Découvrez votre magazine doctinews en ligne

Plus de 500 participants

La Société marocaine d’infectiologie pédiatrique et de vaccinologie (Somipev), présidée par le Pr Mohammed Bouskraoui, a organisé son 7e congrès du 29 au 31 mars derniers à Marrakech. Placée sous la présidence d’honneur de son Altesse Royale la princesse Lalla Meryem, cette édition a connu la participation de plus de 500 praticiens, notamment des pédiatres, des médecins généralistes, des internes, des résidents et des représentants du ministère de la Santé.

Et si on y réfléchissait ?

Il n’est pas toujours aisé, pour de nombreux patients, de supporter les coûts des examens complémentaires préconisés par le médecin. Dans ce contexte, et afin d’optimiser la prescription, il convient parfois de mettre de côté certaines habitudes et/ou réflexes afin de ne pas demander le dosage de certains marqueurs parfois inutiles et coûteux.

La place de la psychologie scolaire

Plus de cent ans après l’institutionnalisation de la psychologie scolaire et l’introduction des psychologues dans les écoles, l’expansion de cette spécialité n’a cessé de s’accroître à travers le monde au fil des années. Au Maroc, cette spécialité est encore inexistante dans le secteur public malgré le rôle non négligeable du psychologue scolaire dans la prise en charge de la santé mentale de l’enfant.

Un programme qui joint l’utile à l’agréable

La 4e édition des Jeux de la santé, organisée à Meknès du 21 au 24 mars derniers, a connu un franc succès. Cet événement sportif destiné aux professionnels de santé a connu la participation de représentants des autorités locales et de tutelle ainsi que de trois champions marocains de renommée internationale, en l’occurrence l’athlète Nezha Bidouane, le tennisman Hicham Arazi et le rugbyman Abdellatif Benazzi.

Préserver son action bénéfique sur la santé

« La révolution du microbiote, quels conseils pour vos patients ? », tel a été le thème de la conférence organisée dans le cadre du salon Médical Expo et parrainée par Biocodex Maroc. Animée par le Dr Karim Ouali, médecin nutritionniste et naturopathe à Casablanca, elle a permis de discuter du micobiote intestinal et de son impact sur la santé.

 La voie de la toxine botulique

La toxine botulique est utilisée en dermatologie, chirurgie plastique et médecine esthétique pour atténuer les rides qui apparaissent sur le visage et le cou. Injectée localement, son effet dure entre 4 et 6 mois. Elle constitue une alternative intéressante aux autres techniques de rajeunissement du visage, notamment la chirurgie.

PAS ENCORE REMBOURSÉE AU MAROC

Le 5e Congrès du Groupe de recherche et de chirurgie mini invasive du pied, présidé par le Dr Guillaume Cordier, a eu lieu à Marrakech du 21 au 23 mars derniers.

UN ÉVÉNEMENT D’ENVERGURE INTERNATIONALE

Le 42e Congrès national de la Société marocaine d’ORL et de chirurgie cervico-faciale (SMORL), couplé au congrès maghrébin d’ORL (MAFOS) et au congrès de la Société d’ORL et de chirurgie cervico-faciale des pays francophones (SORLAF 2019), a été l’occasion pour les spécialistes qui y ont pris part de faire le point sur l’actualité de la spécialité.

 

 Des espoirs considérables

La vaccination consiste à introduire, chez un individu, une préparation antigénique dérivée ou proche d’un agent infectieux déterminé, de manière à créer une réponse immunitaire capable de le protéger contre la survenue d’une maladie liée à cet agent infectieux. Cette immunoprophylaxie active spécifique est, dans certains cas, très efficace en procurant un moyen de prévention très utile en santé publique(1).

 

Participation marocaine remarquable

La Société marocaine de chirurgie de la main a organisé, sous l’égide de la Société marocaine de chirurgie orthopédique et traumatologique, son 10e congrès annuel.

Un vecteur de développement

L’intelligence artificielle et ses applications en sciences de la santé ont été au centre des débats lors d’un colloque organisé à Casablanca à l’initiative de l’Université Mohamed VI des sciences de la santé (UM6SS) sous l’égide du ministère de la Santé et en partenariat avec le Centre de l’innovation de l’UM6SS, X Maroc, Global Santé et l’Université Paris 13 Panthéon Cité.

  Implication en pathologie humaine

Le microbiote intestinal joue un rôle majeur dans la maturation du système immunitaire et dans différentes fonctions physiologiques. Des modifications quantitatives et qualitatives du microbiote sont observées dans un large éventail de pathologies : maladies inflammatoires de l’intestin, cancer colorectal, obésité, maladies auto-immunes et allergiques.

Page 1 sur 156

Copyright © 2019 Doctinews.

All rights reserved.