Découvrez votre magazine doctinews en ligne

Questionnement sur l’évolution des systèmes de santé

La médecine interne est une discipline médicale qui s’occupe particulièrement du diagnostic des maladies complexes. Elle est la troisième voie de la pratique de la médecine à côté des spécialités d’organes et de la médecine générale. Elle est encore un peu méconnue du grand public marocain et, de ce fait, a parfois des difficultés à faire reconnaître son identité et son intérêt, alors qu’elle bénéficie d’un regain d’intérêt et a même le vent en poupe dans l’évolution des systèmes de santé de nombreux pays.

Un congrès dédié à Marrakech

« Comorbidités : affections psychiatriques et addictions, soins intégrés et traitements croisés », tel a été le thème du 1er congrès francophone de psycho-addictologie qui s’est déroulé à Marrakech du 28 au 30 septembre derniers.

Des avancées dans leur prise en charge

Etalé sur deux jours, du 5 au 7 octobre derniers, le 10e Congrès de la Société marocaine des immunodéficiences primaires a été l’occasion de riches échanges entre spécialistes marocains, africains, arabes et européens autour des avancées en matière de prise en charge des immunodéficiences primaires.

 

Un événement fréquent

L’hémorragie des fosses nasales, appelée épistaxis, est considérée comme l’urgence ORL la plus fréquente. Ainsi, près de 60 % de la population connaîtra au moins un épisode d’épistaxis avec une prévalence augmentée chez les enfants âgés de moins de 10 ans et chez les adultes de plus de 70 ans. Heureusement, dans la majorité des cas, l’épistaxis est bénigne. Toutefois, l’hémorragie nasale, dans sa forme grave, peut engager le pronostic vital du patient. Elle peut également révéler une pathologie préexistante aussi bien nasale que générale.

Des progrès et des défis

La 14e édition du cours supérieur franco-maghrébin de sénologie, qui s’est tenu du 6 au 7 octobre derniers à Tanger, a rassemblé des centaines de médecins spécialistes en oncologie, résidents en 4e année, chirurgiens et généralistes venus débattre notamment des nouveautés en matière de traitements conservateurs du sein.

La mobilisation ne fléchit pas

Le Collège syndical national des médecins spécialistes privés (CSNMSP), l’Association nationale des cliniques privées (ANCP) et le Collège syndical national des médecins généralistes libéraux (CSNMGL) ont organisé le 12 octobre dernier une assemblée générale conjointe pour discuter des revendications des médecins libéraux et des cliniques privées.

Situation fréquente et souvent lourde de conséquences

Véritable problème de santé publique, les chutes des personnes âgées ont trop longtemps été négligées. Elles sont pourtant très fréquentes et une chute, passé 65 ans, doit inciter le praticien à savoir pourquoi elle est survenue, quelles sont ses complications directes et indirectes et comment prévenir les récidives. La prise en charge des causes et des conséquences des chutes doit rester une priorité permanente, tout comme la prévention.

 

Les risques du dépistage

La médecine est devenue de plus en plus prédictive, et la demande de dépistage s’accroît. Des questions éthiques se posent quant au respect de l’autonomie du patient et celui des objectifs de santé publique. Si l’accès à la santé est un droit de l’homme, la crise économique actuelle ne permet toujours pas de le respecter. Une question se pose : le dépistage profite-t-il à tous ?

11e congrès national

La Société Marocaine de Pharmacovigilance (SMPV) organise son 11e congrès national de pharmacovigilance les 15 et 16 décembre 2017 à l’Amphithéâtre du Centre Antipoison et de Pharmacovigilance sous le thème « La pharmacovigilance au Maroc : 30 ans après ».

LE BENCHMARK DEVRAIT ÊTRE APPLIQUÉ AUSSI BIEN DANS LE SENS DE LA BAISSE QUE DE LA HAUSSE

Plusieurs mouvements de grève ont été organisés ces derniers mois à l’initiative du Syndicat indépendant des médecins du secteur public (SIMSP). Les médecins n’ont pas l’intention de baisser les bras, comme l’explique le Dr Reda Benslim, Secrétaire régional du Syndicat indépendant des médecins du secteur public pour la région du Grand Casablanca-Settat.

Une ambiance studieuse et amicale

Les 2es Journées de diabétologie Ibn Sina se sont déroulées du 29 au 30 septembre derniers à Mohammedia.

UNE RÉVOLUTION À NOS PORTES

Les laboratoires Cooper Pharma, en collaboration avec le Centre d’innovation de l’Université Mohammed VI des sciences de la santé, a organisé une conférence dédiée au thème de la santé connectée.

Copyright © 2018 Doctinews.

All rights reserved.