Les mycoses de la peau

Les mycoses de la peau 10 octobre 2018

Mécanisme

Mécanisme Les mycoses de la peau résultent d’une contamination par des levures ou des dermatophytes dans la plupart des cas (Candida albicans, Malassezia furfur, Trichophyton, Epidermophyton, Microsporum).

Elles sont majoritairement localisées au niveau des pieds (entre les orteils) ou des plis de la peau car le développement des micro-organismes est favorisé par la chaleur humide. La contagion peut avoir lieu soit par contact direct avec une personne, soit par contact direct avec des sols ou des objets eux-mêmes contaminés. Ces infections sont fréquentes et les personnes âgées, immunodéprimées, diabétiques ou qui présentent des pathologies vasculaires sont plus facilement sujettes aux mycoses. La présence d’une mycose est caractérisée par des irritations, des démangeaisons, une inflammation sous forme de tâche ou de plaque, mais certains micro-organismes sont à l’origine de manifestations plus spécifiques comme le pityriasis versicolor qui occasionne des taches blanches, chamois ou brunes localisées au niveau du tronc et du cou.

Prise en charge

Les antifongiques locaux constituent le traitement de base des mycoses de la peau superficielles et peu étendues. Ils sont proposés sous différentes formes (crème ou poudre par exemple), adaptées en fonction de la localisation de la mycose. Il existe plusieurs types d’antifongiques à large spectre :

  • l les polyènes (amphotéricine B),
  • l le ciclopiroxolamine,
  • l les imidazolés (les plus nombreux : econazole, ketoconazole,...),
  • l la terbinafine. La majorité des antifongiques locaux sont disponibles sans ordonnance.

Il est donc important de sensibiliser le patient à la nécessité de respecter les consignes et la durée d’application du traitement afin d’éviter le risque de mycose à répétition. Par ailleurs, il est préférable d’inciter le patient à consulter un médecin si la mycose s’étend rapidement ou s’il s’agit d’une récidive de mycose déjà traitée. La mycose récidivante peut en effet être un terrain favorable à une surinfection bactérienne.

Que conseiller au patient ?

  • Eviter de prendre des bains, préférer les douches rapides et bien sécher la peau, particulièrement entre les plis et les orteils ;
  • Changer de vêtement tous les jours et éviter de porter des vêtements trop serrés ; l Préférer les sous-vêtements en coton ; 
  • Porter des chaussures aérées ;
  • Ne pas marcher pieds nus dans les zones publiques si la mycose est localisée au niveau des pieds. 
  • A noter que la mycose des pieds mérite une attention particulière car elle est bien souvent à l’origine de fissures entre les orteils qui deviennent des portes d’entrée pour les bactéries.

Pour éviter les récidives

 

  •  Maintenir une hygiène corporelle régulière ;
  • Utiliser un savon non alcalin ; 
  • Procéder à un séchage minutieux des zones sensibles après chaque toilette ;
  • Ne pas se déplacer pieds nus dans les lieux publics ;
  • Porter des vêtements aérés pour éviter la transpiration excessive.

Dans la même rubrique

9e congrès de la SMMV

9e congrès de la SMMV

UNE ÉDITION RICHE EN DÉBATS

La Société marocaine des maladies vasculaires (SMMV) a tenu son 9e Congrès annuel les 25 et 27 avril derniers...

Lire la suite

SALON DE L’AMECHO

SALON DE L’AMECHO

FEED-BACK POSITIF DES PARTICIPANTS

Le 8e Salon international de l’Association marocaine des échographistes (AMECHO), couplé au 4e Congrès...

Lire la suite

CNOM

CNOM

DES ACQUIS ET DES DÉFIS À RELEVER

« Médecine : entre éthique et exercice », tel a été le thème de l’assemblée générale du Consei...

Lire la suite

SCLÉROSE EN PLAQUES

SCLÉROSE EN PLAQUES

LE DÉFI DE COMPRENDRE LES SYMPTÔMES INVISIBLES

La Journée mondiale de la sclérose en plaques a pour objectif de mettre la lumière sur l...

Lire la suite

17e congrès de la SMGENP

17e congrès de la SMGENP

ECHANGES AUTOUR DE L’ACTUALITÉ DE LA SPÉCIALITÉ

La Société marocaine de gastroentérologie et nutrition pédiatrique (SMGENP), présid...

Lire la suite

CONSEIL EN NUTRITION

CONSEIL EN NUTRITION

SÉPARER LE BON GRAIN DE L’IVRAIE

« Les mercenaires de la santé : point de vue de la Société marocaine de nutrition et de ses acteurs cl...

Lire la suite

Copyright © 2019 Doctinews.

All rights reserved.