Interview

" La justice marocaine ne peut être performante que si elle a une médecine légale performante à ses côtés "

La médecine légale est une activité qui manque de reconnaissance. Médecine au service de la justice qui sert l'intérêt de tous, elle mérite de se développer pour acquérir toutes ses lettres de noblesses. Pour cela, il faut un cadre. Un projet de loi a vu le jour en 2014 mais, en l'absence de concertation avec l'ensemble des intervenants concernés, il attend sa révision. Entretien avec le Dr Hicham Benyaich, professeur en médecine légale et médecin chef de l'Institut médico-légal du CHU Ibn Rochd à Casablanca.

" La mortalité néonatale reste un grand problème dans notre pays "

Président de la Fédération marocaine de pédiatrie, de la Société marocaine de pédiatrie, de la Société marocaine d'urgence et de réanimation néonatale pédiatrique, membre du Bureau mondial de pédiatrie et ambassadeur de la Fédération mondiale de réanimation pédiatrique, le Dr Hassan Afilal a ouvert, dès 1997, la première unité privée de réanimation dédiée aux grands prématurés. Il mène depuis de nombreuses années un combat quotidien pour le développement de la réanimation néonatale au Maroc.

" Quel que soit le système, sans l'enseignant, il ne pourrait permettre à l'Université d'émerger "

Professeur de chirurgie, Najib Zerouali Ouariti est et restera avant tout médecin et chirurgien. Il a toutefois occupé de nombreuses fonctions administratives (chef de service, membre de nombreuses sociétés savantes, doyen, ministre, ambassadeur…), un moyen, pour lui, de mettre en œuvre un certain nombre d'idées. Pendant son mandat à l'Enseignement supérieur, il s'est attelé à réformer la loi.

" Nous avons ouvert six bureaux en afrique entre 2014 et 2015 "

Merck s'est dotée d'une nouvelle identité visuelle et la filiale marocaine va bientôt s'installer dans de nouveaux locaux. L'occasion de faire le point avec Taher Hassen, directeur général de Merck Maroc.

" Il faut veiller à ne pas instaurer le syndrome du transfuseur-transfusé "

Doyen de la faculté de médecine et de pharmacie de Fès, le Pr Sidi Adil Ibrahimi pointe avec justesse les forces et les faiblesses du système. Il propose des solutions concrètes pour lever certains freins

" l'hôpital cheikh khalifa n'a pas la vocation de concurrencer l'offre actuelle "

Après avoir dirigé le centre hospitalier universitaire Mohammed VI de Marrakech, le Pr M'hamed Harif est aujourd'hui directeur général de l'hôpital Cheikh Khalifa Ibn Zaïd. Plus grand hôpital privé du Maroc, cette structure gérée de manière privée fonctionne avec les principes des structures publiques. Un modèle qui a déjà fait ses preuves ailleurs.

" IL FAUT ACTUALISER SES CONNAISSANCES EN PERMANENCE EN MATIÈRE DE SOINS, DE DIAGNOSTIC ET DE TRAITEMENT "

Président fondateur de l'association Dermastic, le Pr Ahmed Bourra cumule une expérience de plus de quarante années dans le domaine de la dermatologie.

" il faut repenser la pharmacie et s'inspirer des modèles qui réussissent ailleurs "

Président du Conseil national de l'Ordre des pharmaciens (CNOP) depuis la dissolution des conseils régionaux Nord et Sud et la mise en place de nouvelles élections, le Dr Hamza Guédira est un président optimiste qui compte tout mettre en oeuvre pour contribuer au développement de la profession.

Il faut une réelle et sérieuse promotion du générique au maroc

Pour Salim El Guermaï, vice-président de l'Association marocaine de l'industrie pharmaceutique (AMIP) et directeur général des laboratoires Galénica, le médicament générique ou médicament « made in Morocco » n'est pas suffisamment valorisé ni apprécié à sa juste valeur. Il est temps de penser sérieusement à le promouvoir. Explications.

" Près de 5 millions de personnes sont couvertes dans le cadre de l'AMO "

Voilà presque 10 ans que l'Assurance maladie obligatoire a été instaurée au Maroc. Depuis, de nouveaux soins ont été intégrés et la couverture s'est élargie à de nouvelles populations. Le point avec Saïd Ahmidouch, directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale.

“ nous assistons à une augmentation de l’incidence du cancer du sein ”

Oncologue radiothérapeute, le Pr Ali Tahri Joutei Hassani est président de la Société marocaine de cancérologie (SMC) depuis 2013. Il est l’auteur de « Cancer du sein, connaissances et pratique » ainsi que le coordinateur du « Manuel de Cancérologie » édité par la SMC. Vaste discipline en perpétuelle évolution, la cancérologie marocaine a, depuis quelques années, rejoint les standards internationaux. Tour d’horizon.

“ Nous veillons à apporter au corps médical un arsenal thérapeutique performant ”

Nommé directeur général de Maroc Innovation Santé (MIS) en avril dernier, Jalil Boukhsibi entend accompagner l’association dans ses missions avec dynamisme et rigueur. MIS fêtera d’ailleurs ses 10 ans d’existence au mois d’octobre prochain, un rendez-vous à ne pas manquer.

Copyright © 2018 Doctinews.

All rights reserved.