Médicaments

Médicaments 10 juillet 2019

Les pharmaciens exigent une loi-cadre pour sortir de la crise

Le secteur pharmaceutique va mal. La baisse des prix des médicaments a fortement impacté la situation financière des pharmacies.

Théoriquement, la baisse des prix devrait propulser les ventes (volumes) des médicaments, mais rien ne s’est passé comme prévu. «La baisse des prix des médicaments devait normalement booster le marché, ce qui n’a malheureusement pas été le cas. Le marché est toujours en stagnation. Le chiffre d’affaires du marché privé du médicament a atteint 9 milliards DH en 2018, ce qui représente un chiffre moyen de 750.000 DH par pharmacie et une rentabilité de seulement 5.000 DH par mois nets», indique Hamza Guedira, président du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens. M. Guedira signale également que la baisse des prix de plus de 3.000 médicaments sur 6.500 existants sur le marché a engendré un repli entre 30 à 50% de l’activité pharmaceutique.

Source : Aujourd’hui le Maroc

dans la même rubrique

Copyright © 2020 Doctinews.

All rights reserved.