Découvrez votre magazine doctinews en ligne

L’expertise marocaine publiée

Si le Maroc est peu représenté dans la presse médico-scientifique internationale, il compte néanmoins certaines figures qui, en communiquant les résultats de leur travail par cette voie, témoignent de l’expertise et de la qualité de la profession médicale marocaine. La parution d’un article réunissant six auteurs marocains, dans le journal officiel de la Société internationale des spécialistes endovasculaires, en est l’exemple.

Une nouvelle filière dès le mois d’octobre

L’Ecole supérieure de nutrition Sup’Santé propose, à partir du mois d’octobre 2012, un master « Nutrition & Santé ». Autorisé par le ministère de l’Enseignement supérieur, ce master s’adresse aux professionnels de la santé, de l’industrie pharmaceutique et agroalimentaire, aux licenciés en biologie…

Les risques de l’exposition au soleil

Elles se demandent si ces grains de beauté sont dangereux, s’ils peuvent évoluer en cancer de la peau, s’il faut consulter ou attendre. Il est conseillé, pour prévenir la transformation de ces tumeurs en cancer de la peau, de consulter soit un dermatologue expérimenté, soit un chirurgien plasticien en général.

Un outil de référence

Maladie génétique et héréditaire, l’hémophilie nécessite une prise en charge spécifique et adaptée. Pour aider les professionnels de santé à  mieux cerner cette pathologie et les guider dans leur pratique quotidienne, le Pr Habiba Hadj Khalifa, qui a dirigé le Centre national de référence de l’hémophilie et présidé l’Association marocaine de l’hémophilie, a consacré un ouvrage à la prise en charge de l’enfant hémophile.

Une compatibilité possible, mais avec l’aide du médecin

« Le diabète est une maladie grave et coûteuse, essentiellement à cause des complications micro-vasculaires et macro-vasculaires qui peuvent survenir sur le moyen et long terme. Pour les prévenir, le contrôle du diabète est absolument indispensable », a rappelé le Pr Fatima Marouan, membre de l’Amicale des endocrinologues diabétologues du Grand Casablanca.

Un congrès pluridisciplinaire salutaire

Sous le thème « La médecine générale : vers de nouvelles perspectives », la deuxième édition du congrès national de médecine générale a réuni, les 26 et 27 mai derniers, au sein de la Fondation Mohammed VI de Rabat, près de 350 médecins venus de nombreuses villes du Maroc à cette occasion.

Vigilance pendant le Ramadan

Les Troubles fonctionnels intestinaux sont à l’origine de 30 à 50 % des consultations en gastro-entérologie. Des règles hygiéno-diététiques permettent, dans certains cas, de réduire les symptômes, d’où l’intérêt de rester vigilant pendant le mois de Ramadan, période au cours de laquelle les habitudes alimentaires sont modifiées.

La solution IPP

Succédant aux antihistaminiques H2, les inhibiteurs de la pompe à protons représentent aujourd’hui un traitement de choix pour les maladies digestives acido-dépendantes, allant de simples brûlures d’estomac aux ulcères duodénaux. Ces médicaments ont aussi révolutionné la prise en charge du reflux gastro-œsophagien (RGO).

Un jeu pour sensibiliser

Pr Zakaria Fahim

Président du CJD International

Doctinews N° 46 Juillet 2012

Les risques de l’exposition au soleil

Dr Ahmed Bourra

Dermatologue à Casablanca

Doctinews N° 46 Juillet 2012

Appel à un assouplissement de la législation

Pr Chafik Chraibi

Chef de service gynécologie obstétrique, Maternité des Orangers – CHU Rabat

Doctinews N° 46 Juillet 2012

Congrès arabe et marocain dans la ville ocre

Désormais intégrée aux multiples disciplines fondamentales du domaine de la santé, la médecine de laboratoire exerce aujourd’hui une influence considérable sur les décisions cliniques et leurs résultats.

Copyright © 2019 Doctinews.

All rights reserved.