Santé et emplois

créer des emplois dans la santé participe à la croissance économique

« A l’échelle mondiale, nous avons besoin de millions d’emplois pour assurer les soins de santé essentiels », telle est l’annonce de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) à l’issue d’une étude baptisée « Health workforce : A global supply chain approach » (Personnels de santé : une approche de la chaîne d’approvisionnement mondiale).

Doctinews N°95 janvier 2017

ISMAIL BERRADA

Directeur de publication et de la rédaction


 

D’après ce rapport, il manquerait environ 50 millions d’emplois décents pour répondre aux besoins générés par la couverture sanitaire universelle à l’échelle mondiale et pour assurer la sécurité humaine. Ces besoins ne feront d’ailleurs qu’augmenter avec le vieillissement de la population !

Au Maroc, la pénurie de ressources humaines dans le domaine de la santé est connue. Dans un document intitulé « Evaluation des fonctions essentielles de santé publique au Maroc – Rapport technique » - 2016, le ministère et l’Organisation mondiale de la santé précisent qu’en 2011, le Maroc comptait pour 10000 habitants 6,1 médecins, 9 infirmières/sages-femmes, 1,4 dentiste et 2,7 pharmaciens. Il manquerait au minimum 7 000 médecins et 9 000 infirmiers et infirmières en tenant simplement compte des besoins actuels, et non pas de ceux à venir. Pourtant, et toujours selon l’OIT, créer des emplois qui font défaut dans le domaine de la santé permettrait d’améliorer le niveau de vie, la croissance économique et le développement, surtout dans les pays où le taux de chômage est élevé parmi les travailleurs peu qualifiés et où les services de santé manquent.

Le rapport révèle également qu’il existe actuellement une main-d’œuvre invisible, estimée à quelque 57 millions de travailleurs non rémunérés (à l’échelle mondiale). Il s’agit essentiellement de femmes qui ont quitté leur emploi pour prodiguer des soins à un membre de leur entourage. Or, transformer les soins informels non rémunérés en réels emplois aurait un impact positif direct sur l’économie. Il est donc temps de réfléchir sérieusement à mettre en place un système de soins efficace et performant, doté des moyens financiers et humains nécessaires, qui aura comme double impact d’assurer une couverture de santé décente et de créer des emplois. Un vœu pour l’avenir à l’aube de cette nouvelle année.

Meilleurs vœux à tous !

Dans la même rubrique

Que du bonheur !

Que du bonheur !

le bhoutan a adopté l'indice du bonheur national brut en 1972

« Il est où le bonheur, il est où ? Il est où ? » chantait Christophe Mah...

Lire la suite

Il y a urgence !

Il y a urgence !

Le Ramed n’a fait qu’exacerber des dysfonctionnements déjà existants

L’Observatoire national du développement humain (ONDH) a publié...

Lire la suite

Gaming

Gaming

Le trouble du jeu vidéo reconnu comme une maladie par l'oms

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’apprête à ajouter le « troubl...

Lire la suite

Réalité

Réalité

La réalité virtuelle pourrait-elle nuire à la santé ?

Si la réalité virtuelle n’est pas une technologie récente (la première machine...

Lire la suite

Contrefaçon

Contrefaçon

les médicaments contrefaits peuvent nuire &agra...

Lire la suite

FÉCONDITÉ EN TRANSITION

LA BAISSE DE LA FÉCONDITÉ CONSTITUE UNE AUBAINE DÉMOGRAPHIQUE

« Un pays dans lequel la part des jeunes dans la population augmente et le t...

Lire la suite

Copyright © 2018 Doctinews.

All rights reserved.