SMEPS

SMEPS 09 janvier 2020

L’ACCÈS AUX MÉDICAMENTS PASSÉ À LA LOUPE !

 abordé la question des contrats d’accès au marché des médicaments comme une solution pour mieux encadrer les négociations entre les organismes régulateurs et payeurs d’un côté et les laboratoires pharmaceutiques de l’autre.  

Il en ressort que l’accès aux médicaments constitue une composante importante de l’offre de soins et un élément déterminant de toute politique de santé. Mais des difficultés persistent quant à la mise en œuvre de ces contrats au Maroc étant donné leurs différents niveaux de complexité, la difficulté à les évaluer ou encore l’absence de cadre juridique.  Sous les thèmes « Contrats d’accès aux médicaments innovants / Accès aux médicaments génériques », la Société Marocaine de l’Economie des Produits de Santé (SMEPS) a organisé, sous l’égide du ministère de la Santé, du 28 au 30 Novembre 2019, son VIIème Congrès National de Pharmacoéconomie et de Pharmacoépidémiologie/ Vème Congrès  Maghrébin. L’événement a connu la participation d’acteurs majeurs de la santé et d’experts marocains et étrangers. Les expériences en matière d’accès aux médicaments innovants et médicaments génériques au Maroc, en Algérie, en Tunisie, en Belgique, en France et dans les pays à ressources limitées ont ainsi été confrontées. Aussi, les intervenants ont  Par ailleurs, les débats ont également tournés autour la politique du médicament générique qui constitue un enjeu majeur de l’évolution du système de santé. Au Maroc les médicaments génériques existent depuis les années 70 et pourtant ce marché n’a pas atteint le niveau observé aux Etats-Unis ou dans certains pays européens. Il représente aujourd’hui à peine 40% des ventes de médicaments, selon les données de l’IQVIA.

Dans la même rubrique

Copyright © 2020 Doctinews.

All rights reserved.