NÉPHROLOGIE

NÉPHROLOGIE 25 mars 2021

VACCINATION ANTI-COVID ET DIALYSE

 

Les patients dialysés représentent une population fragile à cause de leur capacité limitée à faire face au virus et leur vulnérabilité accrue aux infections et sont donc plus à risque de développer des complications. Sans oublier que ces patients ont souvent de nombreux facteurs de risque et donc une grande comorbidité.

La nature même de leur traitement les expose au risque d’infection par le virus, car ils sont obligés de se déplacer au centre de dialyse et donc de se retrouver en contact avec d’autres patients et avec les membres du personnel soignant, sans oublier les moyens de transport publics ou familiaux qu’ils empruntent. Malgré tout cela, les études sur les vaccins anti-covid n’ont pas inclus cette catégorie de patients. Par conséquent, la meilleure façon de maximiser leur sécurité est de limiter les expositions au risque. Pour d’autres maladies infectieuses, cela a été accompli grâce à des campagnes dans les centres de dialyse pour augmenter les taux de vaccination des patients et du personnel, y compris pour les virus de la grippe et de l’hépatite B. Ces leçons, qui mettent l’accent sur la vaccination des patients et du personnel, peuvent être étendues au Covid-19. Ainsi, une bonne surveillance, un contact permanent avec le médecin traitant et un contrôle régulier des dialysés, permettent de détecter précocement les éventuels effets indésirables, et font partie des recommandations à observer pour la population de dialysés avant et après la vaccination, même si les données d’immunogénicité et de sécurité à court terme sont rassurantes. Au sein de l’association REINS, nous soutenons la priorisation stratégique des patients sous dialyse pour la vaccination anti-covid, afin d’augmenter la sécurité dans les centres de dialyse en réduisant le risque d’infection chez ces patients qui sont obligatoirement rassemblés lors de séances d’hémodialyse prolongées, aux côtés des membres du personnel de dialyse. De même, les membres du personnel des établissements de dialyse doivent être inclus en tant que receveurs prioritaires du vaccin, et ce quel que soit leur âge, étant donné qu’ils peuvent être contaminés dans les centres mais surtout être un vecteur de contamination et donc un danger pour ces malades très vulnérables.

Dans la même rubrique

Patient diabétique

Patient diabétique

CONSEILS ET RECOMMANDATIONS À LA VEILLE DU MOIS SACRÉ

Un webinaire organisé le 10 mars 2021 a porté sur la thématique : « La nouvelle a...

Lire la suite

SOMACHIR

SOMACHIR

ACTUALITÉS DE LA PRISE EN CHARGE DU CANCER DU CÔLON DROIT

 La Société Marocaine de Chirurgie (SOMACHIR) a organisé un webinaire, mardi 2...

Lire la suite

L’Association REINS célèbre la journée mondiale du rein 2021

L’Association REINS célèbre la journée mondiale du rein 2021

L’ASSOCIATION REINS CÉLÈBRE LA JOURNÉE MONDIALE DU REIN 2021

L’Association REINS célèbre chaque année la journée mondiale du REIN, ...

Lire la suite

Cancer colorectal

Cancer colorectal

QUELS PROGRÈS CES DERNIÈRES ANNÉES ? 

Différents types de traitements peuvent être utilisés pour traiter un cancer colorectal, en fonct...

Lire la suite

Institut National D’oncologie

Institut National D’oncologie

QU’EN EST-IL DE LA PRISE EN CHARGE DU CANCER DU RECTUM ?

L’Institut National d’Oncologie (INO) a organisé un webinaire, le 11 février ...

Lire la suite

CONSEIL DE L’ORDRE DES MÉDECINS DE LA RÉGION CASABLANCA-SETTAT

CONSEIL DE L’ORDRE DES MÉDECINS DE LA RÉGION CASABLANCA-SETTAT

ORGANISATEUR DE L’OPÉRATION DE VACCINATION ANTI-CORONA- VIRUS DE PRÈS DE 3700 MÉDECINS , CHIRURGIENS-DENTISTES ET PHARMACIENS DU SECTEUR PRIVÉ

Lire la suite

Copyright © 2021 Doctinews.

All rights reserved.