association reins

Quand le message passe… par la poste

Le jeudi 10 mars 2011, jour de célébration mondiale du rein, l'Association REINS, en partenariat avec la Fondation Mohammed V pour la solidarité, a organisé une caravane de dépistage et de sensibilisation au sein du bureau de poste Barid Al Maghrib de Casablanca Principal au bénéfice de plus de 500 postiers.

L'équipe médicale de la caravane a effectué des diagnostics gratuits en commençant par un bilan retraçant leurs antécédents médicaux et chirurgicaux et en mesurant leur tension artérielle, facteur d'expression le plus important de la maladie rénale. Les postiers ont ensuite assisté à la projection d'un film de sensibilisation sur l'insuffisance rénale agrémenté des explications du Pr Amal Bourquia, néphrologue et Présidente de l'Association REINS. Après cette étape, les postiers ont subi une analyse d'urines, suite à laquelle les médecins néphrologues de la caravane ont sélectionné les personnes nécessitant une échographie rénale et vésicale. Les assistantes sociales de Barid Al Maghrib, qui ont pris part à cette manifestation, ont enregistré quelque 58 cas ayant besoin d'un suivi médical et qui seront pris en charge par l'Association ultérieurement. La caravane, qui s'est déroulée dans la convivialité et la bonne humeur, s'est clôturée avec la distribution de médicaments d'une valeur totale de 12 000 DH et la remise de flyers de sensibilisation que les postiers déposeront dans chaque foyer afin de garantir la continuité de l'objectif principal de cette caravane : la sensibilisation du grand public aux maladies rénales. à noter également que ces flyers ont été accrochés dans plusieurs endroits publics sous forme d'affiches géantes…

 


Avant l'organisation de cette caravane, le 7 mars dernier, le Pr Amal Bourquia, avait animé une conférence de presse à Casablanca sous le thème « Prise en charge de l'Insuffisance Rénale Chronique (IRC) au Maroc : hier, aujourd'hui… et demain  ». Le Pr Bourquia a rappelé que l'insuffisance rénale chronique terminale doit être une priorité majeure de santé publique et qu'il est nécessaire d'élaborer des stratégies pour la prévention et la prise en charge de cette pathologie grave. Il faut savoir que parmi 1 million de personnes atteintes d'une maladie rénale au Maroc, 3 500 nouveaux cas d'IRC arrivent au stade terminal chaque année et malheureusement tous ne peuvent être traités. L'élaboration d'une stratégie globale pour la prise en charge de l'IRC est indispensable, notamment face au nombre insuffisant de centres d'hémodialyse dans notre pays (164) et face à la rareté d'unités de prise en charge des maladies rénales de l'enfant (seulement 4 !). « Le développement de la néphrologie pédiatrique rentre directement dans la défense des droits des patients. Ces enfants atteints de maladies rénales représentent une minorité dans notre société et la valeur d'une société est directement liée à la façon avec laquelle elle traite sa minorité  ! », s'était écriée la Présidente de l'Association REINS. Celle-ci a déclaré qu'il faudrait, dans le but d'améliorer la prise en charge de l'IRC, mieux gérer la phase de pré-dialyse, en particulier par le traitement des complications comme l'anémie, assurer une hémodialyse efficace à l'ensemble des patients (avec trois séances par semaine, prise en charge des bilans paracliniques, contrôle des abords vasculaires, prise en charge des médicaments indispensables en dialyse…) et développer la transplantation rénale (par reins de donneurs vivants et par reins de donneurs cadavériques).
Le Pr Amal Bourquia a également souligné l'importance de l'information et de la formation continue des professionnels de santé impliqués dans la prise en charge en indiquant que «  la réussite d'un programme de prise en charge de l'IRC dépendra en grande partie de l'adhésion des professionnels impliqués et des bénéficiaires potentiels.  » Selon elle, il faudrait promouvoir la formation continue des médecins (surtout les généralistes), impliquer les médecins spécialistes non néphrologues (diabétologues, cardiologues, urologues…), encourager la spécialisation (seulement 200 néphrologues au Maroc) et offrir une formation complémentaire aux infirmiers.

Doctinews N° 32 Avril 2011

Dans la même rubrique

Stressé ? Sors ton Joker !

Pour mieux gérer son stress

Comment bien gérer son stress ? Telle est la question à laquelle le nouvel ouvrage intitulé « Stressé ? Sors...

Lire la suite

Abrégé de psychologie pathologique

De la théorie à la clinique

La psychologie pathologique consiste en l’étude de l’évolution et des transformations du psychisme humain,...

Lire la suite

Eucarbon® pour le SCI(1)

Évaluation de la SPC(2)d’Eucarbon® 2005 – 2009

• Pays : Hongrie, Maroc, Albanie
• Nombre de patients : 802
• Indicatio...

Lire la suite

Programme «PREVENT»

Prophylaxie des événements thrombo-emboliques dans le cas d'arthroplastie de la hanche ou du genou : essai clinique d'un médicament générique de l'...

Lire la suite

DOSSIER SCIENTIFIQUE

Tumeurs épithéliales malignes de l'ovaire

Les tumeurs épithéliales de l'ovaire constituent 90 % des cancers de l'ovaire. Elles sont caract...

Lire la suite

Publi rédactionnel

Evaluation de la tolérance et de l’efficacité d’Eucarbon® dans l’examen échographique abdominal chez des patients égyptiens

Résult...

Lire la suite

Copyright © 2018 Doctinews.

All rights reserved.