Médicaments de consonance ou d’apparence similaires

SOYEZ VIGILANTS

Les erreurs liées aux médicaments de consonance ou d’apparence similaires appelées look-alike, sound-alike (LASA) sont à l’origine de risques ou d’évènements indésirables évitables pour le patient. Ces erreurs sont fréquentes et conduisent souvent à des incidents graves ou même fatals [1].Cette similarité porte sur la dénomination, l’emballage ou l'étiquetage du médicament.

 La problématique des LASA touche aussi bien le milieu hospitalier que le milieu ambulatoire. Les confusions liées aux LASA peuvent survenir dans toutes les étapes du circuit du médicament, depuis la prescription jusqu’à l’administration du médicament.

Facteurs contributifs

Les facteurs contributifs à la survenue de ces erreurs sont multiples. L’écriture illisible des ordonnances prescrites est à l’origine de confusion pour le pharmacien, le patient ou son entourage et responsable d’erreurs de compréhension et de délivrance de l’ordonnance. La mise sur le marché de nombreux nouveaux médicaments de par le monde est une autre cause qui contribue inévitablement aux risques liées aux LASA. Au Maroc seul, 7 010 noms de marque de médicaments sont disponibles sur le marché. Par ailleurs, malgré l’existence des bonnes pratiques relatives à l’étiquetage et à l’emballage des médicaments, l’identité visuelle des laboratoires pharmaceutiques l’emporte sur le respect de ces règles. La réticence des laboratoires est encore plus importante quand ces modifications sont nécessaires après la mise sur le marché de leurs produits.

Recommandations du CAPM

Le Centre Anti Poison et de Pharmacovigilance du Maroc (CAPM) a reçu plusieurs déclarations d’erreurs médicamenteuses potentielles ou avérées par les professionnels de santé ou le patient lui-même liées aux médicaments LASA (Tableau 1). Afin d’éviter les erreurs médicamenteuses liées aux LASA, le CAPM recommande de : - Sensibiliser tous les professionnels de santé à la problématique des LASA ; - Formuler des prescriptions facilement lisibles, précises contenant toutes les informations nécessaires concernant le patient (âge, poids, …) et les modalités de prise du traitement ; - Stocker séparément les médicaments à haut risque au niveau des pharmacies d’officine et des pharmacies hospitalières ; Notifier les erreurs liées aux LASA au CAPM ; Concevoir des noms, des conditionnements ainsi qu’un étiquetage sécuritaire des médicaments par les laboratoires pharmaceutiques ; - Apposer les photos de bébé/nourrisson sur les suppositoires de paracétamol ; - Mentionner la DCI sur le conditionnement du médicament de manière à ce qu’elle soit bien identifiable par les professionnels de santé et le patient ; - Renforcer l’évaluation de la sécurité et la praticité du conditionnement et de l’étiquetage pour tous les médicaments, particulièrement les médicaments à haut risque, dans le cadre de l’évaluation de la demande d’autorisation de mise sur le marché ; - Impliquer et informer les patients et leur entourage à la problématique des LASA. Référence 1- Hoffman JM, Proulx SM. Medication errors caused by confusion of drug names. Drug Safe 2003 ; 26: 445-52

Dans la même rubrique

7e Congrès de la Somipev

7e Congrès de la Somipev

Plus de 500 participants

La Société marocaine d’infectiologie pédiatrique et de vaccinologie (Somipev), présidée par le Pr Mohammed Bou...

Lire la suite

Dosage du fer sérique et de l’urée

Dosage du fer sérique et de l’urée

Et si on y réfléchissait ?

Il n’est pas toujours aisé, pour de nombreux patients, de supporter les coûts des examens complémentaires pr...

Lire la suite

4es JEUX DE LA SANTÉ DE MEKNÈS

4es JEUX DE LA SANTÉ DE MEKNÈS

Un programme qui joint l’utile à l’agréable

La 4e édition des Jeux de la santé, organisée à Meknès du 21 au 24 mars derniers, a con...

Lire la suite

MICROBIOTE INTESTINAL

MICROBIOTE INTESTINAL

Préserver son action bénéfique sur la santé

« La révolution du microbiote, quels conseils pour vos patients ? », tel a été le thème ...

Lire la suite

chirurgie du pied et de la cheville

chirurgie du pied et de la cheville

PAS ENCORE REMBOURSÉE AU MAROC

Le 5e Congrès du Groupe de recherche et de chirurgie mini invasive du pied, présidé par le Dr Guillaume Cor...

Lire la suite

42e CONGRÈS DE LA SMORL

42e CONGRÈS DE LA SMORL

UN ÉVÉNEMENT D’ENVERGURE INTERNATIONALE

Le 42e Congrès national de la Société marocaine d’ORL et de chirurgie cervico-faciale (SMORL)...

Lire la suite

Copyright © 2019 Doctinews.

All rights reserved.