Greffe rénale

Greffe rénale 23 mai 2018

Peu développée au Maroc

Etalé sur trois jours, du 22 au 24 mars derniers, le 7e Congrès maghrébin de néphrologie, associé au 15e Congrès de la Société marocaine de néphrologie, a été marqué par des débats scientifiques très riches autour de plusieurs thèmes qui relèvent de la néphrologie.

Plus de 600 spécialistes, venus notamment du Maroc, de Tunisie, de Libye, d’Algérie, de Mauritanie, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Bénin, du Burkina et du Tchad, ont pris part à cette manifestation scientifique qui s’est déroulée à Marrakech. Ils ont pu notamment discuter de la greffe rénale, un des sujets phare de cette édition. « La greffe rénale est actuellement une urgence dans tous les pays du Maghreb. Au Maroc par exemple, nous avons plus de 27 500 malades qui sont en dialyse. Cela représente un coût énorme pour l’Etat. De plus, la dialyse impacte négativement  la qualité de vie des patients. Il est donc très important de promouvoir la greffe rénale pour permettre à ces patients de retrouver une vie normale et réduire les coûts liés à la dialyse », a expliqué le Dr Hocein Dkhissi, président de le Société marocaine de néphrologie. Pour atteindre cet objectif, cet expert a insisté sur l’importance de faire de la greffe rénale une priorité au niveau national. « Bien sûr, des programmes ont été mis en route il y a quelques années mais malheureusement, sur le plan pratique, cela n’a pas permis de développer réellement la greffe rénale dans notre pays. Aujourd’hui, nous n’arrivons à greffer que moins de 50 malades par an alors que nous devrions en greffer 1 500 par an. Il nous faut donc une vraie politique de la transplantation rénale pour permettre aux malades dialysés d’accéder plus facilement à la greffe rénale », a-t-il indiqué. Les autres thèmes phares qui ont été discutés par les congressistes touchaient, entre autres,  aux nouveautés en matière de prise en charge de l’hépatite C, particulièrement chez les malades dialysés, et à l’évolution des techniques de dialyse. Les congressistes ont notamment échangé autour des moyens permettant d’améliorer la vie des malades dialysés et de prévenir la maladie cardiovasculaire chez ces patients. 

Dans la même rubrique

Semelles sur mesure

Semelles sur mesure

Le point sur la technologie CADCAM

Les pieds sont les membres qui supportent la totalité du poids du corps. Avec 26 os, 16 articulations, 20 ...

Lire la suite

Questions éthiques en gériatrie

Questions éthiques en gériatrie

Aspects éthiques de la décision

La vulnérabilité qui accompagne les personnes âgées est un concept gériatrique récent suggérant un é...

Lire la suite

Open du médical

Open du médical

Quatre équipes primées

Hole in 1 Event, une société spécialisée dans l’organisation de tournois de golf à thème, a organisé le 23 j...

Lire la suite

Greffe de cellules souches hématopoïétiques

Greffe de cellules souches hématopoïétiques

Encore peu développée en Afrique

Etalé sur trois jours, du 19 au 21 avril derniers, le First Meeting of the African Blood and Marrow Transp...

Lire la suite

Néphrologie pédiatrique

Néphrologie pédiatrique

Aspects pratiques et actualités

Les maladies rénales chez l’enfant représentent un lourd problème de santé à travers le monde et sont ...

Lire la suite

Volvulus aigu du grêle fœtal

Volvulus aigu du grêle fœtal

Aspect écho-IRM

A l’occasion des 3es journées d’imagerie de la femme et du fœtus organisées par le Collège national des gynéco-obst...

Lire la suite

Copyright © 2018 Doctinews.

All rights reserved.