Découvrez votre magazine doctinews en ligne

La comprendre pour mieux la prendre en charge

Longtemps délaissée, la prise en charge de la douleur des pathologies ostéo-articulaires est devenue ces derniers temps une priorité pour les rhumatologues, du fait que celle-ci représente le mobile principal de consultation en rhumatologie et un facteur important de handicap fonctionnel et de détérioration de la qualité de vie des patients.

Le choix offert au patient

L’insuffisance rénale chronique est une maladie grave qui entraîne une détérioration graduelle et irréversible de la capacité des reins à filtrer le sang et à excréter certaines hormones. Les produits du métabolisme et l’eau en excès passent de moins en moins dans l’urine et s’accumulent dans le flux sanguin.

La Nécessité d’une prise en charge pluridisciplinaire

Une escarre est souvent une complication concomitante à un état général très altéré. Ses zones de prédilection sont bien connues et Sa gravité est fonction du moment de sa prise en charge et de l’existence ou non de mesures de prévention adoptées en amont. La prise en charge de l’escarre chez le sujet âgé ne doit pas être focalisée seulement sur l’état de la plaie, mais également sur l’état général du patient à travers une évaluation gériatrique standardisée faisant appel à une équipe multidisciplinaire.

Les avantages de la bandelette urinaire

Utilisées par mesure préventive, diagnostique ou en contrôle thérapeutique, les bandelettes urinaires permettent d’obtenir des informations fiables, rapides et à moindre coût.

La pilule du lendemain

Après un rapport sexuel non ou mal protégé, la pilule du lendemain, contraception d’urgence, est la méthode la plus efficace pour éviter une grossesse non désirée. Son succès, qui avoisine les 85 %, est néanmoins conditionné par le respect du délai imparti, soit le lendemain au plus tard.

Analyse du concept à travers une étude clinique

Le syndrome de glissement, concept gériatrique français, est un état de grande déstabilisation physique et psychique marqué par l’anorexie, la dénutrition, un comportement de repli et d’opposition. Devant l’absence d’étiologie médicale et en raison de sa composante psychologique, diverses théories offrent des pistes de réflexion autour de ce concept.

L’attitude du médecin généraliste

La toux n’est pas une maladie, mais un symptôme aux multiples significations. Il s’agit en fait d’une réponse à une agression physique ou psychique pouvant avoir une répercussion psychosociale car elle altère la qualité de vie de la personne malade ainsi que celle de son entourage. Ce symptôme, qui peut tout aussi bien être anodin ou inquiétant, révèle parfois des pathologies graves.

Un défi pour la santé de l’homme

Les parasitoses sont responsables de pathologies de degrés différents, allant du simple saprophytisme jusqu’au parasitisme pathologique, avec une grande morbidité mettant parfois en jeu le pronostic vital du malade atteint. La liste des parasites incriminés est longue d’où le choix, à travers ce dossier, de ne traiter que les plus courants au Maroc.

Un handicap majeur, mais pas une fatalité

L’Organisation mondiale de la santé classe le déficit auditif au troisième rang des handicaps par ordre de gravité, tant son retentissement est important sur le développement cognitif et linguistique de l’enfant. Le dépistage précoce est le meilleur garant d’une prise en charge adaptée permettant d’aboutir à la réhabilitation auditive avant qu’il ne soit trop tard.

Entre un mal frequent et une maladie au coeur de l’auto-immunité

Le syndrome sec, défini par une sécheresse des muqueuses, principalement buccales et oculaires, est un motif de plaintes fréquent et pourtant trop souvent ignoré ou négligé alors qu’il concerne le quart des personnes de plus de 60 ans au Maroc.

Comprendre pour traiter

L’insuffisance cardiaque est une pathologie assez mal connue et sa prise en charge encore peu maîtrisée. Des études menées en Europe le prouvent. Cinquante pour cent des patients insuffisants cardiaques ne seraient pas traités et 50 % de ceux traités le seraient de manière inadéquate. Or, cette maladie est mortelle et les traitements permettent aujourd’hui d’augmenter l’espérance de vie et d’assurer au patient une meilleure qualité de vie. D’où la nécessité, dès suspicion d’un risque, d’adresser le patient à un spécialiste.

Une chirurgie sûre pour recouvrer la vue

La cataracte est la première cause de cécité dans le monde et sa prévalence augmentera dans les années à venir, avec l’augmentation de l’espérance de vie. Cette pathologie, qui touche plus de 50 % de la population âgée de plus de 75 ans, est  en effet essentiellement liée au vieillissement. Sa prise en charge est aujourd’hui considérée comme un vrai problème de santé publique, sachant qu’au Maroc, le nombre de personnes atteintes de cataracte et en attente de chirurgie est estimé à 500 000 par certains professionnels avec une moyenne de 45 000 nouveaux cas chaque année.

Copyright © 2018 Doctinews.

All rights reserved.