FAIRE FACE AU STRESS PENDANT LA CRISE SANITAIRE LIÉE À LA COVID-19

FAIRE FACE AU STRESS PENDANT LA CRISE SANITAIRE LIÉE À LA COVID-19 14 janvier 2021

 L'HYPNOSE, UN OUTIL TRÈS UTILE

Le contexte actuel de COVID-19 génère un stress majeur dans la population et la santé des citoyens, définie comme un état de bien être total physique, social et mental, est sérieusement rudoyée. Les réactions de stress se manifestent par différents signes, allant de la fatigue, des troubles du sommeil, des tensions, de la peur, de la colère, de l’irritabilité, des palpitations, des problèmes de concentration à une consommation accrue d’alcool, de tabac ou de drogues.

 


Doctinews N138 DÉCEMBRE 2020

Par le Dr Myriam Belghazi Nciri

Présidente fondatrice de l’Association marocaine d’hypnose clinique (AMHYC)


Dans cette situation de crise sanitaire, il est important de prendre soin de soi. L’hypnose soigne le rapport d’une personne à ses symptômes. Elle l’ouvre à son imaginaire et élargit son champ de perception en faisant appel aux ressources de l’inconscient. C’est un processus naturel, qui peut être réactivé par l’intervention d’un thérapeute. L’expérience de la transe hypnotique permet au patient de transformer ses perceptions, de se libérer de ses symptômes et d’être soulagé. Très vite, il peut s’approprier cet outil thérapeutique et utiliser l’auto hypnose comme il le désire. L’efficacité de l’hypnose est aujourd’hui objectivée par les techniques d’imagerie médicale et le développement des neurosciences (1).

STRESS POSITIF ET NÉGATIF

On peut différencier un stress positif ou «eustress», qui est une énergie positive nécessaire à la mobilisation des ressources, à la motivation, à la performance et, de façon générale, au goût de vivre, d’un stress négatif ressenti dans des situations perçues comme menaçantes, contraignantes ou déplaisantes avec l’impression de ne pas disposer des ressources nécessaires pour y faire face. Ce stress négatif induit une diminution des performances et mène à l’épuisement. C’est ce que l’on appelle le «distress». Il devient préjudiciable lorsque la personne qui y est exposée n’est plus en mesure de s’adapter ou de trouver des solutions adéquates à ses problèmes. Au niveau cérébral, le stress chronique affecte spécifiquement les aires du cerveau impliquées dans la coordination de la cognition et des émotions : le cortex préfrontal, l'hippocampe et l’amygdale. De plus, on observe grâce à l’IRM fonctionnelle un hypofonctionnement avec une diminution du flux sanguin et du métabolisme du glucose au niveau préfrontal, cerveau de la prise de décision. Celui-ci n’est donc plus suffisamment actif pour contrecarrer les réactions émotionnelles. Le Pr G. Rizzolatti a découvert en 1998, au niveau de la zone frontale du cerveau, l’existence de neurones miroirs. Ces neurones moteurs s'activent quand on réalise une action et quand on observe quelqu'un la réaliser et il a montré que lorsqu’un stress est maintenu trop longtemps, ces neurones miroirs commencent à être inhibés et leur nombre diminue. Il est important de remettre ces neurones en marche, en rééduquant le cerveau par la pratique d’exercices simples de méditation ou d’hypnose intervenant sur la neuroplasticité, c'est-à-dire sur la réorganisation des connexions cérébrales.

FAIRE APPEL AUX RESSOURCES DE L’INCONSCIENT

L’hypnose fait appel aux ressources de l’inconscient en élargissant notre champ de perception. C’est un voyage à l’intérieur de l’inconscient, non pas l’inconscient poubelle de Freud dans lequel se trouve tout ce qui est inacceptable, produit de notre refoulement, mais un inconscient Ericksonien, océan de ressources et de solutions que l’on apprend à découvrir en soi (3). Sur le plan physiologique, l’hypnose agit sur le système nerveux végétatif en désactivant le système sympathique et en activant le parasympathique avec pour conséquence des modifications du tonus musculaire et un ralentissement de la respiration et du rythme cardiaque. Quelques larmes peuvent glisser sans signification particulière. Le thérapeute peut suivre la transe hypnotique en la ratifiant : «votre respiration se ralentit … vos muscles se relâchent…. La mâchoire se détend et la bouche s’entrouvre … Les paupières battent plus rapidement tandis que vous entrez de plus en plus en transe …. Et c’est de plus en plus confortable…» .L’expérience de la transe nous apprend que quelque chose en nous est prêt à accepter une autre vision de la vie, une façon non cartésienne de résoudre les problèmes, à faire confiance à l’inconnu, au mystère de la vie et à nos ressources cachées (3). Les approches pour induire une transe hypnotique sont nombreuses (4). On peut inviter le patient à prendre la position qui lui convient, à fermer les yeux et à focaliser son attention sur un souvenir agréable ou à trouver un lieu de sécurité « Safe place» réel ou imaginaire.

