Inhibiteurs de la pompe à protons

Inhibiteurs de la pompe à protons 21 décembre 2017

Des risques sous-estimés

Les Inhibiteurs de la Pompe à Protons (IPP) font partie des médicaments les plus prescrits et les plus utilisés dans le monde. Au Maroc, en plus de la prescription très élevée de cette famille thérapeutique, leur utilisation en automédication est très répandue et souvent de manière irrationnelle.

 

Doctinews N°105 Decémbre 2017

De prescription courante, les IPP ne sont pas dénués d'effets indésirables


c
es IPP sont considérés par les patients, mais aussi par la plupart des professionnels de santé, comme dénués d’effets indésirables graves. Cependant, ces dernières années, les risques des effets indésirables graves avec les IPP à type de fractures, d’infections ou d’hypomagnésémie ont été mis en évidence. Un certain nombre de données plus récentes rapportent le risque d’insuffisance rénale associée à une néphrite interstitielle aigüe qui surviendrait 2 à 3 fois plus souvent avec les IPP. Par ailleurs, il a été décrit une majoration de risque (d’environ 1,5) d’insuffisance rénale chronique.

Interactions

Les IPP sont aussi impliqués dans de nombreuses interactions médicamenteuses plus ou moins bien connues. l Les interactions «classiques» liées à l’inhibition des cytochromes, les IPP étant métabolisés par les CYP2C19 et CYP3A4, des substances actives connues pour inhiber ces cytochromes (telles que la clarithromycine et le voriconazole) peuvent conduire à une augmentation des taux sériques d'IPP par diminution de son métabolisme. Des médicaments inhibiteurs du CYP2C19 ou du CYP3A4 ou des deux (comme la rifampicine et le millepertuis) peuvent entraîner une diminution des concentrations plasmatiques d'IPP.

Les interactions de par leur mécanisme d’action avec plusieurs médicaments dont l'absorption est dépendante du pH. En effet, l’augmentation du pH gastrique, liée à un traitement par IPP, diminue l’absorption des bases faibles et augmente celle des acides faibles. Par exemple, un traitement concomitant par IPP (20 mg par jour) et digoxine chez des sujets sains augmente la biodisponibilité de la digoxine de 10 %.

La toxicité de la digoxine est rarement rapportée. Cependant, il faut être prudent chez les patients âgés lorsque l'IPP est administré à fortes doses. La surveillance thérapeutique de la digoxine doit alors être renforcée. De plus, les IPP se fixent de façon irréversible à la pompe H+/K+/ATPase et entraînent une réduction de l’acidité gastrique pendant 24 à 48 heures. Le décalage des doses d’IPP et des autres médicaments n’aurait donc aucun intérêt dans la prévention des effets indésirables liés à ces interactions.

d’abord, ne pas nuire

Des précautions sont à prendre dans la décision de traiter par des IPP en cas de plaintes digestives hautes relativement mineures afin d’éviter d’exposer les patients au risque potentiel décrit plus haut. Le CAPM attire l’attention sur la trop grande consommation des IPP qui est souvent non nécessaire.

L’expression « primum non nocere (d’abord, ne pas nuire) » est particulièrement d’actualité avec ces médicaments. Ils sont de prescription courante mais exposent à de nombreux effets indésirables et interactions auxquelles il faut penser. Alors restons vigilants et pensons à déclarer tout effet indésirable au centre de Pharmacovigilance.

Dans la même rubrique

Parcours de soins coordonnés

Parcours de soins coordonnés

Principal outil de régulation du système de soins

Les soins de santé de base (SSB) nécessitent une philosophie et une approche propres pou...

Lire la suite

GFAOP

GFAOP

Améliorer la prise en charge des patients en phase palliative

Le Groupe franco-africain d’oncologie pédiatrique a, depuis les années 2000...

Lire la suite

Dossier Pharmaceutique

Dossier Pharmaceutique

Pourquoi pas un jour au Maroc…

Le Dossier Pharmaceutique (DP) est un outil professionnel dématérialisé qui permet à l’ensemble des pha...

Lire la suite

Inhibiteurs de la pompe à protons

Inhibiteurs de la pompe à protons

Des risques sous-estimés

Les Inhibiteurs de la Pompe à Protons (IPP) font partie des médicaments les plus prescrits et les plus utilisés d...

Lire la suite

Renouveau de la médecine interne dans le monde

Renouveau de la médecine interne dans le monde

Questionnement sur l’évolution des systèmes de santé

La médecine interne est une discipline médicale qui s’occupe particulièrement d...

Lire la suite

MICI

MICI

En parler pour briser les tabous qui les entourent

Créée en mai dernier, l’association « MICI sans frontières » a pour principal object...

Lire la suite

Copyright © 2018 Doctinews.

All rights reserved.