Où et comment « vapoter » ?

Où et comment « vapoter » ?

Il y a ceux qui fument, ceux qui ne fument pas et… ceux qui « vapotent », entendez par là les utilisateurs de cigarettes électroniques. Ne cherchez pas le terme dans le dictionnaire, il n’existe pas encore. « Vapoter », c’est fumer une vapote (du mot vapeur), un phénomène relativement nouveau mais dont l’ampleur, qui n’a pas été maîtrisée, inquiète de plus en plus, et qui se répand très rapidement au Maroc.

Ismail berrada

Directeur de publication et de la rédaction

Doctinews N°62 Janvier 2014

 

D ifférentes enseignes ont désormais investi le marché, et certaines d’entre elles affichaient des ruptures au moment des fêtes de fin d’année. C’est dire si le concept séduit ! En France, où la première boutique a ouvert ses portes en 2010, ils étaient 3 millions de citoyens à avoir essayé la cigarette électronique et 500 000 à la consommer régulièrement en 2012 (Eurobaromètre tabac-mai 2012). Ils seraient désormais 1,5 million à l’avoir adoptée. Le chiffre d’affaires engendré est passé de 40 millions d’euros en 2012 à plus de 100 millions d’euros en 2013 ! Et ce n’est pas fini. S’il semble que la cigarette électronique soit moins nocive que la cigarette (qui contient, rappelons-le, plus de 4 000 substances chimiques), personne n’a aujourd’hui la preuve formelle de son innocuité. Le recul est encore insuffisant dans ce domaine. Par ailleurs, même si elle se révèle être un outil efficace de sevrage tabagique (là encore, le recul ne suffit pas à l’affirmer), utilisée au-delà du sevrage, elle pourrait également se révéler être un produit d’initiation au tabagisme, particulièrement chez les jeunes. D’où la nécessité de contrôles et d’un encadrement rapide, au Maroc comme en Europe, où les débats se multiplient pour parvenir à un consensus sur l’efficacité de la cigarette électronique en tant qu’outil de sevrage tabagique et sur ses risques, pour proposer une réglementation et pour déterminer quels seront les lieux de vente.

le marché de la cigarette électronique a besoin d'un cadre pour se développer

Il était ainsi question de la considérer comme un médicament vendu en pharmacie, ce à quoi le Parlement européen s’est opposé fin 2013. En France, un amendement voté en juin 2013 a interdit la vente de ce produit aux moins de 18 ans. Il est maintenant proposé d’en interdire la publicité et d’interdire de « vapoter » dans les lieux où il est interdit de fumer. Quelle sera la position du Maroc, où la loi 15-91 relative à l’interdiction de fumer dans certains lieux publics et de faire de la publicité en faveur du tabac, entrée en application en 1996, attend toujours des textes réglementaires pour être strictement appliquée ! A suivre…

Dans la même rubrique

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA COVID-19, UN DÉFI D’ENVERGURE

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA COVID-19, UN DÉFI D’ENVERGURE

CETTE CAMPAGNE A DONNÉ SES FRUITS PUISQUE LE NOMBRE DE PERSONNES VACCINÉES NE CESSE DE CROÎTRE

La campagne de vaccination contre la Covid-1...

Lire la suite

MALADIE D'ALZHEIMER

MALADIE D'ALZHEIMER

LA MALADIE REPRÉSENTE PLUS DE 1% DU PIB MONDIAL !

La communauté internationale célébrera le 21 septembre prochain la Journée mondiale de ...

Lire la suite

CORONAVIRUS

CORONAVIRUS

 Au Maroc, la situation semble pour l’instant sous contrôle.  

 La peur suscitée par le coronavirus vire peu à peu à la psychose. Les...

Lire la suite

PÉNURIE

PÉNURIE

 LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ SONT CONCENTRÉS À CASABLANCA

La carte sanitaire élaborée par le ministère de la Santé montre une grande p...

Lire la suite

TABAGISME

TABAGISME

CE FLÉAU CAUSE CHAQUE ANNÉE LE DÉCÈS DE 8 MILLIONS DE PERSONNES

Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers, la prévalenc...

Lire la suite

DÉMENCE

DÉMENCE

 LE NOMBRE DE CAS DE DÉMENCE VA DOUBLER D'ICI 2050

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de personnes atteintes de d...

Lire la suite

Copyright © 2022 Doctinews.

All rights reserved.