Découvrez votre magazine doctinews en ligne

Le rôle central du psychomotricien

La dysgraphie est un trouble fonctionnel durable et persistant caractérisé par une difficulté à accomplir les gestes de l'écriture. En l’absence de traitements médicamenteux, la prise en charge de ce trouble est assurée essentiellement par le psychomotricien qui, à l’aide de nombreux tests et exercices, aide l’enfant à vaincre sa dysgraphie.

Sensibiliser encore et toujours

La Société marocaine d’endocrinologie-diabétologie et nutrition a organisé son 41e Congrès national, qui a été jumelé avec la 2e édition du Congrès de la Société africaine du métabolisme et nutrition, à Marrakech du 28 février au 3 mars derniers.

Un outil d’accompagnement des politiques de santé

Dans le cadre de FUTUR.E.S in Africa, un événement qui s’est tenu à l’initiative des sociétés CAP DIGITAL et Maroc Numeric Cluster, une table ronde a été organisée sous le thème « E-health governance : à quelles conditions les solutions de e-santé garantissent-elles un système de soin universel et performant pour le continent africain ? ».

Principal outil de régulation du système de soins

Les soins de santé de base (SSB) nécessitent une philosophie et une approche propres pour atteindre de façon efficiente et équitable la couverture sanitaire universelle et les Objectifs de développement durable (ODD).

Un programme scientifique très riche

Etalé sur deux jours, du 9 au 10 février derniers, le 3e Congrès Al Hakim Hay Hassani de médecine générale, un rendez-vous incontournable de médecine générale à Casablanca, a été marqué par une participation massive des médecins. En effet, plus de 400 médecins ont pris part à cette édition qui a été l’occasion de faire un tour très complet de l’actualité médicale. 

Le management pharmaceutique au centre des débats

«Les leviers d’optimisation de la gestion économique et financière en pharmacie », tel a été le thème principal des 4es Journées scientifiques de la Société marocaine de management pharmaceutique (SMMAPH) qui se sont déroulées du 16 au 17 février derniers à Rabat.

le bhoutan a adopté l'indice du bonheur national brut en 1972

« Il est où le bonheur, il est où ? Il est où ? » chantait Christophe Mahé en 2016. Et bien en 2018, le bonheur n’est pas dans le pré, il n’est pas non plus au Maroc, mais il est bel et bien… en Finlande ! Du moins, si l’on s’en réfère à la toute dernière édition du World Happiness Report (rapport sur le bonheur mondial) qui classe 156 pays selon leur niveau de bonheur et 117 selon le niveau de bonheur des immigrés.

 Espoir majeur pour préserver la fertilité et traiter l’infertilité

La vitrification tend à remplacer progressivement les techniques classiques de congélation lente. Elle est actuellement pratiquée dans presque tous les centres de fertilité du Maroc. La vitrification est un acte réservé de biologie médicale et est réalisée sous la responsabilité d’un biologiste médical.

Le cholestéatome au cœur des débats

L’Amicale des ORL d’Agadir et région a organisé, sous l’égide de la Société marocaine d’ORL et de chirurgie cervico-faciale, ses 9es journées nationales du 9 au 10 mars derniers.

L’actualité médicale passée au crible

Etalé sur trois jours, du 9 au 11 mars derniers, le 2e Congrès national de médecine générale, qui s’est tenu à l’initiative de la Fédération des omnipraticiens de la région Rabat-Salé-Kenitra (FORSK), a été marqué par une affluence record des médecins généralistes.

Organiser la lutte contre la résistance

En 2015, l’Organisation mondiale de la santé a élaboré un plan d’action mondial pour combattre la résistance aux antimicrobiens. Cette lutte passe par un usage rationnel des antibiotiques, aussi bien en médecine humaine qu’en médecine vétérinaire, et par l’investissement dans la recherche et le développement de nouvelles molécules. Tous les Etats sont concernés.

Intérêt du suivi thérapeutique pharmacologique

La tuberculose est un problème de santé publique dans le monde entier. Son traitement est bien codifié selon les recommandations de l’OMS et basé principalement sur l’isoniazide, la rifampicine, le pyrazinamide et l’éthambutol. Cependant leurs effets indésirables, notamment hépatiques, restent souvent une rançon du succès thérapeutique.

Copyright © 2018 Doctinews.

All rights reserved.