Fondamentaux

Première cause de mortalité cardiovasculaire

Véritable ennemie de nos artères, la plaque d'athérome se forme dans la plupart des cas lentement et silencieusement. Les études montrent que l'incidence de l'athérosclérose est en lien avec le mode de vie et les habitudes alimentaires. Il est donc possible d'agir sur certains facteurs de risque connus pour favoriser la formation et l'évolution de la plaque.

Le tissu adipeux pointé du doigt

Le syndrome métabolique regroupe un ensemble de facteurs de risques métaboliques qui, parce qu’ils sont associés, exposent le patient à un risque accru de développer un diabète de type 2 ou une cardiopathie athéroscléreuse. Les critères et les seuils de diagnostic du syndrome métabolique font désormais l’objet d’un consensus et il est admis que l’obésité centrale en est un élément prépondérant.

Un fléau mondial

Les estimations récentes de l’Organisation mondiale de la santé sont inquiétantes. Ainsi, en 2014, plus de 1,9 milliard d’adultes étaient en surpoids, dont 600 millions d’obèses, soit environ 13 % de la population mondiale. De plus, la prévalence de l’obésité a plus que doublé au niveau mondial entre 1980 et 2014. Le Maroc n’est pas épargné avec, en ligne de mire, la sédentarité et les nouvelles habitudes alimentaires.

Traiter tôt pour éviter les complications

Très fréquente, l’insuffisance veineuse traduit un dysfonctionnement de la circulation de retour au niveau des membres inférieurs. Les varices en sont une expression superficielle qu’il convient de ne pas négliger car les complications de l’insuffisance veineuse peuvent conduire dans certains cas à l’ulcère de jambe.

La CHIP peut sauver des vies

Introduite récemment au Maroc, la chimiothérapie hyperthermique intra-péritonéale (CHIP) est indiquée dans le traitement de la carcinose péritonéale en tenant compte de l’étendue de la dissémination des cellules cancéreuses et du profil du patient. Lorsqu’elle est correctement indiquée, cette intervention offre des chances de survie en termes d’années, et parfois des guérisons, à des patients jusque-là considérés en phase terminale de la maladie.

Exemple d’intervention nutritionnelle

L’allaitement maternel est le moyen le plus naturel et le plus adapté pour nourrir un enfant. La supériorité du lait maternel sur le lait de vache et les substituts industriels est admise par tous. Les bienfaits de l’allaitement maternel exclusif sont reconnus et, plus la recherche avance, plus les données factuelles sont disponibles pour mettre en valeur les bénéfices du lait maternel aussi bien pour la santé de la mère que pour celle de son enfant.

Quand le Candida devient pathogène

Présente naturellement sur les muqueuses du système digestif (bouche, œsophage, estomac, intestins) et génital, la levure de type Candida se transforme en agent pathogène sous l’influence de différents facteurs. L’examen clinique et, dans certains cas, l’examen mycologique permettent de diagnostiquer rapidement la pathologie qui, dans sa forme superficielle, répond généralement au traitement d’épreuve antifongique local.

À propos d’un cas avec revue de la littérature

Le mélanome malin primitif du tractus génital féminin est une pathologie rare et les mécanismes de la carcinogénèse de cette lésion tumorale sont encore mal élucidés. Sa symptomatologie étant peu caractéristique, cela engendre un retard diagnostic. Une accentuation de la vigilance des praticiens vis-à-vis de cette pathologie semble être la clé d’une morbidité moindre.

Encore des inconnues

Autrefois source de nombreuses craintes et de beaucoup d’incompréhension, l’épilepsie est aujourd’hui, après la migraine, le premier motif de consultation d’un neurologue. S’il est toujours d’usage d’évoquer l’épilepsie au singulier (du grec « epilepsia » qui signifie «attaquer, surprendre»), derrière ce terme se cache en réalité différentes formes de crises pour lesquelles les origines, les pronostics et les traitements diffèrent.

Encore beaucoup d’inconnues

Avec l’eczéma et l’acné, le psoriasis fait partie des pathologies dermatologiques les plus fréquemment rencontrées en consultation. La maladie, qui atteint la peau, le cuir chevelu, les ongles et les articulations, présente une évolution chronique et périodique influencée par des facteurs climatiques, psychiques et hygiéniques. Le psoriasis est l’une des maladies dans lesquelles beaucoup d’inconnues persistent en matière de physiopathologie, ce qui est à l’origine du grand arsenal thérapeutique dédié dont la moitié reste empirique.

La place de l’auto-surveillance glycémique

Au Maroc, environ 1,5 million de personnes sont atteintes de diabète dont 10 % présentant un diabète de type 1 (DT1) et 90 % un diabète de type 2 (DT2). Avec le vieillissement de la population et la transformation des modes de vie, ce chiffre est appelé à augmenter dans les années à venir, à tel point que certains experts parlent de pandémie. Dans le cadre de la prise en charge, l’auto-surveillance glycémique occupe une place centrale. Obligatoire pour les patients atteints de DT1 ainsi que pour les patients DT2 traités à l’insuline, l’auto-surveillance glycémique présente un réel intérêt dans certains cas de DT2 sous antidiabétiques oraux.

Mécanismes et facteurs de sensibilité

Le mal des transports est le grand souci des familles partant en vacances. De nombreux déplacements en automobile sont gâchés après quelques dizaines de kilomètres et certaines personnes appréhendent le voyage en avion ou refusent la moindre excursion par crainte d’être mal à l’aise et d’incommoder les autres passagers.

Copyright © 2018 Doctinews.

All rights reserved.