SYNDROME D'APNÉES DU SOMMEIL

SYNDROME D'APNÉES DU SOMMEIL 10 août 2018

 DES APPAREILS CONNECTÉS POUR AMÉLIORER L’OBSERVANCE

Les objets connectés sont en passe de révolutionner la prise en charge des pathologies du sommeil, et plus particulièrement du syndrome d'apnées du sommeil. Ils sont aujourd’hui utilisés avec succès dans le diagnostic et le suivi des personnes atteintes de ces pathologies.

Doctinews N°112 JUILLET / AOÛT 2018


 Avec la collaboration du Dr Mohammed EL IBRAHIMI Spécialiste en exploration

Spécialiste en exploration et traitement des maladies respiratoires du sommeil et du ronflement, cofondateur du Centre des maladies respiratoires de Casablanca


 

Eu égard à sa prévalence élevée, le syndrome d'apnées du sommeil (appelé également syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil) est un véritable problème de santé publique. Cette affection se manifeste par des arrêts répétés et incontrôlés du flux respiratoire pendant le sommeil. Elle est due à un relâchement des muscles des parois du pharynx conduisant à une obstruction partielle (hypopnée) ou totale (apnée) des voies aériennes supérieures.

LIBÉRER LES VOIES AÉRIENNES SUPÉRIEURES

L’obstruction des voies aériennes supérieures conduit à des apnées dont la durée varie entre quelques secondes et plusieurs dizaines de secondes. Lorsque ces apnées surviennent, le cerveau provoque un micro-réveil pour permettre la contraction des muscles des parois du pharynx, l’ouverture des voies aériennes supérieures et la restauration du passage de l’air. La personne peut ainsi présenter des dizaines, voire des centaines d’apnées au cours d’une même nuit. Ces apnées répétées entrainent une fragmentation du sommeil (due aux micro-réveils répétés) et impactent négativement la qualité de vie de la personne (fatigue chronique, irritabilité, maux de tête, difficulté à se concentrer, somnolence diurne…). Elles peuvent en outre conduire à des complications parfois graves, notamment des troubles cardiovasculaires, l’hypertension artérielle et la dépression. La ventilation en pression positive continue est le traitement de référence du syndrome d'apnées du sommeil. Cette approche thérapeutique consiste à pousser l’air sous pression positive dans les voies aériennes supérieures afin de les maintenir ouvertes et de permettre une respiration fluide : le patient doit porter un masque nasal ou bucco-nasal relié à un appareil qui libère la pression d’air nécessaire pour empêcher le collapsus du pharynx pendant le sommeil.

AMÉLIORER L’OBSERVANCE AU TRAITEMENT

Pour qu’il puisse agir efficacement sur le syndrome d'apnées du sommeil, le dispositif de ventilation en pression positive continue doit être utilisé convenablement par le patient. Ainsi, le masque doit être mis correctement pour éviter les fuites d’air pendant le sommeil. Le réglage du dispositif doit en outre être optimal et l’appareil être utilisé pendant une durée suffisante. Ces éléments conditionnent grandement l’observance du patient au traitement. Par ailleurs, les données recueillies auprès des utilisateurs des appareils de ventilation en pression positive continue montrent qu’environ 35 % des personnes atteintes d’une forme sévère de la maladie n'atteignent pas les objectifs de la prise en charge à cause d’une mauvaise observance au traitement. Ces patients voient réapparaitre les symptômes de la maladie et s’exposent aux risques des nombreuses complications. Pour améliorer l’observance et optimiser l’utilisation de l’appareil, des chercheurs ont mis au point des dispositifs connectés dédiés au traitement du syndrome d'apnées du sommeil. L’intérêt de ces dispositifs réside dans le fait qu’ils permettent de suivre l’utilisation de l’appareil de ventilation en pression positive continue au quotidien. Le dispositif génère ainsi des rapports détaillés et les transmet, via une connexion Internet, à la société qui loue la machine (prestataire de service) ou au médecin traitant afin qu’ils soient analysés. Lorsqu’une insuffisance est constatée (une fuite d’air par exemple), le prestataire ou le médecin traitant contacte le patient pour qu’il puisse agir sur les paramètres de la machine ou modifier son comportement.

