu’aucune chaîne lésionnelle n’est pas en train de s’installer est primordial.
De plus, l’ostéopathie est un composant majeur dans l’amélioration de la performance chez le sportif en général, quel que soit son niveau d’exercice. Elle permet :
l D’ajuster au mieux les différentes structures ;
l D’augmenter l’amplitude des mouvements ;
l D’avoir des gestes plus fluides et une meilleure perception de son corps ;
l De libérer les tensions liées aux anciennes blessures ;
l De travailler les postures.
Ainsi, par son action spécifique sur l’ensemble du corps, l’ostéopathe saura reconnaître et traitera les véritables causes des limitations et des blocages qui empêchent la performance dans la pratique de l’activité sportive. Par son efficacité, il améliore le potentiel et la puissance musculaire, la souplesse articulaire et la capacité respiratoire.

 

Dans la même rubrique

L’ostéopathie chez les sportifs

L’ostéopathie chez les sportifs

Mode d’emploi 

Dans le domaine du sport plus que dans d’autres, la santé durable passe nécessairement par une prévention efficace et r...

Lire la suite

Prise de médicaments

Prise de médicaments

Le bon médicament au bon moment

L’efficacité et la tolérance d’un traitement peut parfois dépendre de plusieurs facteurs, notamment  ...

Lire la suite

Réalité augmentée et santé

Réalité augmentée et santé

Une révolution silencieuse en marche 

Concept futuriste il y a quelques années, la réalité augmentée est en passe de révolutionner la m...

Lire la suite

Vaccins

Vaccins

Respecter la chaine de froid

Le respect de la chaine de froid pour maintenir l’efficacité des vaccins est une condition essentielle pour r...

Lire la suite

Pilulier

Pilulier

Un outil pour améliorer l’observance

Qu’il soit électronique, connecté ou « classique », le pilulier joue un rôle important dans l...

Lire la suite

Pied diabétique

Pied diabétique

Approche podologique

L’appellation pied diabétique désigne le pied qui, à la suite d’une hyperglycémie chronique, présente une affect...

Lire la suite

Copyright © 2017 Doctinews.

All rights reserved.