JOURNÉE HISTORIQUE

JOURNÉE HISTORIQUE 10 octobre 2018

LA TUBERCULOSE EST LA MALADIE LA PLUS MORTELLE

« C’est une journée historique dans la longue guerre contre la tuberculose », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le 26 septembre dernier.

 Doctinews N°114 OCTOBRE 2018

ISMAIL BERRADA

Directeur de publication et de la rédaction


« C’est une journée historique dans la longue guerre contre la tuberculose », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le 26 septembre dernier.

Les chefs d’Etat et de gouvernement qui ont participé ce jour-là à la première réunion de haut niveau des Nations Unies sur la tuberculose ont en effet pris l’engagement de permettre à 40 millions de personnes atteintes de la tuberculose de bénéficier des soins nécessaires d’ici 2022 et de fournir un traitement préventif à 30 millions de personnes. La barre est haute, mais la tuberculose reste LA maladie infectieuse à l’origine du plus grand nombre de décès dans le monde, soit 1,6 million de décès en 2017.

Alors, pour y parvenir, 13 milliards de dollars vont être mobilisés dans le cadre du traitement et de la prise en charge de la tuberculose et 2 milliards vont être consacrés à la recherche. De son côté, le Maroc, qui a pris part à cette réunion, a pris l’engagement par la voix de Saad Eddine El Othmani, chef du gouvernement, de mettre définitivement fin à l’épidémie de tuberculose dans le Royaume d’ici 2030, se conformant ainsi à l’objectif fixé à l’échelle mondiale. Certes, le chemin à parcourir est encore long, mais les efforts entrepris par le Maroc depuis plusieurs années commencent à porter leurs fruits. Ainsi, le taux de diagnostic précoce est estimé à 88 % contre 61 % pour la moyenne mondiale.

Le nombre de cas enregistrés de tuberculose a reculé de 30 % entre 1990 et 2016 et le taux de décès a baissé de 63 %. Le plan stratégique national 2018-2021 a, quant à lui, pour ambition de porter le taux de détection à plus de 90 % et celui du succès thérapeutique à 90 % également vs 85 % actuellement. Il bénéficie d’une enveloppe de quelque 513 millions de dirhams. Toutefois, on le sait, la lutte contre la tuberculose est un travail de longue haleine qui ne relève pas du seul département de la santé. Les déterminants socioéconomiques ont une influence considérable sur l’incidence de la maladie. Il faut donc agir parallèlement sur l’habitat insalubre, la pauvreté, la précarité sociale, la malnutrition….

Ce n’est donc pas gagné, mais c’est bel et bien une responsabilité de l’Etat d’améliorer les conditions de vie de ses citoyens. Et si cela devenait réalité, personne ne s’en plaindrait !

Dans la même rubrique

COUVERTURE SANTÉ UNIVERSELLE

COUVERTURE SANTÉ UNIVERSELLE

 LA CSU NE SE LIMITE PAS AU FINANCEMENT DE LA SANTÉ

La communauté internationale célèbre cette année la journée mondiale de la santé (...

Lire la suite

1 879 NAISSANCES

1 879 NAISSANCES

  LE DROIT À LA SURVIE EST UN DROIT FONDAMENTAL

Selon les estimations de l’Unicef, un peu plus de 395 000 bébés sont nés dans le monde ...

Lire la suite

CLIMAT

CLIMAT

 L'ACCORD DE PARIS EST LE PLUS GRAND ACCORD DU SIÈCLE SUR LA SANTÉ

Si les objectifs de l’Accord de Paris étaient atteints, 1 million de ...

Lire la suite

JOURNÉE HISTORIQUE

JOURNÉE HISTORIQUE

LA TUBERCULOSE EST LA MALADIE LA PLUS MORTELLE

« C’est une journée historique dans la longue guerre contre la tuberculose », a déclaré ...

Lire la suite

RÉPIT !

RÉPIT !

LES EFFETS BÉNÉFIQUES DES CONGÉS SONT DE COURTE DURÉE !

Au mois de septembre, et même dès la fin du mois d’août, le mot « rentrée ...

Lire la suite

TOXICOMANIE

TOXICOMANIE

 LA CONSOMMATION DE DROGUES CONCERNE DES POPULATIONS DE PLUS EN PLUS JEUNES

Lorsqu’il est question de consommation de drogues, il est gén...

Lire la suite

Copyright © 2019 Doctinews.

All rights reserved.