Dr Mohammadin Boubekri

Dr Mohammadin Boubekri 20 mars 2019

Président du CNOM

Le Dr Mohammadin Boubekri, médecin du travail depuis 2007, est titulaire d’un master en droit du contentieux et doctorant en droit privé sur la responsabilité médicale. Fondateur du syndicat indépendant des médecins du secteur public, il est désormais Président du Conseil national de l’Ordre des médecins après en avoir été le secrétaire général. Il a publié un ouvrage intitulé « Les particularités de la faute médicale ».

 

 Doctinews N°119 MARS 2019

  Dr Mohammadin Boubekri

Président du CNOM


 Doctinews. Pouvez-vous nous résumer les missions et les fonctions du CNOM ?

 Dr Mohammadin Boubekri.La loi 08-12 relative à l’Ordre national des médecins a précisé les missions et prérogatives de cette instance qui peuvent être résumées comme suit : En premier lieu, le CNOM a pour mission de défendre la profession dans son ensemble et de fédérer tous les médecins, étant donné qu’il est la seule institution qui les regroupe tous. Il a aussi une fonction consultative vis à vis des autorités et la possibilité de soumettre des propositions. Comme il régule la profession, le CNOM a pour mission la gestion des autorisations d'exercice et des conventions, l'inspection et le contrôle, et de faire appliquer les règlements et d’intervenir par des commissions et des mécanismes bien codifiés en cas de manquement aux devoirs.

Quel bilan faites-vous des activités du conseil du CNOM de 2014 à 2018, en tant que secrétaire général à cette période ?

Tout d'abord, j’avais l’honneur de participer au premier bureau élu qui avait pour missions de préparer le règlement intérieur, de gérer l’installation des nouveaux conseils régionaux (CROM) par la recherche des locaux et de leurs équipements et commencer et suivre le bon fonctionnement du CNOM et des CROM. Il est à rappeler que le CNOM est responsable de la gestion de l’ensemble des conseils régionaux. De même, le CNOM a réalisé de nombreuses actions dont des discussions de projets de loi, de décrets et d'arrêtés.

Quelles sont les ressources financières du CNOM ?

Les ressources financières proviennent des cotisations des médecins à hauteur de 20 % ainsi que des frais d'installation auxquels s’ajoutent les subventions des ministères de la Santé et des Finances. A cette occasion, je rends hommage aux anciens membres du CNOM et au past président pour le travail qui a été réalisé et qui a permis d’arriver à cette phase de l'histoire de notre institution. Aujourd’hui, la comptabilité du CNOM et de l’ensemble des CROM est régulièrement gérée par un comptable et un expert comptable et elle est validée par un commissaire aux comptes.

Que pensez-vous de certaines critiques qui ont été formulées à l’encontre des dernières élections ?

En tant que président du CNOM, je suis le président des médecins de tous les secteurs. Les élections se sont déroulées selon les textes et lois en vigueur et ont été supervisées par des commissions indépendantes et neutres. La loi prévoit un recours à une procédure judicaire en cas de réclamation, sans diffamation, sans porter atteinte à l’instance et sans faillir au respect des règles déontologiques.

Comment vous pouvez résumer votre plan d’action pour ces 4 années ?

De nombreux chantiers attendent ce nouveau bureau : l Travailler à consolider la transparence et la bonne gouvernance avec l’optimisation des dépenses financières ; l Privilégier l’innovation et la modernisation des procédures de fonctionnement du CNOM et des CROM ; l Décentraliser certaines taches au profit des CROM ; l S’ouvrir sur d’autres horizons ; l Préparer la création d’une fondation pour tous les médecins des différents secteurs ; l Instaurer un bon climat de travail entre les médecins et redorer l’image du médecin auprès de la population.

Avez-vous un message à adresser aux médecins du secteur libéral ?

Chaque secteur rencontre des problèmes et des contraintes spécifiques, et l’ordre est là pour essayer d’apporter son soutien et pour essayer de résoudre les problèmes de tous les secteurs. Nous sommes tous conscients que le secteur libéral rencontre de nombreuses difficultés et, ensemble, nous sommes déterminés à tout mettre en œuvre pour essayer de les résoudre. Parmi ces problèmes, nous pouvons citer l’assurance maladie et la retraite des médecins libéraux, la fiscalité, la révision de la tarification nationale de référence ou encore la lutte contre l’exercice illégal de la médecine qui menace de façon générale la profession médicale au Maroc. Je rappelle que les syndicats et les associations défendent les intérêts professionnels alors que l’ordre défend la profession médicale dans son ensemble, la bonne pratique médicale, l’application de la déontologie, l'éthique et l'intérêt du citoyen.

Avez-vous un message à adresser de manière plus générale à l’ensemble des médecins marocains ?

Grâce à l'équipe élue au sein des institutions ordinales et grâce à une vision stratégique, collégiale et démocratique, nous allons œuvrer pour le bien de notre profession et l’amélioration de la santé de nos citoyens. Nous devons travailler tous ensemble pour un ordre fort, fédérateur et unifié.

Dans la même rubrique

Dr Khadija Moussayer

Dr Khadija Moussayer

  Spécialiste en Médecine interne et en gériatrie et présidente de l’Alliance Maladies Rares Maroc

Présidente de l’AMRM depuis 2017,...

Lire la suite

FATIMA LAHMOUDDI

FATIMA LAHMOUDDI

Présidente du COPFR

Présidente du COPFR depuis 2015, Fatima Lahmouddi a conscience des avancées qu'a connues le secteur. Pour autant, des c...

Lire la suite

REDOUANE SAMLALI

REDOUANE SAMLALI

Président de l’Association nationale des cliniques privées

Président de l'Association nationale des cliniques privées depuis le mois de ...

Lire la suite

PR AMAL BOURQUIA

PR AMAL BOURQUIA

Professeur de Néphrologie, Présidente de l’association REINS

Développer la néphrologie pédiatrique à l’échelle nationale et du cont...

Lire la suite

ANASS DOUKKALI

ANASS DOUKKALI

Ministre de la Santé

Nommé ministre de la Santé le 22 janvier 2018, Anass Doukkali a travaillé sans relâche pour élaborer le "Plan Sant...

Lire la suite

Dr Mohammadin Boubekri

Dr Mohammadin Boubekri

Président du CNOM

Le Dr Mohammadin Boubekri, médecin du travail depuis 2007, est titulaire d’un master en droit du contentieux et doctoran...

Lire la suite

Copyright © 2019 Doctinews.

All rights reserved.