Le poids du cancer

Le poids du cancer

 Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), agence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a publié début février (à la veille de la journée mondiale de lutte contre le cancer du 4 février) son « Rapport sur le cancer dans le monde 2014 ».

Ismail berrada

Directeur de publication et de la rédaction

Doctinews N°63 Février 2014

 

Il fait état de 14 millions de nouveaux cas de cancers détectés en 2012, chiffre qui devrait passer à 22 millions par an au cours des vingt prochaines années. Pas plus encourageant, le nombre des décès par cancer qui est estimé à 8,2 millions chaque année et qui sera porté à 13 millions. Les pays en développement sont les plus touchés avec plus de 60 % du nombre total des cas de cancer identifiés, pays où l’accès aux traitements et la détection précoce des cancers ne sont pas toujours une priorité.
Or, comme l’indique le Dr Christopher Wild, directeur du CIRC et co-rédacteur du rapport, « en dépit de progrès prometteurs, ce rapport montre que nous ne pouvons pas régler le problème du cancer grâce aux seuls traitements. Une plus grande mobilisation pour la prévention et la détection précoce est maintenant absolument nécessaire, pour compléter les traitements et faire face à l'augmentation alarmante du fardeau du cancer au niveau mondial ».
 

Il faut accentuer les efforts dans le domaine de la prévention et de la détection précoce

Dans le domaine de la détection précoce, les efforts réalisés par le Maroc sont conséquents et méritent d’être soulignés. La Fondation Lalla Salma-Prévention et traitement des cancers y joue un rôle majeur avec, pour dernier exemple en date, l’inauguration fin janvier du Centre de référence de santé reproductive et de détection des cancers du sein et du col utérin de Tanger qui s’inscrit dans le cadre du Plan national de prévention et de contrôle du cancer (PNPCC). Mais dans le domaine de la prévention, et notamment de la lutte anti-tabac ou de la lutte contre les polluants environnementaux, il reste encore du chemin à parcourir. Si les chiffres avancés sont exacts, le tabac est responsable de 22  % des cancers dans le monde. Au total, près de 40 % des cancers seraient liés à des comportements collectifs ou individuels sur lesquels il est possible d’agir. Voilà de quoi réfléchir car la prise en charge des cancers coûte cher. Comme l’affirme encore le CIRC, « l’envolée des coûts associés au fardeau du cancer est préjudiciable même aux économies des pays les plus riches et dépasse largement la capacité des pays en développement, et grève de façon impossible les systèmes de soins de santé ». Les  moyens mis en œuvre dans le cadre de la prévention et de la détection précoce doivent donc être considérés comme un investissement et non pas comme un coût !

Dans la même rubrique

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA COVID-19, UN DÉFI D’ENVERGURE

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA COVID-19, UN DÉFI D’ENVERGURE

CETTE CAMPAGNE A DONNÉ SES FRUITS PUISQUE LE NOMBRE DE PERSONNES VACCINÉES NE CESSE DE CROÎTRE

La campagne de vaccination contre la Covid-1...

Lire la suite

MALADIE D'ALZHEIMER

MALADIE D'ALZHEIMER

LA MALADIE REPRÉSENTE PLUS DE 1% DU PIB MONDIAL !

La communauté internationale célébrera le 21 septembre prochain la Journée mondiale de ...

Lire la suite

CORONAVIRUS

CORONAVIRUS

 Au Maroc, la situation semble pour l’instant sous contrôle.  

 La peur suscitée par le coronavirus vire peu à peu à la psychose. Les...

Lire la suite

PÉNURIE

PÉNURIE

 LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ SONT CONCENTRÉS À CASABLANCA

La carte sanitaire élaborée par le ministère de la Santé montre une grande p...

Lire la suite

TABAGISME

TABAGISME

CE FLÉAU CAUSE CHAQUE ANNÉE LE DÉCÈS DE 8 MILLIONS DE PERSONNES

Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers, la prévalenc...

Lire la suite

DÉMENCE

DÉMENCE

 LE NOMBRE DE CAS DE DÉMENCE VA DOUBLER D'ICI 2050

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de personnes atteintes de d...

Lire la suite

Copyright © 2022 Doctinews.

All rights reserved.