Association des pneumologues privés du Maroc

Association des pneumologues privés du Maroc 16 janvier 2019

 Améliorer l’exercice de la pneumologie

 « Pour un nouveau souffle », tel est le slogan de l’Association des pneumologues privés du Maroc nouvellement créée et dont l’un des objectifs majeurs est de défendre les intérêts professionnels des pneumologues exerçant dans le secteur libéral.

 

Doctinews N°116 Décembre 2018

Par le Pr Hassan Chelly

Médecin ORL-Expert en techniques de communication et Praticien en Programmation-Neuro-Linguistique


 réée en septembre 2018, l’Association des pneumologues privés du Maroc (APPM) regroupe des pneumologues représentant les différentes régions du Royaume et exerçant tous dans le secteur libéral. Cet organisme, en phase avec la charte d’éthique qui régit les associations au Maroc (Dahir du 15 novembre 1958), a notamment pour objectif de resserrer les liens de confraternité entre les pneumologues privés. Pour éviter toute inamovibilité contreproductive, le statut adopté par ses membres garantit le renouvellement permanent et progressif de son bureau

Promouvoir la formation continue

La promotion et l’institutionnalisation de la formation médicale continue, loin de toute marchandisation, est un autre objectif cher aux membres de l’association. Selon le Dr Abdelkrim Moumen, président de l’APPM, la formation médicale continue est et demeurera la voie royale vers l’excellence pour tous les praticiens, quelle que soit leur spécialité. « La pneumologie a connu des progrès considérables. Autrefois dominée par la phtisie, cette discipline a vu son champ d’intervention s’élargir considérablement. De la phtisiologie contemplative, nous sommes ainsi passés à la pneumologie interventionnelle. Le pneumologue se doit d’être au fait de toutes les nouveautés technologiques qui ont bouleversé sa discipline afin de faire profiter ses patients de leurs avantages. Au Maroc, nous constatons que nos confrères portent un grand intérêt à la formation médicale continue. Notre association va tout mettre en œuvre pour répondre à leurs attentes », explique-t-il. Pour y parvenir, l’APPM compte organiser des rencontres scientifiques dont les thèmes abordés seront très variés : BPCO, asthme, dilatation des bronches, cancers bronchiques, etc...

Créer des pôles d’intérêt

Des mises à jour régulières seront par ailleurs consacrées à d’autres pathologies telles que les maladies du sommeil, les sarcoïdoses, les pathologies pleurales et interstitielles et les maladies respiratoires professionnelles. ....etc. « Nous veillerons aussi à créer des pôles d’intérêt afin de susciter l’adhésion de nos confrères sans pour autant favoriser le saucissonnage des disciplines de la pneumologie. Je salue vivement au passage les associations régionales des pneumologues libéraux qui travaillent depuis des années d’arrache pied et avec beaucoup de dynamisme et d’abnégation pour suivre l’actualité pneumologique et permettre aux praticiens marocains de renforcer leurs connaissances scientifiques. Sans ces associations, notre association nationale n’aurait pas pu voir le jour », souligne le Dr Moumen. Pour renforcer la formation médicale continue, l’APPM fera appel à des universitaires des différents CHU du pays, à leurs compétences, à leur savoir faire et à leurs expériences, mais également aux compétences étrangères issues du monde francophone et anglo-saxon dans des domaines pointus de la pneumologie. « Les manifestations que nous organiserons seront profitables à tous les pneumologues et seront régulièrement l’occasion d’améliorer nos connaissances en pneumologie selon le triptyque : confraternité, transparence et action », indique le président de l’APPM.

Institutionnaliser les RCP

Outre la formation médicale continue, l’APPM vise à promouvoir la collaboration multidisciplinaire et surtout les réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP). Selon le Dr Moumen, les pneumologues et les autres spécialistes impliqués dans la prise en charge des pathologies respiratoires sont conscients de l’importance des concertations multidisciplinaires. Le Dr Moumen souhaite toutefois que ces réunions deviennent obligatoires par la force de la Loi, à l’instar d’autres pays comme la France. « Quelle que soit la compétence du praticien, il ne peut pas prendre une décision thérapeutique tout seul pour des pathologies aussi lourdes que le cancer bronchique ou la fibrose pulmonaire par exemple. Dans certains pays, le remboursement des dossiers médicaux par les organismes d’assurance maladie est même conditionné à la tenue de la RCP », précise-t-il.

Défendre les intérêts professionnels

Parmi les autres objectifs phares de l’association figurent la défense des intérêts des pneumologues libéraux et l’amélioration des conditions d’exercice de la profession dans le secteur privé. A ce propos, le Dr Moumen déplore les ruptures provisoires des tests allergologiques cutanés qui constituent un outil de diagnostic de premier plan, notamment pour les rhinites allergiques et l’asthme. « Nous vivons constamment ces derniers temps dans l’incertitude de pouvoir faire des consultations dignes de ce nom en l’absence de supports de diagnostic puisqu’une rupture provisoire des tests allergologiques a été annoncée. La menace même d’une rupture définitive plane constamment au dessus de nos têtes telle une épée de Damoclès. De plus, l’usage de certains outils de notre travail quotidien nous est malheureusement contesté pour des raisons que nous ne comprenons pas. Ceci retentitrait sur la qualité de nos prestations », regrette-t-il. Il affirme toutefois que l’APPM, dans son élan rénovateur et fédérateur, est décidée à aller de l’avant afin de vaincre ces obstacles et améliorer les conditions d’exercice de la profession.

Dans la même rubrique

INSAF

INSAF

 20 ANS AU CHEVET DES MÈRES CÉLIBATAIRES

Fondé en 1999, l’Institut national de solidarité avec les femmes en détresse (INSAF) est une ...

Lire la suite

Enfants de la lune

Enfants de la lune

AMÉLIORER LEUR SORT

Créée par des parents et amis d’enfants atteints de Xeroderma Pigmentosum, l’Association de solidarité avec les en...

Lire la suite

Gériatre et personnes âgées au Maroc

Gériatre et personnes âgées au Maroc

 Quelle place dans le système de soins ?

La gériatrie a pour objet la prise en charge globale destinée à ma...

Lire la suite

Santé mentale de l’enfant

Santé mentale de l’enfant

La place de la psychologie scolaire

Plus de cent ans après l’institutionnalisation de la psychologie scolaire et l’introduction des psychol...

Lire la suite

Prix des médicaments

Prix des médicaments

L'ÉTUDE DU CRPOS

Le Conseil régional des pharmaciens d’officine du Sud vient de commenter les résultats d’une étude réalisée par la ...

Lire la suite

APIRR

APIRR

 Une association jeune et dynamique

Créée en 2000, l’Association des pharmaciens internes et résidents de Rabat (APIRR) est une organisa...

Lire la suite

Copyright © 2019 Doctinews.

All rights reserved.