Institutionnel

Un pilier de l'organisation des soins

L'informatique médicale, en améliorant la qualité de la tenue et du contenu du dossier patient, apporte un bénéfice quantitatif par l'augmentation des volumes de stockage et la diminution des temps d'accès et d'acheminement des informations, alors que le bénéfice qualitatif se traduit par la meilleure lisibilité, la bonne précision et la parfaite complétude du fonctionnement de l'établissement de santé.

Etat des lieux à Casablanca

Les urgences oto-rhino-laryngologiques (ORL) sont très variées. Elles comprennent les hémorragies, les traumatismes, la pathologie infectieuse, les déficits aigus neurosensoriels, les dyspnées obstructives, les corps étrangers des voies aérodigestives supérieures et les brûlures [1]. Elles peuvent engager le pronostic fonctionnel voire vital [2-4].

45 minutes pour changer une vie

Présente au Maroc depuis 1999, date de sa création officielle, Opération Smile a réalisé, à ce jour, plus de 9 800 interventions chirurgicales destinées à corriger une fente labiale et/ou palatine. La fente labiale et/ou palatine est une malformation qui touche environ un enfant sur 600 à 700 naissances dans le monde d'après les statistiques, et le Maroc ne fait pas exception.

Enjeu capital de la médecine du futur

Les personnes atteintes de maladies rares ont été longtemps les délaissées des systèmes de santé, faute de traitements adaptés. Elles captent maintenant toute l'attention de l'industrie pharmaceutique, devenant même un enjeu vital de leurs recherches et de leur croissance.

Ce que dit la loi

Le progrès médical s'est accompagné paradoxalement d'une augmentation considérable de la production des déchets, liée notamment à l'utilisation croissante de matériels à usage unique. Leur gestion doit obéir à des règles très strictes pour éviter les risques liés à leur manipulation.

Certifié ISO 9001 : 2008

Depuis décembre 2015, l'INH est certifié ISO 9001 : 2008 pour la réalisation des prestations de service en biologie médicale et en santé environnementale et l'appui aux programmes de santé publique. Cette norme évolutive est devenue la référence internationale en matière de certification des systèmes de management de la qualité.

Une vocation à la fois syndicale, scientifique et sociale

Créée en 1998, l'Association des gynécologues privés (AGP) a pour principal objectif de rassembler tous les gynécologues privés du Maroc, de défendre leurs intérêts et de contribuer à l'amélioration de la santé de la femme marocaine.

L'enfant avant tout

Selon une étude menée par le Pr Moulay Idriss Alaoui et citée par l'Amicale marocaine des IMC (AMI), entre 1 400 à 2 100 enfants atteints d'infirmité motrice cérébrale (IMC) naissent chaque année au Maroc, un taux 13 fois supérieur à celui de la France. Faute d'un nombre suffisant de structures de prise en charge adéquates, les parents se trouvent bien souvent seuls et démunis et les enfants ne sont diagnostiqués que tardivement. Depuis plusieurs années, l'AMI se bat pour faire évoluer les pratiques autour des naissances et contribuer à la structuration du secteur de la prise en charge.

Une nouvelle grande école au service de la santé publique

Récemment installée dans ses nouveaux locaux, l'Ecole supérieure de santé publique et management des systèmes de santé (ESPMSS) a accueilli sa première promotion fin 2014. Cette année, elle lance un deuxième master, le master en Santé publique, et reçoit la deuxième promotion d'étudiants qui visent le master en Management des établissements de santé.

Promouvoir les techniques de l'abord vasculaire

Regroupant des praticiens de différentes spécialités, la Société marocaine de l'abord vasculaire a pour principal objectif de promouvoir la recherche, l'enseignement et la formation aux techniques liées aux abords vasculaires.

L’éducation sanitaire en ligne de mire

Créée en 1999, l’association Planète Santé Maroc a fait de l’éducation sanitaire son objectif principal. A travers des actions de proximité, elle vise à sensibiliser, entre autres, à l’importance de la prévention sanitaire et à promouvoir l’éducation sanitaire, notamment auprès des jeunes.

Bientôt au service de l’ensemble de la population

Première priorité du ministère de la Santé, la réorganisation et la restructuration des urgences médicales et pré-hospitalières se met progressivement en place. Le Service d’aide médicale urgente (SAMU) est l’une des composantes essentielles de la filière des urgences.

Copyright © 2018 Doctinews.

All rights reserved.