Greffe rénale

Greffe rénale 23 mai 2018

Peu développée au Maroc

Etalé sur trois jours, du 22 au 24 mars derniers, le 7e Congrès maghrébin de néphrologie, associé au 15e Congrès de la Société marocaine de néphrologie, a été marqué par des débats scientifiques très riches autour de plusieurs thèmes qui relèvent de la néphrologie.

Plus de 600 spécialistes, venus notamment du Maroc, de Tunisie, de Libye, d’Algérie, de Mauritanie, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Bénin, du Burkina et du Tchad, ont pris part à cette manifestation scientifique qui s’est déroulée à Marrakech. Ils ont pu notamment discuter de la greffe rénale, un des sujets phare de cette édition. « La greffe rénale est actuellement une urgence dans tous les pays du Maghreb. Au Maroc par exemple, nous avons plus de 27 500 malades qui sont en dialyse. Cela représente un coût énorme pour l’Etat. De plus, la dialyse impacte négativement  la qualité de vie des patients. Il est donc très important de promouvoir la greffe rénale pour permettre à ces patients de retrouver une vie normale et réduire les coûts liés à la dialyse », a expliqué le Dr Hocein Dkhissi, président de le Société marocaine de néphrologie. Pour atteindre cet objectif, cet expert a insisté sur l’importance de faire de la greffe rénale une priorité au niveau national. « Bien sûr, des programmes ont été mis en route il y a quelques années mais malheureusement, sur le plan pratique, cela n’a pas permis de développer réellement la greffe rénale dans notre pays. Aujourd’hui, nous n’arrivons à greffer que moins de 50 malades par an alors que nous devrions en greffer 1 500 par an. Il nous faut donc une vraie politique de la transplantation rénale pour permettre aux malades dialysés d’accéder plus facilement à la greffe rénale », a-t-il indiqué. Les autres thèmes phares qui ont été discutés par les congressistes touchaient, entre autres,  aux nouveautés en matière de prise en charge de l’hépatite C, particulièrement chez les malades dialysés, et à l’évolution des techniques de dialyse. Les congressistes ont notamment échangé autour des moyens permettant d’améliorer la vie des malades dialysés et de prévenir la maladie cardiovasculaire chez ces patients. 

Dans la même rubrique

Prescription des psychotropes

Prescription des psychotropes

Tenir compte des situations particulières

L’Association des psychiatres de la région Centre-Nord a organisé du 3 au 5 mai derniers le 8e ...

Lire la suite

MICI

MICI

« Les patients payent un lourd tribut à la maladie »

A l’occasion de la Journée mondiale des maladies inflammatoires chroniques intestin...

Lire la suite

Biothérapies en rhumatologie

Biothérapies en rhumatologie

Des médicaments efficaces mais chers

Le 28e Congrès national de la Société marocaine de rhumatologie a été, comme à l’accoutumée, l...

Lire la suite

7e Salon de l'AMECHO

7e Salon de l'AMECHO

Une édition riche en débats

Le 7e Salon international de l'Association des médecins échographistes (AMECHO), couplé au 3e Congrès africa...

Lire la suite

Télémédecine

Télémédecine

Des applications prometteuses

« Télémédecine : enjeux, responsabilités et éthique », tel a été le thème de la table ronde organisée...

Lire la suite

41e congrès de la SMORL

41e congrès de la SMORL

L’actualité de la spécialité passée au crible

La Société marocaine d’ORL et de chirurgie cervico-faciale (SMORL) a organisé son 41e...

Lire la suite

Copyright © 2018 Doctinews.

All rights reserved.