Fondamentaux

Un événement fréquent

L’hémorragie des fosses nasales, appelée épistaxis, est considérée comme l’urgence ORL la plus fréquente. Ainsi, près de 60 % de la population connaîtra au moins un épisode d’épistaxis avec une prévalence augmentée chez les enfants âgés de moins de 10 ans et chez les adultes de plus de 70 ans. Heureusement, dans la majorité des cas, l’épistaxis est bénigne. Toutefois, l’hémorragie nasale, dans sa forme grave, peut engager le pronostic vital du patient. Elle peut également révéler une pathologie préexistante aussi bien nasale que générale.

Halte à l’excès de poils

Affection bénigne dans plus de 95 % des cas, l’hirsutisme reste néanmoins une pathologie qui affecte la qualité de vie des patientes. Elle se caractérise en effet par l’apparition d’une pilosité dite testoïde chez la femme, une pilosité typiquement masculine. Son développement est généralement consécutif à une production trop importante d’androgènes par les ovaires ou les glandes surrénales ou à une augmentation de la sensibilité du follicule pileux aux androgènes, et débute dans la plupart des cas à partir de la puberté.

Des spécificités à connaitre

La vestibulopathie migraineuse est une pathologie bien spécifique, récemment reconnue et classifiée. La prise en charge s’articule actuellement autour d’un traitement d’attaque et d’un traitement de fond et la collaboration entre le neurologue et l’oto-rhinolaryngologiste est recommandée.

Oser l’évoquer

La pathologie hémorroïdaire est bénigne mais beaucoup plus fréquente qu’il n’y paraît. Par gêne en effet, beaucoup de patients préfèrent recourir à l’automédication alors qu’il existe des traitements efficaces. Oser l’évoquer peut soulager. 

Encore ignorée ou mal connue

La Dysmorphesthésie (DME) est l’un des troubles les plus prévalant en période d’adolescence, notamment chez les filles. Pourtant, les adolescents aux prises avec ce trouble ne viennent que rarement en consultation psychologique (ou psychiatrique). D’autres cadres, comme celui de la chirurgie esthétique, pourraient paraître à ces adolescents ou à leurs proches plus propices à recueillir ce genre de plainte. Aussi, est-il risqué pour le clinicien de passer outre à ce type de vécu, voire le sous-estimer dans l’évaluation globale de la symptomatologie présentée par les jeunes patients.

Etat des lieux et enjeux

La maladie d’Alzheimer (MA) est le chef de fil des démences neurodégénératives. Cette maladie constitue un véritable problème de santé publique dans les pays développés. Au  Maroc, elle reste encore sous diagnostiquée. Néanmoins, la plupart des professionnels de la santé s’accordent à dire qu’elle est de plus en plus fréquemment rencontrée en pratique clinique. 

Apport du bilan immunologique 

Les rhumatismes inflammatoires débutants (RID) posent plusieurs difficultés. Tout d’abord, celle de leur diagnostic. La situation clinique est en effet celle d’une atteinte articulaire inflammatoire, avec ou sans signes objectifs d’arthrite, et associée ou non à des manifestations extra-articulaires ou atteintes viscérales. Il se pose effectivement dans cette situation la question du diagnostic étiologique, de l’évolution et du pronostic de ces RID.

Une perspective d’avenir à atteindre

En l’absence de chiffres officiels et d’études évaluant l’incidence de la surdité néonatale au Maroc, une étude préliminaire a été menée afin de déterminer une incidence régionale de la surdité chez les nouveau-nés à la maternité du CHU Ibn Rochd de Casablanca. L’objectif secondaire était de sensibiliser le personnel médical et paramédical de son intérêt dans la prise en charge précoce de la surdité néonatale au Maroc. 

Pour une prise en charge efficace

Le Lupus érythémateux systémique est l’archétype des maladies auto-immunes.  Résultant d’attaques contre les noyaux cellulaires, il est à l’origine de lésions susceptibles de toucher pratiquement tous les organes et donnant à la maladie un  caractère complexe et polymorphe. Il existe aussi une forme cutanée  bénigne de la maladie.

Briser le silence

L’incontinence urinaire est encore un sujet tabou, à tel point que la grande majorité des femmes concernées préfère ne pas évoquer le sujet, même lors d’une consultation médicale. Le médecin généraliste a un rôle important à jouer pour les aider à franchir le pas et les accompagner vers une prise en charge adaptée. 

Des acquis à préserver

Si la résistance aux antimicrobiens est un phénomène naturel lié à des modifications génétiques des bactéries, des parasites, des virus et des champignons, le mésusage de ces traitements, aussi bien chez l’homme que chez l’animal, en accélère le processus. Aujourd’hui, la sonnette d’alarme est tirée.

Agir tôt pour mieux contrôler

Le « pré-diabète » est un état intermédiaire entre une homéostasie du glucose normale et un diabète de type 2 avéré. Les anomalies de glycorégulation, qui déterminent l'état de pré-diabète, se manifestent parfois une dizaine d'années avant l'installation du diabète de type 2. Au cours de cette période, les patients sont dans la majorité des cas asymptomatiques. Des outils permettent de mieux les identifier afin de les encourager à modifier leur style de vie.

Page 1 sur 7

Copyright © 2017 Doctinews.

All rights reserved.