Assises Nationales de la Toxicomanie

Le cadre de référence pour les plans d'intervention

La toxicomanie, voilà un phénomène qui inquiète de plus en plus au Maroc. En 2007, déjà, 4,6% de la population étaient touchés par ce phénomène. Aujourd'hui, ce chiffre est loin de baisser. N'épargnant aucune tranche d'âge ou catégorie sociale, il va au contraire en s'accroissant. Cannabis, tabac, alcool, cocaïne, héroïne … des drogues dangereuses qui empruntent bien des chemins pour arriver entre les mains de ceux qui s'autodétruisent, quasiment en connaissance de cause.

Ismail berrada

Directeur de publication et de la rédaction

Doctinews N°51 Janvier 2013

 

Sur le terrain, les données le montrent bien, la drogue fait à la fois souffrir et mourir. La charge médicale de l'usage de ce genre de produits reste en effet trop importante. Leur consommation est associée à un risque accru de survenance d'autres problèmes de santé comme le VIH/sida, l'hépatite, la tuberculose, sans compter le suicide, le décès par surdose et les maladies cardiovasculaires. Sur le plan social, légal et judiciaire, les répercussions sur l'entourage le sont tout autant. Les drogues peuvent également être la cause directe d'accidents survenus sur la voie publique et en milieu de travail, de crimes, de délinquance diverse...

 

 La drogue menace la liberté, la dignité et la vie de la personne humaine.

Certes, la lutte contre la drogue relève de la compétence de l'Etat. La stratégie nationale antidrogue et les saisies régulières des quantités de drogues en sont un exemple d'engagement à ce niveau. Toutefois, ces mesures ne semblent pas empêcher les Marocains, jeunes et adultes, de s'approvisionner en stupéfiants, toutes catégories confondues.
Face aux exigences de santé et de sécurité qui concernent tout un chacun, la question de la toxicomanie doit pouvoir gagner en visibilité tant dans les politiques conduites par les instances gouvernementales que dans les propositions, actions, recommandations des ONG actives dans ce domaine. Reconnaître et déclarer que la consommation de drogue est un problème de santé publique au Maroc demeure le premier pas à franchir dans ce cadre. De là, toute réflexion à mener devient impactante et permettra de lever tous les tabous qui existent sur le sujet.
Un appel solennel est ainsi lancé à toutes les forces vives du pays pour une mobilisation générale, notamment à travers l'organisation des Assises Nationales sur la toxicomanie. Ce dialogue ouvert devrait inciter à débattre des composantes spécifiques, techniques, épidémiologiques, sanitaires et sécuritaires du sujet, tout en s'appuyant sur des comparaisons internationales et ce, en parfait accord avec nos valeurs culturelles. L'objectif escompté est de pouvoir adopter, en matière de drogue, des politiques sanitaires qui facilitent la prévention de l'usage de drogues et l'accès des consommateurs à différents types de prévention, de soins et de réhabilitation une fois traités.
La drogue menace la liberté, la dignité et la vie de la personne humaine. Pour le Maroc, la lutte contre ce fléau nécessite le concours de tous, à tous les niveaux de la société. Ce combat est un enjeu capital, mais il est aussi un impératif éthique émanant des valeurs démocratiques et du respect des droits de l'homme qu'il veille à consolider !

Dans la même rubrique

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA COVID-19, UN DÉFI D’ENVERGURE

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA COVID-19, UN DÉFI D’ENVERGURE

CETTE CAMPAGNE A DONNÉ SES FRUITS PUISQUE LE NOMBRE DE PERSONNES VACCINÉES NE CESSE DE CROÎTRE

La campagne de vaccination contre la Covid-1...

Lire la suite

MALADIE D'ALZHEIMER

MALADIE D'ALZHEIMER

LA MALADIE REPRÉSENTE PLUS DE 1% DU PIB MONDIAL !

La communauté internationale célébrera le 21 septembre prochain la Journée mondiale de ...

Lire la suite

CORONAVIRUS

CORONAVIRUS

 Au Maroc, la situation semble pour l’instant sous contrôle.  

 La peur suscitée par le coronavirus vire peu à peu à la psychose. Les...

Lire la suite

PÉNURIE

PÉNURIE

 LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ SONT CONCENTRÉS À CASABLANCA

La carte sanitaire élaborée par le ministère de la Santé montre une grande p...

Lire la suite

TABAGISME

TABAGISME

CE FLÉAU CAUSE CHAQUE ANNÉE LE DÉCÈS DE 8 MILLIONS DE PERSONNES

Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers, la prévalenc...

Lire la suite

DÉMENCE

DÉMENCE

 LE NOMBRE DE CAS DE DÉMENCE VA DOUBLER D'ICI 2050

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de personnes atteintes de d...

Lire la suite

Copyright © 2022 Doctinews.

All rights reserved.