Flash

sensibiliser pour mieux lutter

« La sensibilisation est un élément qui revêt une importance primordiale dans la lutte contre les maladies auto-immunes ». Tel est le message transmis par le Dr Khadija Moussayer, présidente de l’Association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques AMMAIS), lors de la conférence de presse organisée le 22 décembre, à Casablanca, sous le thème « Le Maroc face aux défis des maladies auto-immunes ».

Un deuxième Congrès national

Le deuxième Congrès national du Sommeil aura lieu les 4 et 5 février 2012 à l’Hôtel Royal Mansour de Casablanca.

Stage pratique en Belgique

Doctinews N° 48 Octobre 2012

 Les étudiants de 1ère et 2e année de la filière kinésithérapie de l’Université internationale de Casablanca (UIC) ont passé le mois d’août en stage au Centre Hospitalier de Wallonie Picarde, à Tournai, en Belgique.

Un guide complet et didactique

Doctinews N° 48 Octobre 2012

 Président du Groupe Franco-Africain d’Oncologie Pédiatrique (GFAOP) et directeur du CHU Mohammed VI de Marrakech,  le Pr Mhamed Harif est un oncologue engagé dans la lutte contre le cancer de l’enfant. Son ouvrage, intitulé « Le cancer chez l’enfant : aspects pratiques », est une contribution remarquable aux efforts visant à encourager le diagnostic précoce et à proposer la prise en charge la plus adaptée.

Des actions inscrites dans la continuité

Doctinews N° 48 Octobre 2012

 La Fondation Omar Tazi des Œuvres Sociales et Humanitaires a organisé une visite du centre de protection de l’enfance de Benslimane, le 22 septembre dernier, en présence de Madame Van Chi Pham, directrice du programme de protection de l’enfance de l’Unicef,

Création d’une société savante

Doctinews N° 48 Octobre 2012

 Les spécialistes en infectiologie et vaccinologie disposent désormais d’un cadre adéquat pour échanger leurs expériences et développer davantage ces disciplines médicales au Maroc.

Premier cas traité par hypothermie contrôlée au Maroc

Doctinews N° 48 Octobre 2012

Aujourd’hui, la mise en hypothermie thérapeutique des nouveau-nés à terme ayant une encéphalopathie est devenue une recommandation dans plusieurs pays, le corollaire étant une perte de chance pour ceux qui n’en bénéficieraient pas (5,6). Le premier cas a été traité avec succès en juillet 2012, au service de réanimation néonatale du CHU Mohammed VI à Marrakech.

Page 40 sur 40

Copyright © 2019 Doctinews.

All rights reserved.