Vieillir, oui, mais comment ?

Vieillir, oui, mais comment ?

L’espérance de vie continue d’augmenter dans le monde entier. Ainsi, en 2050, le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans devrait atteindre 2 milliards, contre 841 millions actuellement. Voilà qui devrait être une bonne nouvelle ! Sauf que « les personnes de plus de 60 ans concentrent près d’un quart (23 %) de la mortalité et de la charge de morbidité mondiales », indique l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à l’occasion de la publication d’une grande série sur la santé et le vieillissement publiée dans « The Lancet », une situation qui va s’aggraver et se répercutera sur les patients, leurs familles, les systèmes de santé et les économies. Il faut donc réfléchir à des réformes profondes et fondamentales des systèmes de santé et d’aide sociale, préviennent les experts, tout en veillant à ne pas aggraver les inégalités au sein de cette population.

Ismail berrada

Directeur de publication et de la rédaction

Doctinews N°72 Décembre 2014

Voilà donc un vaste chantier auquel le Maroc devra rapidement s’atteler car, d’après les prévisions, le Royaume verra le pourcentage de la population âgée de plus de 60 ans passer de 8,1 en 2014 à 13,8 en 2030 pour atteindre 21 en 2050.
Qui plus est, il est classé 83e sur 96 pays au Global AgeWatch Index 2014, indice créé par l’Organisation non gouvernementale HelpAge International et destiné à surveiller le bien-être économique et social des personnes âgées. Ce qui signifie qu’il ne fait pas bon vieillir au Maroc si l’on se base sur des indicateurs tels que la sécurité des revenus, la santé ou encore l’environnement.

les personnes âgées souffrent de plus en plus de solitude et d’isolement

Une stratégie nationale pour les personnes âgées a bien été élaborée en 2009 par le ministère du Développement social, de la Famille et de la Solidarité, mais sa mise en œuvre a laissé place à d’autres priorités, semble-t-il. En attendant, le modèle familial change, la cellule familiale éclate et les personnes âgées souffrent de plus en plus de solitude et d’isolement, phénomène accentué par le manque ou l’absence de ressources et de moyens de déplacement. La solidarité entre générations fonctionne encore, mais pour combien de temps ? Heureusement préservée en milieu rural, elle est happée par les contraintes de la vie en milieu urbain
S’il est dommage de considérer le vieillissement de la population comme un problème ou comme un risque, n’est-il pas toutefois prudent d’essayer de préparer l’avenir en tenant compte des prévisions pour essayer de garantir à nos aînés une vie plus longue, certes, mais dans des conditions meilleures.

Dans la même rubrique

Copyright © 2020 Doctinews.

All rights reserved.