GÉRER LE STRESS PAR L’HYPNOSE

Un état de stress survient lorsqu’il existe un déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a des ressources pour y faire face. La réalité est sans arrêt interprétée, filtrée au travers du prisme de notre subjectivité, de nos expériences passées, de nos émotions et de nos craintes. Des exercices simples d’hypnose comme celui proposé ci-dessous permettent de vivre une expérience particulière dans l’ici et maintenant. L’induction se fait ici par focalisation de l’attention du patient sur la respiration : « Maintenant commencez à observer votre respiration … ce va et vient de l’air qui entre et qui sort … juste observez … uniquement relié à votre souffle … respirez calmement… simplement …et si vous sentez des tensions dans votre corps, expulsez-les à chaque expiration … et imaginez … que chaque expiration … vous apporte de plus en plus de …calme… de plus en plus de …sérénité … calme …. sérénité …. calme …. sérénité … je vais maintenant compter de 10 à 1 … et à 1 … vous serez déjà dans un état de …calme … agréable… et…confortable… (Compter uniquement sur l’expiration) : 10 … 9 … 8 … 7 … 6 … 5 … 4 … 3 … 2 … 1 Et maintenant … Vous pouvez imaginer un paysage naturel que vous connaissez ou pas … un lieu de …calme… et de … sérénité… où vous êtes...en sécurité … Contemplez- le avec les yeux de l’esprit, les couleurs , la lumière … c’est un endroit où vous vous sentez bien … détendu… en sécurité ….. Peut-être sentez vous les rayons du soleil qui caressent la peau … ou une légère brise … ou d’autres sensations … agréables ….Profitez de ce que vous ressentez là où vous êtes ….. tandis que vous êtes de plus en plus …calme… et … détendu ….Peut être percevezvous un parfum, une senteur qui effleure les narines … Avec les oreilles de l’esprit vous pouvez entendre la musique de ce lieu …. Le bruit de l’eau …. Le bruissement d’un feuillage …. Le chant des oiseaux ou d’autres sons …et cela vous …apaise… encore plus profondément …. Observez-vous dans ce paysage… le mouvement de vos bras …. De vos jambes …. L’équilibre de votre corps …… ce que vous choisissez de faire … de vous promener ….de nager … ou de faire tout autre chose et cela vous …apaise… encore plus … vous devenez de plus en plus …calme … Je vais vous accompagner en silence quelques instants pour que vous profitiez pleinement de ce que vous êtes en train de vivre ….d’agréable… Et vous continuerez à profiter de ce …calme… de cette … sérénité… autant que vous le désirez dans les jours et les semaines qui viennent. Il vous suffira pour cela de vous installer confortablement, de respirer calmement, de fermer les yeux et de repenser à ce paysage naturel (suggestion post hypnotique pour favoriser l’auto hypnose). Je vais maintenant compter de 0 à 10 et à 10, vous serez prêt à poursuivre votre journée parfaitement détendu et tonifié. Ainsi, l’expérience de la transe hypnotique permet au patient de se libérer des symptômes du stress, de mobiliser ses ressources pour retrouver un bon équilibre, de la sérénité et le plaisir de vivre. 

RÉFÉRENCE

1-Rainville P, Hofbauer R.K , Bushnell M.C , Duncan G.H , Price D.D , Hypnosis Modulates Activity in Brain Structures Involved in the Regulation of Consciousness , Journal of Cognitive Neuroscience August 2002 , 14(6):887-901

2- Giacomo Rizzolatti Les Neurones miroirs – Editions odile Jacob

3- Bertrand Piccard -Changer d'altitude – Pocket

4- Dominique Megglé - Erickson , hypnose et psychothérapie - Edition Retz

5- Jean Marc Benhaiem -Le guide de l’hypnose Editions in press

Dans la même rubrique

Nouvelles techniques d’irradiation

Nouvelles techniques d’irradiation

 UNE RÉVOLUTION DANS LE TRAITEMENT DU CANCER

Lire la suite

FAIRE FACE AU STRESS PENDANT LA CRISE SANITAIRE LIÉE À LA COVID-19

FAIRE FACE AU STRESS PENDANT LA CRISE SANITAIRE LIÉE À LA COVID-19

 L'HYPNOSE, UN OUTIL TRÈS UTILE

Le contexte actuel de COVID-19 génère un stress majeur dans la population et la santé des citoyens, défi...

Lire la suite

PLASMA RICHE EN PLAQUETTES

PLASMA RICHE EN PLAQUETTES

 DE LA PRÉPARATION À L’UTILISATION

D’abord utilisé en implantologie et en médecine du sport pour accélérer la cicatrisation et la r...

Lire la suite

ANALGÉSIE LOCORÉGIONALE DANS LA CHIRURGIE DU SEIN

ANALGÉSIE LOCORÉGIONALE DANS LA CHIRURGIE DU SEIN

 OPTIMISER LA GESTION DE LA DOULEUR POST- OPÉRATOIRE 

L’analgésie locorégionale permet d’optimiser la prise en charg...

Lire la suite

COMMUNICATION THÉRAPEUTIQUE

COMMUNICATION THÉRAPEUTIQUE

SOIGNER SA COMMUNICATION POUR MIEUX SOIGNER SES PATIENTS

La communication thérapeutique oriente le patient vers une position d’acteur et de...

Lire la suite

Micronutrition

Micronutrition

 UNE DISCIPLINE EN PLEIN ESSOR

 La micronutrition est une discipline en plein essor. Son but est de « corriger » les carences en micronutr...

Lire la suite

Copyright © 2021 Doctinews.

All rights reserved.