Fondamentaux

Quand le pollen devient un ennemi

Appelée également « rhume des foins », la pollinose regroupe l'ensemble des manifestations allergiques dues au pollen des plantes et des arbres qui touchent aussi bien les yeux, le nez et les bronches. Son diagnostic repose principalement sur les prick-tests et doit être réalisé par un spécialiste en allergologie.

Poser le bon diagnostic

Appelée tour à tour « goutte rose », « couperose » ou encore « acné rosacée », la rosacée est une dermatose faciale chronique qui affecte plus particulièrement les personnes à peaux claires, yeux et cheveux clairs, ce qui lui a également valu autrefois le surnom de « malédiction des Celtes ». Elle prédomine chez la femme (environ deux femmes atteintes pour un homme) se déclare rarement avant 30 ans, avec un pic d'apparition qui se situe entre 40 et 50 ans (période de la ménopause chez la femme) et motive 2 à 3 % des consultations en dermatologie.

Etude chez une population de nourrissons Marocains

De par son incidence, son polymorphisme clinique, la fréquence des anomalies urologiques sous-jacentes, l'infection urinaire (IU) pose un problème important en pédiatrie [1]. Elle est la cause de morbidité et de mortalité dans les deux premières années de vie [2], avec une prévalence qui environne les 5 % entre 2 à 24 mois pour l'American Academy of Pediatrics[3]. Ceci impose un diagnostic précoce pour minimiser le risque d'atteinte du parenchyme rénal [4]. Ainsi, l'identification des germes responsables et la détermination de leurs résistances aux antibiotiques sont nécessaires pour rationaliser le traitement antibiotique afin d'éviter le développement de résistances qui seraient préjudiciables pour les nourrissons.

Importance de la prise en charge précoce

Le strabisme est une pathologie à prendre en charge rapidement chez le nourrisson au risque de conduire à la malvoyance ou de négliger une pathologie qui pourrait mettre en jeu son pronostic vital. Le point avec le Dr Mustapha Azhari, ophtalmologue.

Quelle place dans les traitements ?

Si le conseil et l’information aux patients ont toujours fait partie de l’activité quotidienne des soignants, la démarche n’est pas pour autant toujours structurée et l’éducation thérapeutique des patients (ETP) est absente de la formation initiale. Au Maroc cependant, la diabétologie a organisé et structuré l’ETP depuis des dizaines d’années, ce qui représente un excellent exemple à dupliquer pour les autres disciplines. L’ETP a en effet toute sa place dans la prise en charge des maladies chroniques.

Première cause de mortalité cardiovasculaire

Véritable ennemie de nos artères, la plaque d'athérome se forme dans la plupart des cas lentement et silencieusement. Les études montrent que l'incidence de l'athérosclérose est en lien avec le mode de vie et les habitudes alimentaires. Il est donc possible d'agir sur certains facteurs de risque connus pour favoriser la formation et l'évolution de la plaque.

Le tissu adipeux pointé du doigt

Le syndrome métabolique regroupe un ensemble de facteurs de risques métaboliques qui, parce qu’ils sont associés, exposent le patient à un risque accru de développer un diabète de type 2 ou une cardiopathie athéroscléreuse. Les critères et les seuils de diagnostic du syndrome métabolique font désormais l’objet d’un consensus et il est admis que l’obésité centrale en est un élément prépondérant.

Un fléau mondial

Les estimations récentes de l’Organisation mondiale de la santé sont inquiétantes. Ainsi, en 2014, plus de 1,9 milliard d’adultes étaient en surpoids, dont 600 millions d’obèses, soit environ 13 % de la population mondiale. De plus, la prévalence de l’obésité a plus que doublé au niveau mondial entre 1980 et 2014. Le Maroc n’est pas épargné avec, en ligne de mire, la sédentarité et les nouvelles habitudes alimentaires.

Traiter tôt pour éviter les complications

Très fréquente, l’insuffisance veineuse traduit un dysfonctionnement de la circulation de retour au niveau des membres inférieurs. Les varices en sont une expression superficielle qu’il convient de ne pas négliger car les complications de l’insuffisance veineuse peuvent conduire dans certains cas à l’ulcère de jambe.

La CHIP peut sauver des vies

Introduite récemment au Maroc, la chimiothérapie hyperthermique intra-péritonéale (CHIP) est indiquée dans le traitement de la carcinose péritonéale en tenant compte de l’étendue de la dissémination des cellules cancéreuses et du profil du patient. Lorsqu’elle est correctement indiquée, cette intervention offre des chances de survie en termes d’années, et parfois des guérisons, à des patients jusque-là considérés en phase terminale de la maladie.

Exemple d’intervention nutritionnelle

L’allaitement maternel est le moyen le plus naturel et le plus adapté pour nourrir un enfant. La supériorité du lait maternel sur le lait de vache et les substituts industriels est admise par tous. Les bienfaits de l’allaitement maternel exclusif sont reconnus et, plus la recherche avance, plus les données factuelles sont disponibles pour mettre en valeur les bénéfices du lait maternel aussi bien pour la santé de la mère que pour celle de son enfant.

Quand le Candida devient pathogène

Présente naturellement sur les muqueuses du système digestif (bouche, œsophage, estomac, intestins) et génital, la levure de type Candida se transforme en agent pathogène sous l’influence de différents facteurs. L’examen clinique et, dans certains cas, l’examen mycologique permettent de diagnostiquer rapidement la pathologie qui, dans sa forme superficielle, répond généralement au traitement d’épreuve antifongique local.

Copyright © 2018 Doctinews.

All rights reserved.