Chirurgie gynécologique minimale invasive

Chirurgie gynécologique minimale invasive 08 mars 2018

Une approche thérapeutique de plus en plus prisée

Mettre à jour les connaissances des gynécologues marocains en matière de techniques chirurgicales mini-invasives, tel a été l’objectif du congrès organisé par l’Association marocaine de chirurgie gynécologique minimale invasive qui s’est déroulé le 8 et 9 décembre derniers à Agadir.

Cette manifestation scientifique a été animée par des experts marocains et étrangers, venus notamment de France, d’Italie et d’Inde, et a permis aux participants de faire le point sur les différentes techniques de chirurgie mini-invasive utilisées en gynécologie.

« L’objectif premier de notre association est de faciliter l’accès des gynécologues marocains aux techniques de chirurgie mini-invasive utilisées en gynécologie et de renforcer leurs connaissances dans ce domaine. Nous avons ainsi fait appel à plusieurs experts dont certains jouissent d’une renommée mondiale pour présenter à nos confrères les toutes dernières approches en matière de chirurgie mini-invasive », a expliqué le Dr Mohammed Achour, président de l’Association marocaine de chirurgie gynécologique minimale invasive.

Selon ce spécialiste, la chirurgie mini-invasive offre de nombreux avantages pour les patientes à court, moyen et long terme. Elle permet, notamment, une reprise rapide de l’activité professionnelle et un meilleur confort par rapport à la chirurgie « classique ».

« Une patiente opérée par cœlioscopie pourra reprendre son activité professionnelle au bout de quelques jours seulement alors qu’avec la chirurgie classique, elle ne pourra le faire qu’après une quinzaine de jours. De plus, elle n’aura pas de cicatrice et aura beaucoup moins de risque de présenter des complications. A condition, toutefois, que l’intervention soit réalisée par un spécialiste bien formé aux chirurgies mini-invasives », a indiqué le Dr Achour. Il a ajouté que même si le coût des techniques mini-invasives est plus élevé que celui des interventions chirurgicales classiques, leurs nombreux avantages font pencher la balance bénéfice-coût en leur faveur

Dans la même rubrique

Troubles d’apprentissage

Troubles d’apprentissage

Améliorer leur prise en charge

La Société marocaine des psychologues cliniciens (SMPC) a organisé le 30 juin dernier un séminaire dédié...

Lire la suite

Lutte contre le diabète

Lutte contre le diabète

Des experts en conclave à Rabat

Etalé sur trois jours, du 6 au 8 juillet derniers, le 7e Colloque international sur le diabète et la nutrit...

Lire la suite

Bioéthique

Bioéthique

Un colloque dédié à Rabat

Le Comité d’éthique de la recherche biomédicale de Casablanca a organisé du 7 au 8 juillet derniers le 4e c...

Lire la suite

Déficit en créatine

Déficit en créatine

Dans quels cas doit-on l’évoquer ?

La créatine est une molécule dérivée d’acides aminés produite par le corps humain et synthétisé...

Lire la suite

Congrès national de chirurgie

Congrès national de chirurgie

Débats autour de l’actualité de la spécialité

Le dernier congrès national de chirurgie, qui a été couplé au congrès maghrébin de c...

Lire la suite

Congrès international de kinésithérapie

Congrès international de kinésithérapie

Débats autour des déformations de la colonne vertébrale

L’Union marocaine des physio-kinésithérapeutes du secteur privé (UMPKSP) a org...

Lire la suite

Copyright © 2018 Doctinews.

All rights reserved.