Toilettes pour tous

Garantir l'accès aux toilettes est l'un des objectifs de développement durable

Le 19 novembre célèbre chaque année la journée mondiale des toilettes ! On pourrait être tenté de rire ou de sourire, voire même de douter du sérieux de cette journée. Et pourtant, dans le monde, 2,4 milliards de personnes vivent sans installations sanitaires améliorées selon l’Organisation mondiale de la santé.

Ismail berrada

Directeur de publication et de la rédaction

Doctinews N°94 Décembre 2016

 t les conséquences sont majeures car le manque d’assainissement et d’hygiène a sa part de responsabilités dans la propagation des diarrhées, de la poliomyélite, de l’hépatite A, des typhoïdes, des infections parasitaires… qui concernent plus d’une personne sur trois dans le monde. Si la contamination bactérienne ou virale est surtout véhiculée par l’eau, les insectes sont également des vecteurs de transmission lorsqu’ils transportent des résidus de substances fécales et des pathogènes qu’ils déposent sur les aliments, les mains, les visages…

Voilà pourquoi, depuis le 19 novembre 2001, date de la création de l’Organisation mondiale des toilettes (World Toilet Organization), la célébration de cette journée vise à attirer l’attention sur la crise de l’assainissement et à briser les tabous.  « L’objectif de développement durable n°6 demande à la communauté internationale de garantir l’accès aux toilettes d’ici à 2030. La réalisation de ce droit essentiel –le droit à l’eau et à l’assainissement- est bonne pour les populations, pour les affaires et pour l’économie », rappelle Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’Organisation des Nations-Unies (ONU).

  Garantir l'accès aux toilettes est l'un des objectifs de développement durable

Au Maroc, de nets progrès ont été enregistrés entre 1990 et 2015. Selon le rapport conjoint de l’Organisation mondiale de la santé et de l’Unicef intitulé « 25 ans de progrès en matière d’assainissement et d’eau potable », 77 % de la population a accès à des toilettes améliorées en 2015 contre 52 % en 1990. Par toilettes améliorées, ou plutôt installation d’assainissement améliorée, il faut comprendre une installation qui sépare de manière hygiénique les excrétions humaines du contact humain. Quant au pourcentage de la population qui n’a pas accès aux toilettes (open defecation), il est passé de 38 à 9 %. C’est donc déjà mieux même si cela correspond encore à près de 3 millions de personnes dont la majorité vit, on s’en serait douté, en milieu rural. Il est donc nécessaire de poursuivre les efforts dans ce sens pour offrir à chaque citoyen ce à quoi il a droit : un minimum de dignité !

Dans la même rubrique

Gaming

Gaming

Le trouble du jeu vidéo reconnu comme une maladie par l'oms

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’apprête à ajouter le « troubl...

Lire la suite

Réalité

Réalité

La réalité virtuelle pourrait-elle nuire à la santé ?

Si la réalité virtuelle n’est pas une technologie récente (la première machine...

Lire la suite

Contrefaçon

Contrefaçon

les médicaments contrefaits peuvent nuire &agra...

Lire la suite

FÉCONDITÉ EN TRANSITION

LA BAISSE DE LA FÉCONDITÉ CONSTITUE UNE AUBAINE DÉMOGRAPHIQUE

« Un pays dans lequel la part des jeunes dans la population augmente et le t...

Lire la suite

ENVENIMATIONS SCORPIONIQUES

85 % DES CAS DE PIQÛRES DE SCORPIONS SONT DITES BLANCHES

La période estivale est particulièrement propice aux piqûres et envenimations sco...

Lire la suite

Anniversaire

nous avons assisté à une évolution sans précédent du secteur de la santé

Nous sommes heureux de publier ce mois-ci notre 100e numéro ! ...

Lire la suite

Copyright © 2018 Doctinews.

All rights reserved.