Ait Taleb

Ait Taleb 25 novembre 2021

Le Maroc prêt à accueillir les médecins étrangers

Le Maroc a juridiquement préparé le terrain pour attirer des médecins étrangers, affirme le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb.

Ait Taleb a indiqué, dans une déclaration accordée à la presse hier mardi, en marge de sa présentation du projet du budget sectoriel du ministère de la Santé pour l'exercice 2022 devant la Commission de l'éducation, de la culture et des affaires sociales, que la nouvelle loi relative à la pratique de la profession médicale ouvre la porte aux médecins étrangers pour exercer le métier dans les mêmes conditions que les Marocains. 

Cette décision intervient en réponse à la grande pénurie dont souffre le Maroc au niveau des ressources humaines dans le secteur de la santé, explique le ministre. 

L’ouverture du Maroc aux compétences étrangères est devenue une nécessité pour combler la grande pénurie, souligne Ait Taleb, notant que « se limiter aux compétences nationales pour surmonter cette pénurie nécessitera au moins 15 à 20 ans de formation et de travail quotidien ». 

Ait Taleb a noté que « le Maroc est à la veille de grands ateliers liés à la généralisation de la couverture sanitaire, qui doit fournir des services aux citoyens. Cela nécessite plus d'équipements, de services et un élément humain qualifié », soulignant ainsi que « l'orientation des médecins étrangers pour travailler au Maroc se basera sur une carte sanitaire régionale, afin d'identifier les zones qui souffrent d'une pénurie importante en nombre de cadre de santé », considérant que « ce processus contribuerait à combler la pénurie dans un certain nombre de régions ». 

 Cette décision s'inscrit dans le cadre du discours de SM le Roi devant le Parlement en 2018. « Dans la même visée de promotion de l’emploi, Nous appelons à examiner la possibilité que certains secteurs et professions, non autorisés actuellement aux étrangers, comme la santé, soient ouverts à des initiatives de qualité et à des compétences de niveau mondial, à condition qu’elles contribuent à un transfert de savoir-faire au pays et à la création d’emplois adaptés aux potentialités de la jeunesse marocaine», a assuré le Souverain. 

Cette orientation est corroborée par « l’intérêt croissant à investir dans notre pays, manifesté par bon nombre de cliniques et d’institutions hospitalières mondiales, réputées pôles d’excellence », a affirmé SM le Roi, soulignant que cette initiative permettra de créer des « conditions favorables pour amener les compétences marocaines à rentrer travailler au pays et y donner le meilleur d’elles-mêmes. Elle favorisera aussi une concurrence saine et positive qui aura pour effet, à terme, d’améliorer la qualité des prestations ». 

 

Source : L’Opinion 

 

dans la même rubrique

Médicament

Médicament

 Le Royaume-Uni approuve le traitement de GSK contre le covid

L’agence britannique du médicament britannique (MHRA) an...

ONU

ONU

La lutte contre le VIH passe par un accès aux soins "sans stigmatisation"

La lutte contre le VIH/Sida passe par l'accès aux servic...

Maroc

Maroc

Les tarifs de 21 médicaments revus à la baisse

Le ministère de la Santé a publié dans le

Maroc

Maroc

Le ministère de la Santé lance la campagne nationale de dépistage des MST-SIDA en milieu universitaire

A l'occasion de ...

Assemblée Mondiale de la Santé

Assemblée Mondiale de la Santé

Le Maroc pour l'élaboration d’un texte juridique sur la préparation aux situations d’urgence sanitaire

Présentant l...

Crise sanitaire et santé mentale

Crise sanitaire et santé mentale

Quelle réduction des risques ?

MAPA (Association de médecine addictive et pathologies associées), Orion Médias et Apho...

dans la même rubrique

Covid-19

Covid-19

Covid-19

Covid-19

Covid-19

Covid-19

Copyright © 2021 Doctinews.

All rights reserved.