PANDÉMIE COVID-19 ET CARDIOLOGIE

PANDÉMIE COVID-19 ET CARDIOLOGIE 10 septembre 2020

LE RÔLE DE LA TÉLÉRÉADAPTATION CARDIAQUE

La téléréadaptation cardiaque offre de nouvelles perspectives dans la prise en charge des patients en Cardiologie. Elle trouve sa place pendant cette pandémie Covid-19 car elle permet de maintenir un programme d’entraînement physique et de suivre le patient à distance grâce aux nouvelles technologies de l'intelligence artificielle.

Doctinews N°135 SEPTEMBRE 2020

Par le Pr Najat MOUINE

 Chef de Service de Cardiologie Clinique, Réadaptation Cardiaque au Centre de Cardiologie, HMIMV, Rabat 


L ’Organisation mondiale de la Santé définit la réadaptation cardiaque comme étant « l’ensemble des activités nécessaires pour influencer favorablement le processus évolutif de la maladie et pour assurer aux patients la meilleure condition physique, mentale et sociale possible afin qu’ils puissent par leurs propres efforts reprendre une place normale dans la société ».

Une prise en charge multidisciplinaire

La réadaptation cardiaque permet de réduire de 30 % la morbi-mortalité cardiovasculaire. Elle améliore le pronostic des patients, renforce la tolérance à l’effort, réduit les symptômes cardiaques, améliore la prise en charge des facteurs de risque, contribue à une meilleure observance thérapeutique et améliore le bien-être psychologique. Il s'agit d'une prise en charge multidisciplinaire. Ainsi, elle doit être menée dans un centre spécialisé par une équipe composée d'un cardiologue, un kinésithérapeute, un infirmier polyvalent, un diététicien et un psychologue. Chacun de ces professionnels de santé agit sur un volet particulier de la réadaptation.

L’objectif ultime est d’aider le patient à retrouver une vie la plus normale possible et de contribuer à sa réinsertion socio-professionnelle.

Eviter le déplacement des patients

La téléréadaptation cardiaque est aussi efficace que la réadaptation cardiaque dispensée en centre. Le patient doit effectuer un programme d’entraînement physique fait d'exercice d'endurance sur vélo ou tapis s'il en dispose et des exercices de gymnastique au sol avec surveillance de la fréquence cardiaque à l'aide d'un fréquencemètre. Le programme comprend également des séances diététiques et d'éducation thérapeutique sous forme d'enregistrements vidéo et d'entretiens téléphoniques avec le personnel soignant. Durant cette pandémie COVID-19, la téléréadaptation cardiaque trouve pleinement sa place car elle permet d'améliorer le parcours des soins de santé.

Le patient est invité à suivre un programme d’entraînement physique à domicile avec une surveillance en permanence. Un contrôle continu de l'état hémodynamique sera assuré par des technologies de l’intelligence artificielle qui sont en constante évolution et qui tendent à prendre une place de plus en plus importante dans le domaine de la santé.

Plateforme E-Santé

La téléréadaptation cardiaque est basée sur une plateforme d’E-Santé qui utilise des technologies numériques associées aux technologies de l’intelligence artificielle. Elle est composée de trois parties, à savoir l'acquisition des données du patient, une passerelle et un système central. l L'acquisition des données du patient se fait par des capteurs équipés d’un dispositif d’émission de données sans fil permettant la récupération des indices de santé du patient tels que la fréquence cardiaque et la fréquence respiratoire. Ces capteurs peuvent être placés sur différentes parties du corps du patient ou intégrés dans des vêtements intelligents. l La passerelle, sous forme d'un Smartphone, permet d’acquérir les données émises par les capteurs placés sur le patient.

l Le système central assure le stockage des données reçues à partir de la passerelle et analyse les données en temps réel en vue d’envoyer des alertes au patient et des informations précises au praticien.

Il permet aussi d’effectuer l'analyse des données stockées sur une longue période permettant de visualiser l’évolution de l’état de santé du patient.

Ainsi, la téléréadaptation cardiaque permet un suivi régulier et permanent des patients à distance, ce qui évite leurs déplacements à l’hôpital et de les prendre en charge rapidement en cas de complications.

Ce nouveau concept réduit le risque de morbi mortalité et améliore nettement le pronostic des patients cardiaques, permettant ainsi d’éviter les hospitalisations itératives au coût élevé.

 

Dans la même rubrique

Copyright © 2020 Doctinews.

All rights reserved.