CORONAVIRUS

CORONAVIRUS 02 avril 2020

 Au Maroc, la situation semble pour l’instant sous contrôle.  

 La peur suscitée par le coronavirus vire peu à peu à la psychose. Les ventes des masques médicaux et des gels hydro- alcooliques ont explosé depuis l’apparition de ce fléau et la médiatisation à large échelle des nouveaux cas détectés chaque jour dans différentes régions du monde.

 

Doctinews N°130 Mars 2020

ISMAIL BERRADA

Directeur de publication et de la rédaction


  La peur suscitée par le coronavirus vire peu à peu à la psychose. Les ventes des masques médicaux et des gels hydro- alcooliques ont explosé depuis l’apparition de ce fléau et la médiatisation à large échelle des nouveaux cas détectés chaque jour dans différentes régions du monde.

Il faut dire que le nombre des personnes contaminées et des décès liés à ce virus depuis son apparition ne cessent d’augmenter. La Chine, les plus touchés comme la Corée du Sud et l’Italie tentent, tant bien que mal, de faire face à ce type d’infection qui semble gagner peu à peu tous les continents.

Si bien que l’Organisation mondiale de la santé, par le biais de son directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus, a averti que le risque d’une pandémie est réel. L’organisme onusien s’inquiète particulièrement du danger que représente le coronavirus pour les pays les plus pauvres, notamment ceux du continent africain dont les systèmes de santé, bien souvent, ne sont pas en mesure de faire face à une menace sanitaire d’une telle ampleur.

Outre le risque sanitaire, le coronavirus a un très lourd impact sur l’économie des pays les plus touchés et dont les usines tournent au ralenti depuis plusieurs semaines de peur de voir les infections s’accélérer. Au Maroc, la situation semble pour l’instant sous contrôle.

Au Maroc, la situation semble pour l’instant sous contrôle.  Les cas déclarés ou suspects sont loin d’égaler les chiffres inquiétants enregistrés dans d’autres pays. Dès l’annonce de l’apparition du virus, les autorités ont mis en place plusieurs mesures visant à réduire le risque de propagation de la maladie dans le Royaume. Elles ont notamment renforcé le contrôle des frontières maritimes, terrestres et aériennes et lancé des actions de sensibilisation à l’importance de suivre certaines mesures de prévention telles que le lavage fréquent des mains et la couverture de la bouche et du nez avec un mouchoir en papier ou avec le coude en cas d’éternuement ou de toux pour éviter la propagation du virus. S’il ne faut pas céder à la panique, la prudence doit toutefois rester de mise afin de réduire le risque d’apparition de nouveaux cas. Il y va de la santé de nos concitoyens.

Dans la même rubrique

Copyright © 2020 Doctinews.

All rights reserved.