FÉCONDITÉ EN TRANSITION

LA BAISSE DE LA FÉCONDITÉ CONSTITUE UNE AUBAINE DÉMOGRAPHIQUE

« Un pays dans lequel la part des jeunes dans la population augmente et le taux de fécondité diminue peut récolter les fruits d’un « dividende démographique », un phénomène de hausse de la productivité économique qui se produit lorsque le ratio de la population active par rapport au nombre de personnes à charge s’accroît. » Voilà ce qu’indique le Fonds des nations unies pour la population (Unfpa) à propos du dividende démographique.

Doctinews N°102 Septembre 2017

ISMAIL BERRADA

Directeur de publication et de la rédaction


D’après le Haut commissariat au Plan (HCP), qui a publié une note d’information à l’occasion de la journée mondiale de la population 2017 célébrée le 11 juillet dernier, le Maroc présente des aspects encourageants dans ce domaine puisqu’il accuse un recul de la fécondité avec un nombre moyen d’enfants par femme de 2,21 contre 7 au cours des années 60, qui se conjugue, selon ses termes, à une forte croissance de la population potentiellement active et un poids des générations âgées encore supportable.

La transition rapide de la fécondité résulte, toujours selon le HCP, de deux principaux facteurs : la nuptialité de plus en plus tardive, sachant que l’âge du premier mariage féminin est passé à plus de 25,7 ans en moyenne en 2014 contre moins de 20 ans dans les années 60, et l’augmentation de la prévalence contraceptive qui a atteint 67,4 % en 2011 alors qu’elle n’était que de 19 % en 1979. Voilà de bonnes nouvelles qui contribuent, par ailleurs, à la réduction des risques de morbidité et des mortalités maternelle et infantile et qui constituent ce que le HCP qualifie d’ « aubaine démographique ».

Reste maintenant consolider ces acquis qui représentent une opportunité de croissance économique par la mise en place de politiques adéquates. Ces politiques s’articulent notamment autour du capital humain et nécessitent des investissements incontournables dans les domaines de l’éducation et de la santé.

L’éducation doit être de qualité pour permettre à la nouvelle génération de tirer profit des opportunités à venir. Le renforcement des programmes de santé doit offrir la possibilité aux enfants de devenir des adultes en bonne santé. De telles réformes ne suffiront pas, à elles seules, à garantir la croissance économique, mais, sans elles, rien ne sera possible.

C’est prouvé !

Dans la même rubrique

1 879 NAISSANCES

1 879 NAISSANCES

  LE DROIT À LA SURVIE EST UN DROIT FONDAMENTAL

Selon les estimations de l’Unicef, un peu plus de 395 000 bébés sont nés dans le monde ...

Lire la suite

CLIMAT

CLIMAT

 L'ACCORD DE PARIS EST LE PLUS GRAND ACCORD DU SIÈCLE SUR LA SANTÉ

Si les objectifs de l’Accord de Paris étaient atteints, 1 million de ...

Lire la suite

JOURNÉE HISTORIQUE

JOURNÉE HISTORIQUE

LA TUBERCULOSE EST LA MALADIE LA PLUS MORTELLE

« C’est une journée historique dans la longue guerre contre la tuberculose », a déclaré ...

Lire la suite

RÉPIT !

RÉPIT !

LES EFFETS BÉNÉFIQUES DES CONGÉS SONT DE COURTE DURÉE !

Au mois de septembre, et même dès la fin du mois d’août, le mot « rentrée ...

Lire la suite

TOXICOMANIE

TOXICOMANIE

 LA CONSOMMATION DE DROGUES CONCERNE DES POPULATIONS DE PLUS EN PLUS JEUNES

Lorsqu’il est question de consommation de drogues, il est gén...

Lire la suite

HONTEUX !

HONTEUX !

73,5 % DES PERSONNES ÂGÉES RÉCLAMENT LA GRATUITÉ DES SOINS DE SANTÉ

Le 14 mai dernier, le ministère de la Santé a présenté les résul...

Lire la suite

Copyright © 2019 Doctinews.

All rights reserved.