Stérilité du couple

Stérilité du couple 29 juin 2022

La reconnaître pour la traiter

On parle de stérilité lorsqu'un couple reste sans enfant après deux ans de rapports complets, de fréquence suffisamment rapprochée et sans contraception d'aucune sorte. La stérilité est toujours involontaire. Une stérilité est dite « primaire » lorsqu'il n'y a jamais eu de grossesse.

 

Globalement, la cause de stérilité est :  D'origine féminine dans environ 30 % des cas,  d'origine masculine dans environ 20 % des cas,  d'origine mixte dans environ 40 % des cas. La stérilité reste inexpliquée dans un peu moins de 10 % des cas.

 

I  .BILAN PARACLINIQUE DE PREMIERE INTENTION

 

II.1 POUR APPRECIER LE VERSANT FEMININ

           

            II.1.1 Une courbe ménothermique :

 

            Doit être réalisée sur au moins 2 cycles. Pour être interprétable,  toujours avec le même thermomètre, par la même voie ,  le matin au réveil, avant de mettre le pied par terre.

 

             II.1.2 Une hystérosalpingographie

 

             Indispensable dans le bilan de stérilité. Elle se réalise en première partie de cycle, après les règles et en dehors de tout contexte infectieux. Il convient de vérifier l'absence d'allergie à l'iode, sinon une préparation spécifique est nécessaire. Dans cette population à plus haut risque infectieux, de nombreux médecins réalisent cet acte sous couverture antibiotique de principe pour éviter l'apparition d'une salpingite au décours de la radiographie. Elle permet d'apprécier

la cavité utérine :   malformation, pathologie acquise (synéchie , polype , fibrome)

 la perméabilité tubaire, c'est-à-dire le constat d'un brassage péritonéal (visualisation du produit de contraste dans la cavité péritonéale) et non la seule visualisation des trompes

 

II.1.3 Un bilan hormonal de base

 

            En dehors d'un signe d'appel clinique particulier (hirsutisme, aménorrhée galactorrhée…), le bilan hormonal comporte l'évaluation au troisième ou au quatrième jour cycle de FSH, LH et estradiol plasmatiques.

 

 II.2 POUR APPRECIER LE VERSANT MASCULIN

 

            Un spermogramme et un spermocytogramme: ils doivent être effectué dans de bonnes conditions : après 3 à 5 jours d'abstinence et au laboratoire de biologie. Une anomalie de la spermatogenèse doit être confirmée sur 2 prélèvements à 3 mois d'intervalle.

           

Une spermoculture  complète l'examen, à la recherche de germes banals. La recherche de chlamydiae trachomatis  est plus volontiers effectuée sur les urines, par technique PCR sur le premier jet.

 

 II.3 POUR APPRECIER LE COUPLE

 

            Un test de Hühner  : Ce test, aussi appelé test post-coïtal, apprécie le comportement des spermatozoïdes dans les sécrétions génitales féminines. Il est effectué en phase immédiatement pré-ovulatoire, lorsque la glaire est la meilleure possible, après 2 à 3 jours d'abstinence et 8 à 12 heures après le rapport sexuel. Il faut préciser à la patiente qu'elle ne doit faire aucune toilette vaginale après le rapport. Après mise en place du spéculum, la glaire est prélevée dans l'endocol. Les caractéristiques de la glaire et l'aspect du col sont appréciés, permettant l'établissement du score d'Insler . Il doit être noté avec précision et être supérieur à 10/12

             À l'issue de ce premier bilan, l'ensemble des examens est satisfaisant et une orientation thérapeutique est proposée. Soit une anomalie est détectée, qui peut générer des examens de deuxième intention : échographie pelvienne, cœlioscopie , hystéroscopie , biopsie d'endomètre , bilan hormonal dynamique… chez la femme, examens spermiologiques (marqueurs séminaux, anticorps anti-spermatozoïdes, étude de la réaction acrosomique  …), bilan hormonal, échographie scrotale et/ou prostatique… chez l'homme.

 

  1. Techniques utilisées en PMA

 

 La procréation médicale assistée permet à des couples infertiles de concevoir. D’après le rapport médical et scientifique 2019 de l’agence de biomédecine, en 2018, 148 711 tentatives d’AMP ont été recensées

 

II.1. La stimulation ovarienne

 

L’objectif de la mise en place de la stimulation ovarienne est la maitrise de l’ovulation chez la femme. En effet, elle permet d’avoir un contrôle sur la croissance folliculaire ovarienne et sur le déclenchement de l’ovulation. La croissance folliculaire naturelle sera bloquée, et sera remplacée par un traitement adapté . Il existe deux types de stimulation :

 

- Stimulation mono-folliculaire : utilisée dans le cadre de stimulation simple, d’insémination intra utérine (IIU), de transfert d’embryon congelé (TEC) ou de réchauffement d’ovocytes (ROV). Elle ne nécessite pas de blocage de l’AHH. Seront utilisés, uniquement, le citrate de clomifène ou les gonadotrophines et traitement associé pour favoriser une implantation de l’embryon.

- Stimulation multi-folliculaire : utilisée dans le cadre de FIV, ICSI. Elle va nécessiter un blocage de l’AHH, et donc l’utilisation de traitement le permettant agonistes et antagonistes de la GnRh. Seront également utilisés les traitements permettant une stimulation et une favorisation de l’implantation de l’embryon.

