Découvrez votre magazine doctinews en ligne

 Améliorer l’exercice de la pneumologie

 « Pour un nouveau souffle », tel est le slogan de l’Association des pneumologues privés du Maroc nouvellement créée et dont l’un des objectifs majeurs est de défendre les intérêts professionnels des pneumologues exerçant dans le secteur libéral.

Débats autour du risque chimique

La Société marocaine de toxicologie clinique et analytique, en partenariat avec la Société française de toxicologie analytique, la Société de toxicologie clinique et le Centre anti poison et de pharmacovigilance du Maroc, a organisé le 7e Congrès international de toxicologie à Rabat sous le thème « Le risque chimique : le citoyen au cœur de l’action ».

Les violences sexuelles au centre des débats

Le 19e Congrès de l’Association marocaine de sexologie s’est déroulé du 2 au 3 novembre derniers à Casablanca.

Une discipline en plein essor

Si la radiologie est un acte incontournable dans le diagnostic de nombreuses pathologies, cette spécialité a connu une importante évolution au cours de ces 20 dernières années avec le développement de la radiologie interventionnelle. La radiologie interventionnelle est d’ailleurs pionnière dans le principe du Minimally Invasive Therapeutics (MIT) qui consiste à réaliser des interventions à visée diagnostique ou curative peu invasives.

Des spécialistes en conclave à Dakhla

Les lasers en dermatologie a été le thème central du 5e Congrès de l’Amicale des dermatologues privés de Rabat.

Un programme scientifique très riche

La Société marocaine de cardiologie a organisé, sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le 23e congrès national de cardiologie.

 L’utilité des marqueurs biologiques

L’inflammation est un mécanisme de réponse à une lésion tissulaire visant à la circonscrire et à la réparer. La lésion peut être exogène (agression physique, chimique, microbienne) ou endogène (auto-immunité, tumeur, infarctus..). Les signes locaux de l’inflammation sont la rougeur, la chaleur, la douleur et l’œdème. Certains marqueurs de l’inflammation sont utiles pour le diagnostic et le suivi du traitement.

Augmenter le financement des essais cliniques

Pour la première fois en Afrique, l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) et l'Association marocaine pour la formation et la recherche en oncologie médicale (AMFROM) ont organisé le 9 novembre dernier à Skhirat la 9e édition des International Clinical Trials Workshops.

La formation médicale au cœur des débats

« La formation médicale initiale et la recherche médicale », tel a été le thème du 35e Congrès de la Société marocaine des sciences médicales (SMSM) qui s’est déroulé du 26 au 27 octobre derniers à Casablanca.

Enquête perceptive sur la place des cannabinoïdes

La douleur chronique réfractaire est un problème de santé publique et les traitements disponibles présentent des limites. Le système endocannabinoïde est une nouvelle voie thérapeutique dans le traitement de la douleur, adoptée par d’autres pays. Le Maroc est l’un des premiers producteurs de la résine de cannabis. Le développement des connaissances sur l’usage médical du cannabis permettrait, d’une part, aux chercheurs marocains de développer des médicaments à base des dérivées cannabinoïdes et, d’autre part, aux praticiens de traiter les maladies ou symptômes sensibles à cette thérapie. Des pratiques qui ne pourraient être envisageables que si elles sont réglementées.

Mécanisme

Le mal de gorge est le symptôme d’une inflammation des amygdales (amygdalite), des tissus de la gorge (pharyngite) ou encore de l’épiglotte (épiglottite). Il se manifeste par différentes formes : une douleur à la déglutition, des picotements, une rougeur et peut être accompagné de signes généraux comme de la fièvre, des céphalées,…. Il témoigne d’une infection virale dans la majorité des cas (60 à 80 % des cas) ou bactérienne (15 à 30 % des cas). Cependant, il peut également résulter d’un contact avec des substances irritantes comme la fumée de tabac par exemple.

Rappel du bon usage

Les médicaments décongestionnants nasaux pour usage systémique qui contiennent un vasoconstricteur (pseudoéphédrine, phenyléphrine ou phenylpropanolamine) sont disponibles sans ordonnance. Cependant, ils peuvent être à l’origine d’effets indésirables graves cardiovasculaires et neurologiques centraux, notamment s’ils ne sont pas utilisés conformément à leur autorisation de mise sur le marché [1].

Copyright © 2019 Doctinews.

All rights reserved.