Maltraitance envers les enfants

Le laxisme condamné

Après des années de silence, on ose lever le voile. Le sujet est abordé, traité, battu et rebattu par les médias, le grand public, la profession médicale, la société civile… Mais en parler implique de contribuer à mettre en avant les abus et l’exploitation des enfants.

Ismail berrada

Directeur de publication et de la rédaction

Doctinews N°38 Novembre 2011

 

N ul ne l’ignore. La problématique est universelle et alarmante. À la veille de la célébration de la Journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants, toute la priorité est à accorder à la mise en place de mesures efficaces et soutenues de prévention et de protection. Que ce soit au niveau familial, local, national ou international, toute initiative dans ce domaine doit être soutenue et généralisée.

 

 

 Notre gouvernement est vivement invité à faire de la journée mondiale des abus envers les enfants une journée nationale d’action en faveur de cette tranche de la population fragile.

S’inspirant de la Convention relative aux droits de l’enfant, notamment dans les articles 19 et 34, cette journée, qui coïncide avec le 19 novembre de chaque année, vise à créer une synergie avec les gouvernements et les organisations de la société civile, non seulement pour mettre en évidence ce problème, mais surtout pour intervenir de toute urgence par le biais de la diffusion de programmes de prévention. D’ailleurs, le geste consistant à mettre un guide à la disposition des ONG et des citoyens désireux d’agir dans ce sens n’est pas fortuit.
Combattre ces formes abjectes d’exploitation des enfants dans notre société se justifie à plus d’un titre. Ces abus ont des effets extrêmement néfastes sur leur développement émotionnel et physique. Ceci est d’autant plus vrai quand on sait (sans devoir citer un chiffre exact) que très nombreux sont les enfants victimes de brutalités, de violences morales et sexuelles, des pires formes de travail… Mais en fait, a-t-on réellement orienté tous les projecteurs sur l’exploitation des enfants, en particulier dans la prostitution, la pornographie et le tourisme sexuel ? À mon sens, la longue tradition du silence persiste. Ces violences ne font l’objet de révélations que dans de rares cas, occupant ainsi une place timide sur la scène publique.
De ce fait, notre gouvernement est vivement invité à faire de la Journée mondiale des abus envers les enfants une journée nationale d’action en faveur de cette tranche fragile de la population. Les campagnes médiatiques lancées jusqu’alors contre la pédophilie et le travail des petites bonnes, si elles semblent présenter un grand potentiel de prévention, doivent être consolidées par des programmes nationaux visant la lutte contre les abus sexuel, la prostitution et la pornographie infantiles.
Enfin, la formation au parentage et l’éducation préscolaire pour les enfants, surtout chez les familles à faibles revenus, sont vivement recommandées. Mais encore faut-il que ces dispositifs s’accompagnent de programmes d’emploi et de logements sociaux. À quelques jours des échéances électorales dans le Royaume, nos partis politiques ont tout à gagner à inscrire la justice sociale et la réduction de la pauvreté parmi leurs priorités. La promotion du bien-être de la famille implique prévention et lutte contre la maltraitance envers les enfants. Le développement du pays est également à ce prix !

Dans la même rubrique

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA COVID-19, UN DÉFI D’ENVERGURE

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA COVID-19, UN DÉFI D’ENVERGURE

CETTE CAMPAGNE A DONNÉ SES FRUITS PUISQUE LE NOMBRE DE PERSONNES VACCINÉES NE CESSE DE CROÎTRE

La campagne de vaccination contre la Covid-1...

Lire la suite

MALADIE D'ALZHEIMER

MALADIE D'ALZHEIMER

LA MALADIE REPRÉSENTE PLUS DE 1% DU PIB MONDIAL !

La communauté internationale célébrera le 21 septembre prochain la Journée mondiale de ...

Lire la suite

CORONAVIRUS

CORONAVIRUS

 Au Maroc, la situation semble pour l’instant sous contrôle.  

 La peur suscitée par le coronavirus vire peu à peu à la psychose. Les...

Lire la suite

PÉNURIE

PÉNURIE

 LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ SONT CONCENTRÉS À CASABLANCA

La carte sanitaire élaborée par le ministère de la Santé montre une grande p...

Lire la suite

TABAGISME

TABAGISME

CE FLÉAU CAUSE CHAQUE ANNÉE LE DÉCÈS DE 8 MILLIONS DE PERSONNES

Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers, la prévalenc...

Lire la suite

DÉMENCE

DÉMENCE

 LE NOMBRE DE CAS DE DÉMENCE VA DOUBLER D'ICI 2050

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de personnes atteintes de d...

Lire la suite

Copyright © 2022 Doctinews.

All rights reserved.