Industrie pharmaceutique

La préférence nationale oubliée

Le Maroc ne privilégie pas la préférence nationale.

Dans un article publié par le quotidien « Les Eco », Lamia Tazi, directrice générale du laboratoire Sothema explique : « Nous sommes évidemment déçu que les requêtes, initiées par plusieurs opérateurs, dont Sothema et par des associations professionnelles comme la CGEM et l’Amip, voire par des institutions comme le Conseil économique et social, pour que la préférence nationale figure dans le nouveau décret et que son application soit urgente, ont été tout simplement mises à l’écart…. Au Maroc, nous recommandons vivement la correction des anomalies du nouveau décret avant son adoption… .»

Source : Les Eco

26 février 2013

dans la même rubrique

Variole du singe

Variole du singe

Plus de 3.400 cas confirmés dans le monde

Plus de 3.400 cas de variole du singe confirmés en laboratoire ont été signa...

Rabat

Rabat

L'accès des citoyens aux médicaments au menu de rencontres et d'ateliers 

Le ministère de la Santé et de la Protectio...

Stérilité du couple

Stérilité du couple

La reconnaître pour la traiter

On parle de stérilité lorsqu'un couple reste sans enfant après deux ans de rapports compl...

Santé

Santé

La BAD donne son feu vert à la création de la Fondation africaine pour la technologie pharmaceutique

Le Conseil d’admi...

Maladies rares

Maladies rares

L'accès aux traitements toujours très compliqué

La prise en charge des patients atteints de maladies rares est chaotiqu...

Casablanca

Casablanca

3e Congrès international sur l’utilisation du Cannabis 

Initié par l’Association Marocaine Consultative d’Utilisa...

dans la même rubrique

Covid-19

Coronavirus

Covid-19

Hausse des cas covid-19

Vaccin

Covid-19

Copyright © 2022 Doctinews.

All rights reserved.