Assemblée générale des Nations Unies

Assemblée générale des Nations Unies 13 septembre 2023

L’OMS exhorte les dirigeants à placer la santé pour tous au premier rang des priorités politiques 

L’OMS exhorte les dirigeants réunis à la 78e session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York à placer la santé pour tous au premier rang des priorités politiques et à mettre en pratique les enseignements tirés de la pandémie de COVID-19. L’appel de l’OMS intervient à un moment où se multiplient les crises humanitaires et climatiques qui menacent la vie et les moyens de subsistance d’habitants du monde entier.

L’OMS lance cet appel à progresser plus vite dans la réalisation des cibles sanitaires juste avant le Sommet sur les objectifs de développement durable (Sommet sur les ODD) et un nombre sans précédent de réunions de haut niveau consacrées à la santé à l’Assemblée générale des Nations Unies, et plus précisément aux efforts déployés pour renforcer la prévention, la préparation et la riposte face aux pandémies, instaurer la couverture sanitaire universelle (CSU) et mettre fin à la tuberculose. 

Ainsi réunis pour prendre des engagements autour de ces trois grands enjeux sanitaires, les responsables gouvernementaux ont l’occasion de prouver que la santé est un investissement, et non un coût, et qu’elle est déterminante pour la prospérité et la résilience des familles, des sociétés et des économies.

Si la COVID-19 nous a appris une chose, c’est que lorsque la santé est en danger, tout est en danger », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS. « La pandémie a provoqué de gigantesques bouleversements économiques, sociaux et politiques, et elle a stoppé la progression, voire entraîné un recul, par rapport aux cibles qui concernent la santé dans les objectifs de développement durable.

La mortalité infantile et maternelle a cessé de baisser (dans certaines régions, les taux ont même augmenté) et les progrès de la lutte contre les maladies infectieuses comme le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme ont ralenti. De nombreuses régions du monde constatent également un recul dans le domaine de santé sexuelle et reproductive et des droits connexes. L’accès aux traitements d’importance vitale est inégal à travers le monde et des millions de personnes ne peuvent obtenir ou n’ont pas les moyens de payer les soins dont elles ont besoin. Les maladies non transmissibles et les troubles mentaux, qui sont à l’origine de plus de 70 % des décès à l’échelle mondiale, menacent le développement social et économique partout dans le monde.

 

Source : OMS

dans la même rubrique

Santé infantile

Santé infantile

LINDH se mobilise dans

« La gouvernance du système de santé au Maroc : changements, défis et impacts »

« La gouvernance du système de santé au Maroc : changements, défis et impacts »

 Thème d’une conférence organisée par la Chambre de Commerce Britannique au Maroc

  La Chambre de Comm...

CHU Ibn Sina en collaboration avec le RMEF

CHU Ibn Sina en collaboration avec le RMEF

21ème Semaine du Réseau mère-enfant de la Francophonie à Rabat

Du 03 au 07 Juin 2024 s’est tenue la 21ème édition du colloqu...

Santé numérique

Santé numérique

Oncorad présente son robot capable d’opérer à distance

De nouvelles perspectives s’offrent désormais au paysage m...

Mohammedia

Près de 200 bénéficiaires d’une caravane médicale de sensibilisation et de dépistage précoce du cancer

Près de 20...

Grippe aviaire H5N2

Grippe aviaire H5N2

Premier décès humain confirmé par l'OMS

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé mercredi le premier décès humain ...

dans la même rubrique

Covid-19

Étude

Covid-19

Covid-19

Hausse des cas de covid-19

Covid-19

Copyright © 2024 Doctinews.

All rights reserved.