Infertilité

Infertilité 03 octobre 2018

Améliorer l’accès des couples aux traitements

L’Association marocaine des aspirants à la maternité et à la paternité a organisé la 4e conférence nationale sur l’infertilité le 30 juin dernier à Casablanca.

Les débats ont porté lors de cet événement sur le coût élevé des traitements de l'infertilité au Maroc, une problématique qui limite grandement l’accès des couples à la prise en charge. « Une seule tentative de fécondation coute entre 27 000 et 45 000 dhs, selon la quantité de médicaments utilisés, la nature des analyses biologiques effectuées et le type d’infertilité dont souffre le couple.

Face à la cherté des traitements, la plupart des couples n’ont d’autre moyen que de contracter des crédits bancaires ou emprunter les sommes nécessaires à la réalisation des tentatives de fécondation à la famille ou aux amis », indique Aziza Ghallam, présidente de l’Association marocaine des aspirants à la maternité et à la paternité. Pour améliorer l’accès des couples aux traitements de l’infertilité, l’association appelle les organismes d’assurance maladie à inclure tous les examens et traitements effectués dans le cadre de la procréation médicalement assistée à la liste des actes remboursables. L’association insiste, en outre, sur l’importance d’intégrer les difficultés de procréation et l’infertilité dans la stratégie nationale dédiée à la santé reproductive et de créer des centres de diagnostic et de traitement de l’infertilité dans les différents centres hospitaliers universitaires du Royaume.

« Il est également très important de mettre en place un plan national dédié à la santé psychique et physique des personnes souffrant de stérilité ou de difficulté de procréation afin de limiter l’impact psychologique et social de cette problématique sur le quotidien des couples », souligne la présidente de l’Association marocaine des aspirants à la maternité et à la paternité. A noter que la conférence a été marquée par la présence de plusieurs acteurs impliqués dans la prise en charge de l’infertilité, notamment des représentants du ministère de la Santé, de l’Agence nationale de l’assurance maladie et des spécialistes du traitement de l’infertilité.

Dans la même rubrique

Etat inflammatoire d’origine infectieuse

Etat inflammatoire d’origine infectieuse

Attention à l’Ibuprofène

L’ibuprofène est devenu actuellement la molécule de préférence pour le traitement symptomatique de la fièv...

Lire la suite

Les mycoses de la peau

Les mycoses de la peau

Mécanisme

Mécanisme Les mycoses de la peau résultent d’une contamination par des levures ou des dermatophytes dans la plupart des cas (Ca...

Lire la suite

Financement du système de santé

Financement du système de santé

Des insuffisances et des défis

« L’économie de la santé au Maroc : défis et perspectives d’avenir », tel a été le thème de la con...

Lire la suite

Infertilité

Infertilité

Améliorer l’accès des couples aux traitements

L’Association marocaine des aspirants à la maternité et à la paternité a organisé la ...

Lire la suite

L’acné de l’adolescent

L’acné de l’adolescent

Mécanisme

L’acné de l’adolescent est essentiellement liée aux changements hormonaux qui caractérisent cette période, et plus particul...

Lire la suite

Hypersensibilité à l’Allopurinol

Hypersensibilité à l’Allopurinol

Risque inutile dans les hyperuricémies asymptomatiques

Le Centre Anti Poison et de Pharmacovigilance du Maroc continue de recevoir des cas de...

Lire la suite

Copyright © 2018 Doctinews.

All rights reserved.