UNE UTILISATION SIMPLIFIÉE

Certains dispositifs proposent même une interface graphique qui présente les différents paramètres relatifs à l’utilisation de l’appareil. Le patient peut ainsi consulter chaque jour les données enregistrées la veille (heures d’utilisation, étanchéité du masque, nombre d’apnées du sommeil…) directement sur son smartphone ou son ordinateur. Grâce à ce système innovant, il dispose en permanence de tous les éléments relatifs à l’utilisation de la machine de ventilation en pression positive continue et du score qu’il doit atteindre pour une exploitation optimale du dispositif. Ce système basé sur l’attribution de scores à chaque paramètre d’utilisation de la machine incite le patient à fournir toujours plus d’efforts afin de se conformer aux objectifs du traitement. L’efficacité de cette approche thérapeutique a été prouvée par la science. En effet, les données issues d’études scientifiques américaines révèlent que les dispositifs connectés permettent d’améliorer significativement l’observance au traitement. Cette dernière passe de 65 % avec les dispositifs classiques à près de 85 % pour les patients utilisant des machines connectées.

POSER LE BON DIAGNOSTIC

Outre le traitement du syndrome d'apnées du sommeil, les dispositifs connectés aident les praticiens à poser le bon diagnostic de la maladie à travers la téléassistance : un spécialiste peut demander l’assistance d’un confrère ayant une meilleure connaissance du syndrome d'apnées du sommeil. Il lui suffit de lui transmettre les résultats de l’enregistrement du sommeil de son patient via Internet (à travers une interface dédiée à la protection des données de santé). Pour les patients habitant dans des zones enclavées ou éloignées des centres de diagnostic et de traitement des pathologies du sommeil, les dispositifs connectés leur évitent de longs trajets pour effectuer les réglages nécessaires de la machine ou bénéficier des conseils du médecin traitant sur l’utilisation du dispositif, ce qui diminue le cout de la prise en charge. Enfin, l’autre grand avantage des systèmes connectés est la responsabilisation du patient. En effet, le malade devient un acteur à part entière dans le traitement ce qui améliore grandement la prise en charge de sa maladie

Dans la même rubrique

THÉRAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES DE 3e VAGUE

THÉRAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES DE 3e VAGUE

 Une nouvelle approche de la souffrance psychique

 Les thérapies comportementales et cognitives (TCC) se sont développées progressivement...

Lire la suite

Simulation en santé

Simulation en santé

« Jamais la première fois sur le patient »

 

« Jamais la première fois sur le patient », telle est la devise de l’Internation...

Lire la suite

ERGOTHÉRAPIE

ERGOTHÉRAPIE

 UNE DISCIPLINE EN PLEIN ESSOR

L’ergothérapie est une discipline paramédicale qui vise à développer l’autonomie des personnes atteint...

Lire la suite

La Réadaptation Cardiaque

La Réadaptation Cardiaque

 Aider les patients à se reconstruire

La réadaptation cardiaque est une approche thérapeutique basée sur l’utilisation d’un ensemble ...

Lire la suite

Rajeunissement du visage

Rajeunissement du visage

 La voie de la toxine botulique

La toxine botulique est utilisée en dermatologie, chirurgie plastique et médecine esthétique pour atténue...

Lire la suite

TABAGISME

TABAGISME

LE VAINCRE PAR L’HYPNOSE

L’hypnose médicale est l’une des nombreuses méthodes thérapeutiques qui peuvent être envisagées chez les p...

Lire la suite

Copyright © 2019 Doctinews.

All rights reserved.