Que du bonheur !

Que du bonheur ! 25 avril 2018

le bhoutan a adopté l'indice du bonheur national brut en 1972

« Il est où le bonheur, il est où ? Il est où ? » chantait Christophe Mahé en 2016. Et bien en 2018, le bonheur n’est pas dans le pré, il n’est pas non plus au Maroc, mais il est bel et bien… en Finlande ! Du moins, si l’on s’en réfère à la toute dernière édition du World Happiness Report (rapport sur le bonheur mondial) qui classe 156 pays selon leur niveau de bonheur et 117 selon le niveau de bonheur des immigrés.

Doctinews N°109 Avril 2018

ISMAIL BERRADA

Directeur de publication et de la rédaction


 Ce classement tient compte de six variables clés qui contribuent au bien-être, à savoir : le revenu, l'espérance de vie en bonne santé, le soutien social, la liberté, la confiance et la générosité. De ce point de vue, le Maroc ne se classe qu’en 85e position ! Cela dit, le Bhoutan n’obtient que la 97e place alors que ce pays est particulièrement attaché au bonheur. Depuis 1972 en effet, ce pays a adopté l’indice du « Bonheur national brut » (BNB) qu’il considère comme plus important que le « Produit national brut ». Ce BNB repose sur quatre grands principes qui sont : la protection de l’environnement, la conservation et la promotion de la culture bhoutanaise, la bonne gouvernance et le développement économique responsable et durable, et aucun projet ne peut être adopté dans ce pays sans l’autorisation de la Commission du Bonheur National Brut ! Mais de là à affirmer que les Bhoutanais sont heureux… tout dépend finalement des indicateurs sur lesquels on se base et de la part de subjectivité et d’objectivité qu’on peut leur attribuer. Toujours est-il que l’initiative du Bhoutan interpelle depuis plusieurs années déjà et c’est d’ailleurs sur proposition de ce pays qu’une réunion a été organisée en avril 2012 au niveau l’Organisation des Nations Unies (ONU) de sous le thème « Le bonheur et le bien-être : la définition d’un nouveau paradigme économique ». Depuis, c’est-à-dire en 2013, l’ONU a institué la Journée internationale du bonheur le 20 mars de chaque année. Au Maroc, un Observatoire marocain du bonheur a vu le jour en novembre 2015. Sur son site Internet, il publie les résultats d’une enquête qui s’est déroulée en 2015 à la demande d’Atlanta Assurances. On y apprend que les trois principales sources de bonheur pour les 2 100 personnes interrogées sont dans l’ordre : la santé (96 %), le culte (80 %) et la famille (70 %). C’est dire à quel point la santé occupe une place cruciale dans le coeur et dans l’esprit des citoyens marocains ! Comme l’ONU reconnait que « la poursuite du bonheur est un objectif fondamental de l’être humain », il ne reste plus qu’à se donner les moyens nécessaires pour que cet objectif puisse être atteint au Maroc. Autrement dit, pour que le droit à la santé devienne réalité ! Le message est transmis.

Dans la même rubrique

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA COVID-19, UN DÉFI D’ENVERGURE

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA COVID-19, UN DÉFI D’ENVERGURE

CETTE CAMPAGNE A DONNÉ SES FRUITS PUISQUE LE NOMBRE DE PERSONNES VACCINÉES NE CESSE DE CROÎTRE

La campagne de vaccination contre la Covid-1...

Lire la suite

MALADIE D'ALZHEIMER

MALADIE D'ALZHEIMER

LA MALADIE REPRÉSENTE PLUS DE 1% DU PIB MONDIAL !

La communauté internationale célébrera le 21 septembre prochain la Journée mondiale de ...

Lire la suite

CORONAVIRUS

CORONAVIRUS

 Au Maroc, la situation semble pour l’instant sous contrôle.  

 La peur suscitée par le coronavirus vire peu à peu à la psychose. Les...

Lire la suite

PÉNURIE

PÉNURIE

 LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ SONT CONCENTRÉS À CASABLANCA

La carte sanitaire élaborée par le ministère de la Santé montre une grande p...

Lire la suite

TABAGISME

TABAGISME

CE FLÉAU CAUSE CHAQUE ANNÉE LE DÉCÈS DE 8 MILLIONS DE PERSONNES

Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers, la prévalenc...

Lire la suite

DÉMENCE

DÉMENCE

 LE NOMBRE DE CAS DE DÉMENCE VA DOUBLER D'ICI 2050

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de personnes atteintes de d...

Lire la suite

Copyright © 2022 Doctinews.

All rights reserved.