 

II.2. Insémination intra utérine

L’insémination intra-utérine (IIU) est une technique qui consiste à injecter les spermatozoïdes (préalablement préparés) dans la cavité utérine en passant par le col de l’utérus, après induction de l’ovulation chez la femme. Cela permet d’éviter les problèmes liés à l’interaction des spermatozoïdes et de la glaire

II.3. Les techniques de fécondation in vitro

 

 le principe consiste en la mise en contact de l’ovule et du/des spermatozoïde(s) en dehors de la cavité utérine, avant d’être réinjectés, afin de poursuivre la grossesse de manière classique. Il existe deux possibilités, la FIV classique, qui met l’ovocyte au contact des spermatozoïdes et l’injection intra cytoplasmique (ICSI) où un seul spermatozoïde sera sélectionné pour être injecté directement dans l’ovocyte

 

II.4. Préservation de la fertilité

Dans le cadre de chimiothérapie, de radiothérapie ou de tout traitement nocif pour les organes reproducteurs, la loi de bioéthique du 6 août 2004, impose à chaque praticien d’informer ses patients sur les techniques de préservation de la fertilité, avant toute mise en œuvre du traitement. Chez les personnes souhaitant avoir des enfants, une préservation via la conservation des gamètes devra être proposée, afin de remédier au déficit futur et permettre une grossesse grâce aux techniques d’AMP

 

2.4.1. Préservation de la fertilité féminine

  1. Cryoconservation embryonnaire
  2. Cryoconservation ovocytaire
  3. Cryoconservation de tissus ovariens

 

2.4.2. Préservation de la fertilité masculine

  1. Cryoconservation du sperme
  2. Cryoconservation de tissus testiculaires

 

 

Les origines de l’infertilité sont multiples. Comme nous avons pu le voir à travers ce travail, les traitements permettent de pallier certaines difficultés de conception, afin de permettre au couple de pouvoir procréer.

 

 

Par Dr Bouslikhane Mehdi et Dr Assal Asmaa, résidents en gynécologie obstétrique

                      

References

1- C. Dechanet*, H. Dechaud and al Infertilité du couple : de l’interrogatoire à l’orientation thérapeutique Service de gynécologie obstétrique et département de médecine et biologie de la reproduction, CHU Arnaud-de-Villeneuve, Montpellier.

 

2- . Élise de La Rochebrochard 1 enfant sur 30 conçu par assistance médicale à la procréation en France Population & Sociétés Numéro 556/jui2018

 

3- Infertility in the Moroccan population: an etiological study in the reproductive health centre in Rabat Amal Benbella1,2,&, Siham Aboulmakarim1,2, Houyam Hardizi1,2, Asmaa Zaidouni1,2, Rachid Bezad Pan African Medical Journal. 2018; 30:204

 

4-Code de la santé publique - Partie législative - Titre IV : Assistance médicale à la procréation - Articles L2141-1 à L2141-12 - Légifrance [Internet]. [cité 6 janv 2021]. Disponible sur: https://www.legifrance.gouv.fr/codes/id/LEGISCTA000006171132/2021-01- 06/

 

5-ANSES. Les compléments alimentaires destinés aux sportifs - Avis de l’Anses - Rapport d’expertise collective [Internet]. 2016 [cité 1 juill 2020]. Disponible sur: https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2014SA0008Ra.pdf 62.

 

6-Agence de la biomédecine - LE RAPPORT MÉDICAL ET SCIENTIFIQUE 2019 [Internet]. [cité 29 déc 2020]. Disponible sur: https://rams.agence-biomedecine.fr/assistancemedicale-la-procreation 63.

 

7- VIDAL [Internet]. VIDAL. [cité 6 janv 2021]. Disponible sur: https://www.vidal.fr/ 64.

 

8- HAS. COMMISSION DE LA TRANSPARENCE - choriogonadotropine alfa - OVITRELLE 250 microgrammes, solution injectable en stylo prérempli [Internet]. 2020 [cité 29 déc 2020]. Disponible sur: https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2020- 04/ovitrelle_rtu_reco_autosaisine_has_sem_cteval498.pdf

 

dans la même rubrique

Généralisation de la protection sociale

Généralisation de la protection sociale

La Confédération des syndicats des pharmacies d’officine livre ses recommandations

Afin d’accompagner le chantier de...

Élimination de l’hépatite C à l’horizon 2030

Élimination de l’hépatite C à l’horizon 2030

Le plan d'attaque du ministère de la Santé

Bien qu’elle soit curable, l’hépatite virale C (HVC) tue encore plus de ...

Professionnels de la santé marocains du monde

Professionnels de la santé marocains du monde

Consultations pour appréhender leur contribution au développement du secteur au Maroc

Abdellah Boussouf, Secrétaire gé...

Skhirat

Skhirat

Ouverture du colloque international "P...

Ministre de la Santé

Ministre de la Santé

« Nous vi...

Maroc

Maroc

Le ministère de la Santé lance la première campagne nationale de dépistage de l’hépatite C

Le ministère de la Sant...

dans la même rubrique

Covid-19

Monde

Covid-19

Études en médecine

Covid-19

Covid-19

Copyright © 2022 Doctinews.

All rights reserved.